En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 281.37 PTS
-
5 233.5
-1.76 %
SBF 120 PTS
4 168.70
-1.85 %
DAX PTS
11 952.41
-1.78 %
Dowjones PTS
25 490.47
-1.11 %
7 307.93
-1.52 %
1.118
+0.01 %

Washington impose des droits anti-dumping sur les tomates mexicaines

| AFP | 261 | 1 par 1 internautes
Tomates dans une ferme en Floride, en mars 2019
Tomates dans une ferme en Floride, en mars 2019 ( JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Les Etats-Unis ont annoncé mardi qu'ils imposaient des droits anti-dumping sur les tomates mexicaines, une mesure susceptible de renforcer les tensions entre les deux pays qui n'ont toujours pas ratifié le traité de libre-échange trilatéral nord-américain.

Cette mesure résulte de l'abrogation d'un accord passé entre les deux pays en 2013, qui suspendait une enquête sur du dumping présumé sur les tomates mexicaines, a expliqué le département du Commerce américain dans un communiqué.

Cette investigation avait été lancée en 1996, a-t-il ajouté. Mais un compromis avait alors été trouvé.

"Le département du Commerce demeure engagé à s'assurer que les industriels américains sont protégés contre des pratiques commerciales injustes", a déclaré le secrétaire au Commerce Wilbur Ross, cité dans le communiqué.

"Nous restons optimistes sur le fait qu'il y aura une solution négociée", a-t-il toutefois tempéré.

En attendant de trouver un éventuel nouvel accord, les Etats-Unis vont collecter des droits anti-dumping de 17,5%.

"De nombreux producteurs de petite taille ou de taille moyenne ne pourront pas supporter ces coûts importants", a déploré le ministère de l'économie mexicain dans un communiqué, soulignant sa "déception et inquiétude".

De son côté, la fédération mexicaine des producteurs de tomates a assuré qu'il n'y avait pas de dumping.

Le président américain Donald Trump avait indiqué en mars que les deux parties avaient échoué à s'accorder sur ce dossier, laissant entendre que des droits anti-dumping allaient être imposés.

Chaque année, le Mexique exporte pour environ deux milliards de dollars de tomates vers les Etats-Unis. Le consommateur pourrait subir de son côté une hausse des prix, a indiqué à l'AFP le vice-président de la Fédération Manuel Antonio.

Ce regain de tension intervient alors que Washington, Mexico et Ottawa n'ont toujours pas ratifié leur accord de libre-échange (AEUMC).

Aux Etats-Unis, la ratification se heurte à l'opposition de certains républicains qui exigent la levée de droits de douane sur l'acier et l'aluminium comme préalable à tout feu vert.

Le président mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador, avait appelé le 30 avril les Etats-Unis à ratifier le texte après l'approbation par le Mexique d'une réforme du travail exigée par ses partenaires.

Cet accord doit remplacer l'Aléna en vigueur depuis 1994 qui a conduit de nombreuses sociétés américaines à délocaliser leur production vers le Mexique où la main d'oeuvre est moins chère.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/05/2019

Le groupe français Bigben remporte un appel d'offres en étant sélectionné par Orange Pologne pour fournir accessoires mobiles et objets connectés...

Publié le 23/05/2019

La dette nette de Rallye pointe à 2,899 MdsE...

Publié le 23/05/2019

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 23/05/2019

Ces procédures ne concernent pas le Groupe Casino...

Publié le 23/05/2019

Paris, le 23 mai 2019, 19h30     COMMUNIQUE de presse Communiqué du Conseil d'administration d'Eramet    Lors de sa réunion du 23 mai 2019, le Conseil…