En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 458.5
+1.21 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 661.42
+0.97 %
7 570.74
+1.07 %
1.176
+0.73 %

Wall Street veut encore croire à un accord avec le Canada

| Boursier | 175 | Aucun vote sur cette news

La place américaine progresse avant bourse ce mardi

Wall Street veut encore croire à un accord avec le Canada
Credits Reuters

La cote américaine est orientée en légère progression avant bourse ce mardi, le S&P500 et le Nasdaq prenant 0,1%. Après trois jours de pause (la cote US était fermée hier pour le 'Labor Day'), les investisseurs gardent leur calme, malgré l'absence d'accord entre les États-Unis et le Canada. Les opérateurs espèrent visiblement toujours un accord commercial, malgré les attaques et menaces de Donald Trump contre le Canada.

Le Président américain affirme pour l'heure qu'il n'y a pas de nécessité à maintenir le Canada dans l'accord Aléna (Accord de libre-échange nord-américain), et manifeste sa volonté d'obtenir un accord "juste" après des années d'abus. Trump affirme également que le Congrès ne doit pas interférer dans les négociations, et menace de mettre tout simplement un terme à l'Aléna si les législateurs américains contrarient ses plans.

Trump rappelle également que l'Aléna était, de son point de vue du moins, l'un des pires accords commerciaux jamais conclus. L'accord initial n'aurait selon lui jamais dû être signé.

Très prolixe sur le réseau social Twitter ce week-end, Trump a aussi estimé que les États-Unis ne devraient pas "acheter leurs amis avec de mauvais Accords Commerciaux et une Protection Militaire Gratuite!"

Le Président américain en a profité également pour vanter les mérites de sa politique économique et ses succès, notamment sur le front de l'emploi.

"Le Travailleur Américain se porte mieux que jamais", a même asséné Trump.

La semaine sera quoi qu'il en soit marquée par de nouveaux efforts pour parvenir à un accord avec le Canada. Le bras de fer n'est en effet pas terminé avec le gouvernement de Justin Trudeau, les menaces de Trump entrant dans le cadre de sa stratégie habituelle de négociation. Les discussions doivent reprendre mercredi. Les négociateurs canadiens et américains ont fait état ces derniers jours de progrès, même si aucun accord n'a encore été scellé. Les pierres d'achoppement concerneraient notamment le secteur laitier, et la volonté de l'administration Trump de mettre un terme à un mécanisme empêchant les USA de mener des procédures contre le 'dumping' et les mesures compensatoires (chapitre 19).

Les marchés misent désormais sur un accord commercial d'ici la fin du mois de septembre - délai fixé par le Congrès. Trump semble s'activer, puisqu'il a modifié son agenda hier lundi afin de se consacrer aux questions commerciales et internationales. C'est du moins ce qu'a affirmé Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de la Maison Blanche, citée par Bloomberg.

Sur le front sino-américain, cette fois, les relations demeurent tendues, et la phase de commentaire public concernant des taxes supplémentaires visant 200 milliards de dollars d'importations chinoises prend fin jeudi. Donald Trump pourrait alors rapidement enchaîner sur une implémentation des sanctions, les plus importantes depuis le début du conflit avec Pékin. La Chine entend évidemment riposter de manière proportionnée...

Dans l'actualité économique aux États-Unis ce jour, l'indice PMI manufacturier du mois d'août sera publié à 15h45 (consensus 54,5), alors que l'ISM manufacturier sera connu à 16 heures (consensus 57,6). Les dépenses de construction du mois de juillet seront également annoncées à 16h (consensus +0,4% en comparaison du mois antérieur).

Sur le Nymex américain, le baril de brut WTI (contrat d'octobre) poursuit son ascension, en hausse de 1,7% à 71$. Le baril de Brent s'affiche en hausse de 1,3% à plus de 79$. Deux plateformes pétrolières du Golfe du Mexique ont été évacuées à l'approche de la tempête Gordon... Sur le marché des changes, l'euro se traite à 1,156$, en repli de 0,5%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Esker renforce son engagement auprès de l'INSA de Lyon en parrainant la promotion 2021 du Département InformatiqueDans le cadre de son développement,...

Publié le 20/09/2018

Le Conseil de surveillance de Tikehau Capital s'est réuni le 20 septembre 2018 et a examiné les comptes consolidés au 30 juin 2018...

Publié le 20/09/2018

EuropaCorp avait procédé à l'acquisition de la société Roissy Films le 28 février 2008

Publié le 20/09/2018

Tikeahau Capital, le groupe de gestion d'actifs et d'investissement accélère son développement dans la gestion d’actifs immobiliers en entrant en négociations exclusives pour l’acquisition de…