En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 068.85 PTS
-0.65 %
5 047.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 054.92
-0.59 %
DAX PTS
11 412.53
-0.52 %
Dowjones PTS
24 961.53
-1.29 %
6 748.42
-1.21 %
1.132
+0.22 %

Wall Street part indécise en week-end prolongé

| AFP | 486 | Aucun vote sur cette news
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 17 mai 2018 à New York
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 17 mai 2018 à New York ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )

Wall Street a terminé en ordre dispersé vendredi, la chute des cours du pétrole et les incertitudes géopolitiques pesant sur l'humeur des courtiers avant un week-end de trois jours.

Selon les résultats définitifs à la clôture, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a lâché 0,24% à 24.753,09 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,13% à 7.433,85 points.

L'indice élargi S&P 500 a lâché 0,24% à 2.721,33 points.

Sur la semaine, le Dow Jones a avancé de 0,15%, le Nasdaq de 1,08% et le S&P 500 de 0,31%.

L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont évoqué vendredi une possible hausse de la production dès cet été, faisant chuter les cours du brut et les valeurs du secteur de l'énergie.

Regroupées au sein d'un sous-indice du S&P 500, celles-ci ont perdu 2,61%, les majors pétrolières ExxonMobil et Chevron perdant respectivement 1,94% et 3,49%, lanternes rouges de l'indice Dow Jones dont elles sont aussi membres.

Cela dit, "l'énergie pèse beaucoup moins qu'avant" à Wall Street d'après Quincy Krosby, stratégiste en chef des marchés chez Prudential Financial, ce secteur représentant seulement 6,17% du total de la capitalisation boursière des 500 plus grosses sociétés cotées américaines selon elle.

Plus généralement, "avec les incertitudes géopolitiques liées à la Corée du Nord qui planent, les courtiers ne veulent pas rester investis dans le marché durant le week-end de trois jours qui s'engage", a-t-elle ajouté, Wall Street étant fermée lundi en raison du Memorial Day aux Etats-Unis.

Moins de 24 heures après avoir annulé sa rencontre très attendue avec Kim Jong Un, Donald Trump a affiché vendredi son optimisme sur les discussions avec la Corée du Nord, allant même jusqu'à évoquer le possible maintien du sommet du 12 juin à Singapour.

- Créations d'emplois et salaires -

Le marché obligataire se détendait: le taux de rendement des bons du Trésor américains à 10 ans reculait à 2,928%, contre 2,977% la veille, et celui à 30 ans baissait à 3,089%, contre 3,125% à la précédente clôture.

Sur le front des valeurs, le constructeur automobile Fiat Chrysler a reculé de 1,98% à 21,82 dollars après avoir annoncé le rappel de 4,8 millions de véhicules aux Etats-Unis pour un problème affectant le logiciel de contrôle du régulateur de vitesse.

Ce dysfonctionnement pourrait empêcher, dans des conditions néanmoins jugées "improbables", les conducteurs de freiner et conduire à la perte de contrôle de la voiture.

Apple a pris 0,23% à 188,58 dollars au lendemain d'une décision de justice en sa faveur aux Etats-Unis. Le groupe sud-coréen Samsung a bien copié le design de l'iPhone et devra donc s'acquitter d'une amende de 533 millions de dollars, ont tranché jeudi des jurés américains à l'issue d'un second procès.

Le groupe de prêt à porter Gap a chuté de 14,57% à 28,15 dollars, tandis que l'entreprise de distribution spécialisée dans le sport Foot Locker a bondi de 20,16% à 55,74 dollars après l'annonce de leurs résultats trimestriels, respectivement inférieurs et supérieurs aux attentes.

Mardi, à leur retour d'un week-end de trois jours, les courtiers seront dans l'attente la semaine prochaine de la deuxième estimation de la croissance américaine pour le premier trimestre et du très surveillé rapport mensuel sur les créations d'emplois et les salaires pour le mois de mai.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

                                                      COMMUNIQUE - 14 novembre 2018   Information à propos d'IHS holding   Au 14 novembre…

Publié le 14/11/2018

Le marché locatif est resté stable sur la période, avec des délais de transaction toujours élevés...

Publié le 14/11/2018

Chargeurs a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 10,9% à 134,1 millions d'euros au troisième trimestre, dans un contexte intégrant un pic d'activité en juin 2018, l'accélération de la…

Publié le 14/11/2018

Le Groupe Bastide a réalisé un chiffre d’affaires de 79,4 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018-2019. Ce chiffre ressort en hausse de 28,6% en données publiées et de 6,4% en…

Publié le 14/11/2018

Voltalia a signé un contrat privé de vente d'électricité avec le brésilien BRF, l'un des leaders mondiaux de l'agroalimentaire avec 100 000 employés dans 140 pays. Ce nouveau contrat va…