En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 144.95 PTS
-0.54 %
5 156.50
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 123.52
-0.43 %
DAX PTS
11 715.03
-0.52 %
Dowjones PTS
25 706.68
-0.36 %
7 278.63
+0.03 %
1.150
-0.01 %

Wall Street tiraillée entre les banques et la tech

| AFP | 315 | Aucun vote sur cette news
Wall Street a terminé en ordre dispersé le 18 juillet 2018
Wall Street a terminé en ordre dispersé le 18 juillet 2018 ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Wall Street a terminé en ordre dispersé mercredi, entre des résultats d'entreprises de bonne tenue, notamment dans le secteur financier, et un léger accès de faiblesse du secteur de la technologie.

L'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, a avancé de 0,32% à 25.199,29 points.

Le Nasdaq, à forte composante technologique, a cédé 0,01% à 7.854,44 points. Il avait terminé la veille à un record.

L'indice élargi S&P 500 a gagné 0,22% à 2.815,62 points.

"L'attention du marché s'est vraiment tournée vers les résultats d'entreprises et jusqu'à présent, les chiffres ont globalement été meilleurs que prévu et les prévisions pour l'année plutôt positives", a souligné Adam Sarhan de 50 Park Investment.

"A court terme, c'est suffisant pour inciter le marché à adopter une vision d'ensemble et à reléguer au second plan les potentiels gros titres négatifs", a-t-il ajouté.

Morgan Stanley (+2,81%) a notamment enregistré un bond de 39% de son bénéfice net, clôturant ainsi sur une note positive la saison des résultats trimestriels des grandes banques américaines, qui ont profité dans leur ensemble d'une croissance solide et d'un retour de la volatilité sur les marchés.

L'indice représentant les établissements financiers au sein du S&P 500 a augmenté mercredi de 1,53%.

Les chiffres supérieurs aux attentes de United Continental, la maison mère de la compagnie aérienne United Airlines, ont aussi participé à la montée des indices, son titre bondissant de 8,79%.

Le secteur de la technologie est de son côté resté à la traîne, l'indice le représentant au sein du S&P 500 perdant 0,11%.

L'action du géant du commerce électronique Amazon a notamment cédé 0,05% alors même qu'elle avait grimpé en début de séance à un niveau record, conférant pour la première fois à l'entreprise une valeur de plus de 900 milliards de dollars en Bourse.

L'entreprise se rapproche ainsi de l'entreprise privée la plus chère au monde, Apple (-0,55%), qui a une capitalisation d'environ 936 milliards de dollars.

L'audition du patron de la banque centrale américaine Jerome Powell devant une commission de la Chambre des Représentants et la diffusion du Livre beige de la Fed, un rapport sur l'état de l'économie américaine en juin et début juillet, n'ont pas perturbé les marchés.

Même si M. Powell et le rapport ont mis en avant les inquiétudes suscitées au sein des milieux d'affaires par les conflits commerciaux déclenchés par l'administration Trump, ils ont aussi souligné la bonne tenue de la première économie mondiale.

"La grande question pour le marché est de savoir si cette croissance est durable, si une escalade des conflits commerciaux entre les Etats-Unis et ses partenaires ne pourrait pas déstabiliser l'élan positif de l'économie", a relevé Adam Sarhan.

Le principal indicateur du jour s'est montré décevant: les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont nettement chuté en juin, en raison principalement du repli des constructions d'immeubles.

Le marché obligataire se tendait: le rendement sur la dette américaine à 10 ans montait vers 20H30 GMT à 2,876%, contre 2,860% mardi à la clôture, et celui à 30 ans à 2,990%, contre 2,969% la veille.

Parmi les autres valeurs du jour Alphabet, la maison mère de Google, a cédé 0,24%. Le groupe s'est vu infliger par l'Union européenne une amende record de 4,34 milliards d'euros pour avoir abusé de la position dominante de son système d'exploitation pour smartphone, Android.

Le fabricant de semi-conducteurs Texas Instruments a lâché 0,10% au lendemain de l'annonce du départ de son tout nouveau patron, Brian Crutcher. Après moins de deux mois à son poste, ce dernier a démissionné pour avoir, dans son comportement, enfreint le code de conduite de l'entreprise.

  1. NYSE

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Contrat en vue pour Derichebourg pour la cession des activités de collecte de déchets ménagers, de nettoiement urbain et de traitement de déchets en Italie...

Publié le 17/10/2018

Cette nouvelle implantation remplacera la boutique de 480 m2 située au 100 rue Réaumur, qui fermera ses portes courant janvier 2019...

Publié le 17/10/2018

Ces données positives du JTA-004 complètent les récentes avancées cliniques et de fabrication obtenues par Bone Therapeutics...

Publié le 17/10/2018

Cette seconde génération LIFI propose un produit plus performant avec un débit en hausse de 30%...

Publié le 17/10/2018

Spineway marque ainsi une première étape dans la reconquête du marché américain...