Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 573.72 PTS
+0.04 %
5 562.5
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 407.04
+0.05 %
DAX PTS
13 310.06
+0.15 %
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.190
-0.15 %

Wall Street termine in extremis dans le vert sur les espoirs d'une relance américaine

| AFP | 365 | 5 par 2 internautes
Le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 16 novembre 2020
Le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 16 novembre 2020 ( Angela Weiss / AFP )

La Bourse de New York a terminé in extremis sur une note positive jeudi après deux jours de pertes, grâce à l'espoir suscité par une reprise des négociations sur un plan de relance budgétaire aux Etats-Unis.

Selon des résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones a avancé de 0,15% à 29.483,23 points et l'indice élargi S&P 500 de 0,39% à 3.581,87 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,87% à 11.904,71 points.

A une heure environ de la clôture, le Dow Jones qui avait évolué en territoire négatif toute la séance, a repris de la vigueur lorsqu'on a appris que le Congrès américain avait repris des négociations pour tenter de trouver un compromis sur un nouveau plan d'aides économiques.

Cette reprise des pourparlers intervient au moment où la flambée des cas de Covid-19 s'accompagne de nouvelles restrictions notamment les fermetures d'écoles à New York.

"Ce serait un événement d'importance, même s'il est déjà un peu intégré dans les cours, si on commence à reparler de stimulus", a souligné Karl Haeling de LBBW, notant toutefois que le marché n'avait "pas bondi" à cette information.

Selon lui, "il semble que le marché ait besoin de se calmer un peu après la frénésie d'achats qui avait commencé juste avant l'élection". Wall Street avait battu des records en début de semaine, optimiste sur la venue de vaccins.

De nouvelles aides sont jugées vitales par la plupart des économistes, en pleine période de transition floue entre Donald Trump et le démocrate Joe Biden. La Maison Blanche a désormais laissé carte blanche au Congrès.

Le président de la Banque centrale (Fed) de Dallas Rob Kaplan a par ailleurs averti qu'avec la résurgence du virus, les perspectives économiques étaient "en baisse", évoquant même "une croissance négative, sur un trimestre, voire deux".

Des indicateurs économiques mitigés avaient fait démarrer Wall Street dans le rouge. Les inscriptions au chômage sont reparties en forte hausse la semaine passée.

Quelque 742.000 personnes se sont inscrites au chômage entre le 8 et le 14 novembre contre 711.000 la semaine d'avant.

Par ailleurs, dans la région très industrielle de Philadelphie, l'activité manufacturière a ralenti le pas même si elle reste encore positive.

Le Nasdaq et le secteur technologique ont marché en tête. Tesla a terminé en hausse de 2,60%, frôlant les 500 dollars le titre à la clôture et atteignant un plus haut historique en séance. Les véhicules électriques ont eu le vent en poupe avec l'annonce par le Premier ministre britannique Boris Johnson d'une interdiction des voitures essence et diesel au Royaume-Uni dès 2030.

La chaîne américaine de grands magasins Macy's a connu une journée en dents de scie, terminant en hausse de 2,11%, après avoir annoncé une perte trimestrielle moins forte que prévu.

Malgré la hausse des actions, les obligations du Trésor, valeur refuge, ont continué d'être recherchées, faisant reculer leur rendement. Le taux sur les bons du Trésor américain à 10 ans ont régressé de 3,38% à 0,8407% contre 0,8701% la veille.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2020

Orange annonce le lancement de son réseau 5G dans 15 communes françaises, dès le 3 décembre 2020, dont Nice, Marseille, Le Mans, Angers et Clermont...

Publié le 26/11/2020

Ces hélicoptères remplaceront la flotte Sea Lynx Mk88A de la marine allemande...

Publié le 26/11/2020

Le contrat a finalement été signé. La Bundeswehr a commandé 31 hélicoptères NH90 NFH, connus sous le nom de « Sea Tiger », pour les opérations embarquées de la marine allemande. Les…

Publié le 26/11/2020

Le programme Scorpion prévoit l'acquisition de 333 engins de cette variante dont la moitié sera livrée à l'horizon 2025...

Publié le 26/11/2020

Alstom fournira six trains à pile à combustible à hydrogène, avec une option pour huit autres, à FNM (Ferrovie Nord Milano), le principal groupe de transport et de mobilité de la région…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne