Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 194.16 PTS
+0.3 %
7 122.50
-0.69 %
SBF 120 PTS
5 571.22
+0.25 %
DAX PTS
15 912.33
+0.65 %
Dow Jones PTS
34 715.39
-0.89 %
14 846.46
-1.34 %
1.131
-0.26 %

Wall Street tente de se stabiliser après la purge

| Boursier | 234 | Aucun vote sur cette news

Wall Street s'affiche un peu plus résistant avant bourse ce jeudi, après la brutale sanction de la veille provoquée par les craintes de durcissement...

Wall Street tente de se stabiliser après la purge
Credits Reuters

Wall Street s'affiche un peu plus résistant avant bourse ce jeudi, après la brutale sanction de la veille provoquée par les craintes de durcissement monétaire rapide. Le DJIA se redresse timidement de 0,1% en pré-séance, alors que le S&P 500 s'affiche stable. Le Nasdaq perd 0,2%. Le baril de brut WTI affiche peu d'évolution à 77,8$ sur le Nymex. L'once d'or abandonne 1,6% à 1.795$. L'indice dollar gagne 0,2% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin chute de près de 8% sur 24 heures, sur les 43.000$.

Sur le front économique aux USA ce jour, la balance du commerce international de biens et services sera annoncée à 14h30 (consensus FactSet -72 milliards de dollars en novembre), à la même heure que les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 1er janvier (consensus 200 000). Les commandes industrielles de novembre seront révélées à 16 heures (consensus +1,6% en comparaison du mois antérieur), en même temps que l'ISM des services de décembre (consensus 66,7).

Dans l'actualité de la crise sanitaire, les opérateurs perçoivent des signes d'un pic d'Omicron, après un record de cas quotidiens de contamination au Covid-19 à près d'un million cette semaine aux USA. Les exemples de l'Afrique du Sud et du Royaume-Uni renforcent cette hypothèse. Les données nouvelles confirment qu'Omicron est bien plus léger que le variant Delta, mais le système de santé américain est débordé, victime par ailleurs du manque de personnel. La pénurie de personnel hospitalier aux États-Unis serait ainsi la pire depuis décembre 2020, relate Bloomberg.

L'augmentation massive des infections provoquée par la propagation d'Omicron aurait généré des discussions sur une autre réponse fiscale. Le Washington Post a rapporté que les législateurs démocrates et républicains avaient tenu des discussions préliminaires sur une autre série de dépenses de relance contre le coronavirus. Les premiers efforts notés se sont largement concentrés sur l'autorisation d'environ 68 milliards de dollars pour aider les entreprises et commerce déjà malmenés tels que les restaurants, les salles de spectacle et les gymnases. La mesure pourrait inclure un mélange de nouvelles dépenses et une réaffectation de certains fonds inutilisés dans le cadre des packages précédents. Cependant, rien n'a été finalisé, alors que le plan devrait faire face à une bataille difficile au Sénat compte tenu des inquiétudes des républicains quant à l'augmentation du déficit. Le Congrès a adopté un projet de loi de relance d'environ 1 900 milliard de dollars en mars 2021 qui comportait des chèques directs de 1 400 dollars, portant la réponse totale de la politique budgétaire à la crise des coronavirus à près de 25% du PIB - contre une baisse d'environ 10% de l'économie au plus fort de la pandémie.

Hier soir, Wall Street a donc décroché suite aux 'Minutes' de la Fed. Les responsables de la Réserve fédérale américaine considèrent que la solide reprise économique et l'inflation plus forte que prévu ouvrent la voie à un relèvement des taux directeurs cette année, peut-être plus tôt ou à un rythme plus rapide que prévu auparavant, selon le compte-rendu de la réunion des 14 et 15 décembre de la Fed. Les participants ont noté que compte-tenu de leurs projections individuelles pour l'emploi et l'inflation, il pourrait être nécessaire de relever le taux des "fed funds" plus tôt ou à un rythme plus rapide que ce que les participants anticipaient auparavant.

Plusieurs membres du Comité de politique monétaire (FOMC) ont en outre estimé que l'objectif de plein emploi avait déjà été atteint aux Etats-Unis. Le plein emploi est l'une des conditions fixées par la Fed avant de relever ses taux directeurs, ramenés autour de zéro depuis 2020 pour lutter contre les effets de la crise du Covid-19.

Certains membres de la Fed se sont prononcés en faveur d'une réduction du bilan de la Fed "peu après" le début des hausses de taux, ce qui constituerait un nouveau resserrement monétaire. La question de la réduction du bilan, qui a gonflé de 4 400 milliards de dollars avant la pandémie à 8 670 Mds fin 2021, a fait l'objet d'une large discussion entre les membres du comité de politique monétaire, précise le compte-rendu.

Si la Fed commençait à réduire son bilan peu après le début des hausses de taux, elle agirait bien plus vite que lors du dernier cycle haussier. Elle avait commencé à relever ses taux en 2015, mais avait ensuite attendu deux ans avant de commencer à réduire son bilan à partir de 2017.

Rappelons que la Fed avait décidé le 15 décembre d'accélérer l'arrêt de son programme d'achat d'actifs, désormais prévu dès la fin mars au lieu de la mi-2022. Dans ses nouvelles projections, la Fed avait aussi indiqué qu'elle envisageait de relever ses taux au moins trois fois cette année pour accompagner la reprise et juguler l'envolée de l'inflation, qui a atteint 6,8% sur un an en novembre aux Etats-Unis, au plus haut depuis 1982 !

A Wall Street, les indices boursiers ont chuté après la publication des "Minutes" de la Fed. Le DJIA a perdu 1,07% à 36.407 pts. Le S&P 500 a abandonné 1,94% à 4.700 pts. Enfin, le Nasdaq a plongé de 3,34% à 15.100 pts.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/01/2022

TheraVet signe un important accord de distribution pour le Biocera-VET et dispose désormais un important levier commercial pour accélérer sa commercialisation en France...

Publié le 20/01/2022

Le chiffre d'affaires annuel s'établit ainsi à 382,7 ME...

Publié le 20/01/2022

Le titre de ce spécialiste américain des vélos d'appartement connectés a abandonné 84% de sa valeur à Wall Street, dont 70% ces trois derniers mois.

Publié le 20/01/2022

Focus Home Interactive réitère sa confiance dans l'atteinte de son objectif de chiffre d'affaires pour l'année 2021/22...

Publié le 20/01/2022

Développé par Ubisoft Montréal en collaboration avec Ubisoft Bucharest, Bordeaux et Saguenay, Tom Clancy's Rainbow Six Extraction est un jeu de tir tactique...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne