En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 587.87 PTS
-3.02 %
4 569.00
-3.33 %
SBF 120 PTS
3 624.35
-3.41 %
DAX PTS
11 597.79
-3.86 %
Dow Jones PTS
26 939.33
-1.91 %
11 598.95
+0. %
1.174
-0.41 %

Wall Street stable, malgré Trump et le coronavirus

| Boursier | 659 | Aucun vote sur cette news

Wall Street s'affiche assez stable avant bourse ce jeudi, S&P500, DJIA et Nasdaq évoluant peu

Wall Street stable, malgré Trump et le coronavirus
Credits Reuters

Wall Street s'affiche assez stable avant bourse ce jeudi, S&P500, DJIA et Nasdaq évoluant peu, après avoir terminé hier la séance en ordre dispersé. Les opérateurs restent prudents, à l'écoute des développements concernant le coronavirus chinois, avec désormais 17 décès recensés par la Chine et environ 550 cas infectés. Des mesures de quarantaine ont été décidées, accompagnées d'une interdiction de voyager à Wuhan, épicentre du virus. Les transports au départ de Wuhan sont ainsi suspendus depuis ce jeudi. Pékin entend par ailleurs déployer une batterie de mesures pour contenir la propagation à l'approche du week-end du Nouvel an lunaire.

L'Organisation mondiale de la santé a reporté pour sa part son verdict, prolongeant sa réunion d'urgence afin d'obtenir plus d'informations pour évaluer le virus.

Sur le front économique outre-Atlantique ce jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 18 janvier seront communiquées à 14h30 (consensus 213.000). L'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour le mois de décembre 2019 sera révélé à 16 heures (consensus -0,2% en comparaison du mois antérieur). L'indice manufacturier de la Fed de Kansas City pour le mois de janvier sera annoncé à 17 heures, à la même heure que le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Energie concernant les stocks pétroliers domestiques pour la semaine close au 17 janvier 2020 (consensus -0,1 million de barils pour les stocks de brut hors réserve stratégique).

L'accord commercial sino-américain partiel récemment conclu (phase 1) ne devrait pas avoir de grandes conséquences sur la croissance économique américaine, selon une étude Reuters auprès des économistes.

Dans une interview accordée à CNBC, le président américain Donald Trump a confirmé sa menace d'imposer des tarifs douaniers aux automobiles européennes, en l'absence d'accord commercial trouvé avec l'Union européenne. La France a menacé de représailles si des taxes douanières étaient imposées.

Dans l'actualité monétaire, le statu quo de la Norge Bank se confirme. Le Comité de politique monétaire et de stabilité financière de la Banque centrale de Norvège a décidé de maintenir le taux directeur inchangé à 1,50%, décision conforme aux attentes du marché. L'évaluation actuelle du Comité sur les perspectives et la balance des risques suggère que le taux directeur restera à son niveau actuel au cours de la période à venir.

Les marchés suivront à 12h45 le communiqué de politique monétaire de la BCE (Banque centrale européenne). Un statu quo est probable. La présidente Christine Lagarde interviendra à 13h30 à l'occasion de sa conférence de presse.

Ailleurs à l'international, les exportations japonaises ont reculé plus que prévu en décembre, mais le solde avec la Chine est ressorti positif. Le chômage australien a lui affiché une baisse inattendue... Le Parlement britannique a adopté définitivement le texte relatif au Brexit, négocié entre le Premier ministre Boris Johnson et Bruxelles. L'accord doit être promulgué par la Reine et ratifié par le Parlement, en vue d'une sortie de l'Union européenne à la fin du mois.

Les publications trimestrielles d'entreprises cotées se poursuivent à Wall Street, le rythme étant soutenu ce jeudi avec notamment AbbVie, American Airlines, Southwest Airlines, JetBlue, Procter & Gamble, E*Trade Financial, Colgate-Palmolive, le géant des processeurs Intel (après bourse), Union Pacific, Comcast, Kimberly-Clark, VF Corp, KeyCorp ou le groupe minier Freeport-McMoRan.

Le fabricant américain de semi-conducteurs Texas Instruments a publié mercredi soir des résultats sans grand relief, qui ont entraîné des prises de bénéfices de la part des investisseurs. A Wall Street, le titre Texas Instruments cédait 1% en cotations post-séance mercredi soir après cette publication. Cependant, il venait de clôturer à un record historique de 133,34 (+1,9%) à la clôture, et a gagné près de 40% depuis un an.

Au 4e trimestre 2019, le bénéfice net du groupe basés à Dallas, au Texas, s'est élevé à 1,07 milliard de dollars (1,12$ par action) en baisse de 14% par rapport au 1,24 Md$ un an plus tôt (1,27$ par action). Les ventes ont atteint 3,35 milliards de dollars, en recul de 10% par rapport à la même période de 2018 (3,72 Mds$).

Les analystes s'attendaient à un bpa de 1,03$ pour des ventes de 3,25 Mds$. Le fabricant de composants électroniques a donc battu les attentes du marché, mais ces dernières avaient été plusieurs fois révisées en baisse ces derniers mois, et les analystes espéraient une bonne surprise, qui ne s'est pas vraiment matérialisée. Pour le 1er trimestre en cours, TI attend un bpa de 0,96$ à 1,14$, un peu supérieur au consensus. Les ventes devraient se situer dans une fourchette de 3,12 Mds$ à 3,38 Mds$, contre 3,22 Mds$ de consensus.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/10/2020

La déception doit être bien grande pour Heathrow qui a perdu sa place d'aéroport le plus fréquenté en Europe au profit de Paris-Charles de Gaulle. L’aéroport londonien a reproché le peu de…

Publié le 28/10/2020

Dans le rouge en début de séance,Carrefour s'est retourné en milieu de matinée et affiche désormais un gain de 1,5% à euros sur la place parisienne...

Publié le 28/10/2020

Dans un contexte de double crise (Covid-19 et immobilisation du 737 MAX), Boeing entend de nouveau réduire ses effectifs. Le géant aéronautique souhaite supprimer 7 000 postes supplémentaires…

Publié le 28/10/2020

General Electric a publié un bénéfice par action ajusté de 6 cents au troisième trimestre de son exercice 2020, au-dessus de la perte de 4 cents anticipée par le consensus FactSet. Les revenus…

Publié le 28/10/2020

Fnac Darty plonge encore de 10% à 33,6 euros à la mi-journée à Paris, sur des craintes de nouveau confinement généralisé en France pour faire face à...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne