En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 514.57 PTS
-0.13 %
5 504.50
-0.18 %
SBF 120 PTS
4 340.77
-0.09 %
DAX PTS
12 228.44
-0.38 %
Dowjones PTS
26 633.04
-0.35 %
7 628.44
-1.22 %
1.135
-0.36 %

Wall Street, sous la pression de la guerre commerciale, termine en nette baisse

| AFP | 246 | Aucun vote sur cette news
Wall Street de nouveau rattrapée par les tensions commerciales entre Chine et Etats-Unis
Wall Street de nouveau rattrapée par les tensions commerciales entre Chine et Etats-Unis ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

La Bourse de New York a terminé en nette baisse jeudi, sèchement rattrapée par la montée des tensions sino-américaines, qui se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei, et son éventuel impact sur l'économie.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a lâché 1,11%, à 25.490,47 points, et l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, a chuté de 1,58%, à 7.628,28 points.

L'indice élargi S&P 500 s'est replié de 1,19%, à 2.822,24 points.

Signe de l'appétence des investisseurs pour les actifs jugés moins risqués, le taux à 10 ans de la dette des Etats-Unis descendait vers 20H10 GMT à 2,310%, tombant à son plus bas niveau depuis fin 2017.

"La combinaison de gros titres inquiétants dans le monde, d'indicateurs économiques négatifs et d'incertitudes persistantes sur le commerce ont pesé sur l'état d'esprit des investisseurs", a commenté Ken Berman, analyste chez Gorilla Trades.

Les investisseurs s'inquiètent de plus en plus de la montée des tensions sino-américaines, qui se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei placé la semaine dernière par Washington sur une liste de sociétés suspectes.

Alors que le numéro deux mondial des smartphones est peu à peu lâché par ses partenaires commerciaux, le chef de la diplomatie américaine a intensifié la pression en accusant jeudi Huawei de mentir sur ses véritables liens avec les autorités chinoises qui, elles, dénoncent le "harcèlement" des Etats-Unis.

Au même moment, des élus américains des deux bords --un événement rare-- ont proposé un texte de loi pour protéger le futur réseau 5G des Etats-Unis de Huawei.

"Le risque est que les deux parties restent campées dans leur entêtement et que les tensions commerciales se prolongent au-delà de 2019", a commenté Art Hogan, de la société d'investissement National.

Le Fonds monétaire international a d'ailleurs lancé jeudi un sérieux avertissement aux Etats-Unis et à la Chine en affirmant que leur bras de fer risque de compromettre le rebond économique mondial attendu pour le second semestre 2019.

Des statistiques américaines ont conforté jeudi cette hypothèse: selon la première estimation de l'indice PMI composite du cabinet Markit, la croissance de l'activité privée a fortement ralenti en mai en s'affichant à 50,9 points, son plus bas niveau en trois ans.

L'indice mesurant la production manufacturière, à 50,6 points, est même descendu à son plus bas niveau depuis 2009.

"Pour une fois, les investisseurs ne réagissent pas seulement à des tweets et au bruit ambiant sur les négociations commerciales", a commenté Gregori Volokhine, gestionnaire de portefeuille pour Meeschaert Financial Services. "Ces indices tout frais sont le premier signe qu'on s'approche peut-être d'un point d'inflexion sur la croissance américaine."

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2019

Le magasin LDLC.com de Poitiers disposera par ailleurs d'un Atelier LDLC destiné à la réparation et au montage des ordinateurs...

Publié le 25/06/2019

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, annonce aujourd'hui avoir atteint une étape déterminante dans le cadre de...

Publié le 25/06/2019

Le Conseil d'Administration communique

Publié le 25/06/2019

Roctool, spécialiste des technologies de chauffage et de refroidissement des moules pour les plastiques et les composites, annonce aujourd'hui les...

Publié le 25/06/2019

Le règlement et la livraison des actions et leur admission sur Euronext Paris interviendront le 28 juin