Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 068.59 PTS
-1.75 %
6 990.50
-2.77 %
SBF 120 PTS
5 475.97
-1.71 %
DAX PTS
15 603.88
-1.94 %
Dow Jones PTS
34 265.37
-1.3 %
14 438.40
-2.75 %
1.134
0. %

Wall Street se stabilise, Omicron pas si virulent ?

| Boursier | 450 | Aucun vote sur cette news

Wall Street se stabilise avant bourse ce lundi...

Wall Street se stabilise, Omicron pas si virulent ?
Credits Reuters

Wall Street se stabilise avant bourse ce lundi. Le DJIA est attendu en hausse de 0,5% et le S&P 500 en progression de 0,2%. Le Nasdaq cède 0,2%. Le baril de brut WTI prend 2,3% sur le Nymex à 67,7$. L'once d'or rend 0,2% à 1.781$. L'indice dollar avance de 0,1% face à un panier de devises. Le bitcoin trébuche encore de 3,4% sur 24 heures à 47.700$ environ.

Il n'y aura pas de statistique notable outre-Atlantique ce lundi. Demain mardi, les opérateurs suivront la balance du commerce international des biens et services, ainsi que les chiffres de la productivité et ceux du crédit à la consommation.

Le variant Omicron brouille les perspectives économiques, mais semble pour l'heure moins virulent qu'initialement redouté, même s'il s'avère extrêmement contagieux. Le Dr. Anthony Fauci a déclaré à propos du variant que les premières données étaient "encourageantes" et qu'il n'y avait pas de grande gravité. Une étude en Afrique du Sud a révélé qu'Omicron était à l'origine d'une forte augmentation des infections, le variant semblant toutefois provoquer une maladie plus bénigne que les vagues précédentes. Les scientifiques ont mis en garde contre une lecture hâtive des premières données, étant donné les incertitudes persistantes quant à la façon dont Omicron se propagera dans d'autres parties du monde comme les États-Unis, où le Delta alimente une autre forte augmentation des infections. La sensibilité d'Omicron aux vaccins actuels constitue une autre inconnue, alors que les groupes pharmaceutiques se précipitent pour adapter leurs vaccins et que l'administration Biden prépare une autorisation réglementaire accélérée.

L'incertitude à court terme a conduit Goldman Sachs à réduire ses prévisions de croissance aux États-Unis en raison du risque de propagation plus rapide d'Omicron et de ralentissement de la réouverture économique. L'extension des pénuries de main-d'oeuvre a également été signalée, car les travailleurs restent à la maison, tandis que les pénuries d'approvisionnement pourraient être exacerbées si d'autres pays resserrent les restrictions de mobilité.

Le rapport sur l'emploi américain de novembre fourni vendredi, marqué par des créations de postes très inférieures aux attentes (210.000 contre plus de 540.000 de consensus Bloomberg) mais une forte baisse du taux de chômage (4,2% contre 4,5% de consensus), n'a pas fait évoluer grandement les anticipations concernant le tapering et le durcissement monétaire ultérieur de la Fed. Il faut dire que certains composants sous-jacents ont brossé un tableau plus robuste du marché du travail, avec un meilleur taux de participation (61,8% contre 61,7% de consensus) et une forte baisse du taux de chômage. Les données ont même légèrement... renforcé les attentes d'un resserrement de la politique monétaire en 2022, l'outil FedWatch de CME montrant que les marchés évaluent à 55% la probabilité d'au moins une hausse des taux d'ici mai, contre 45% avant les données sur l'emploi (et 36% une semaine plus tôt).

Ce rapport intervient avant la réunion du FOMC de décembre, qui tombe la semaine prochaine, et au cours de laquelle certains économistes s'attendent à ce que la Fed accélère le rythme de sa réduction des achats d'actifs obligataires (tapering), passant des 15 milliards de dollars actuels par mois à 30 milliards de dollars. L'inflation devrait dominer le discours cette semaine, la croissance de l'IPC en novembre devant avoir décéléré à 0,7% contre 0,9% en octobre. Cependant, le taux annuel atteindrait 6,8% - le plus haut depuis des décennies, selon le consensus Bloomberg. L'indice américain des prix à la consommation sera publié vendredi... Rappelons que Jerome Powell, patron de la Fed, avait choqué les marchés la semaine dernière en déclarant qu'il était temps de retirer le terme "transitoire", appliqué à la hausse de l'inflation. Janet Yellen, Secrétaire au Trésor, a livré peu après des commentaires comparables.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2022

Approbation par l'assemblée générale ordinaire d'Advicenne du projet de transfert de la cotation des titres Advicenne sur le marché Euronext Growth...

Publié le 21/01/2022

L'Assemblée Générale des actionnaires d'AST Groupe qui s'est tenue le 21 janvier 2022 a approuvé le projet de transfert de cotation de ses titres du marché réglementé Euronext Paris…

Publié le 21/01/2022

La Société des Bains de Mer a réalisé vendredi soir son point d’activité du troisième trimestre 2021-2022. Entre octobre et décembre 2021, la société et ses filiales ont enregistré un…

Publié le 21/01/2022

CNP Assurances a finalisé avec succès sa première émission subordonnée Tier 3 de l'année pour un montant de 500 millions d'euros. Il s'agit d'obligations de maturité 7 ans portant intérêt au…

Publié le 21/01/2022

Le Conseil d'Administration a décidé de mettre en oeuvre ce transfert

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne