En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 377.80 PTS
+0.61 %
5 378.0
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 316.61
+0.67 %
DAX PTS
12 328.42
+0.97 %
Dowjones PTS
25 669.32
+0.43 %
7 377.54
+0.00 %
1.140
-0.28 %

Wall Street, optimiste avant l'inflation, termine en hausse

| AFP | 728 | Aucun vote sur cette news
Wall Street évolue en ordre dispersé à la mi-séance, tentant de trouver son équilibre après une chute la semaine dernière
Wall Street évolue en ordre dispersé à la mi-séance, tentant de trouver son équilibre après une chute la semaine dernière ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Wall Street a terminé en hausse mardi après avoir évolué une partie de la séance dans le rouge, les investisseurs affichant leur optimisme à la veille d'un rapport sur l'inflation aux Etats-Unis.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a pris 0,16% ou 39,18 points à 24.640,45 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 0,45% ou 31,55 points à 7.013,51 points.

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,26%, ou 6,94 points, à 2.662,94 points.

"Il y a eu peu d'événements majeurs lors de la séance mais un élément notable est celui du recul du taux de rendement sur la dette américaine à 10 ans qui a encouragé le marché", a observé Tom Cahill de Ventura Wealth Management.

Après avoir connu une poussée de fièvre ces derniers jours, celui-ci baissait à 2,829% contre 2,859% la veille et celui à 30 ans reculait à 3,115% contre 3,144% lundi soir.

L'évolution de ces taux est sensible aux prévisions de hausse de l'inflation; ils s'étaient notamment enflammés après la publication il y a quelques jours d'un rapport évoquant une forte progression des salaires aux Etats-Unis.

Mais à la veille de la publication de l'indice des prix à la consommation pour janvier (CPI), les investisseurs semblaient sereins.

"Le rapport sur les salaires a été selon moi artificiellement élevé en raison des conditions météos défavorables. Les chiffres de demain devraient être moins élevés", a détaillé M. Cahill.

"Ces données seront surveillées au microscope car la question de fond sera de savoir si l'inflation gagne réellement en traction", a noté quant à elle Quincy Krosby de Prudential.

A l'inverse, une hausse de l'inflation pourrait encourager la banque centrale américaine (Fed) à accélérer ses hausses de taux d'intérêt et à mettre fin plus rapidement que prévu à l'environnement très favorable de taux bas dans lequel évoluent les entreprises et les ménages américains depuis 2009.

Les analystes s'attendent à une progression de 0,2% d'un mois sur l'autre, hors prix de l'énergie et de l'alimentation.

- Under Armour bondit -

Très discret lors de la lourde chute des indices la semaine dernière, le nouveau président de la banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, a par ailleurs effectué mardi sa prestation de serment à Washington.

Républicain modéré, juriste de formation et ex-banquier d'affaires membre du directoire de la Fed depuis cinq ans, M. Powell a réaffirmé son intention de poursuivre la politique menée par l'ancienne présidente de l'institution Janet Yellen.

Sur le front des valeurs, le fabricant d'articles de sport Under Armour a bondi (+17,36% à 16,70 dollars) après l'annonce d'un chiffre d'affaire au-dessus des estimations pour le quatrième trimestre.

PepsiCo a fini en petite hausse (+0,19% à 112,14 dollars), après avoir fait part d'un chiffre d'affaires et de bénéfices au-dessus des attentes lors de la publication de ses résultats trimestriels.

Le spécialiste de la livraison de produits alimentaires à domicile Blue Apron a terminé à l'équilibre à 3,35 dollars après avoir bondi en séance. Le groupe a annoncé des pertes moins grandes qu'anticipé au quatrième trimestre, grâce notamment à des améliorations opérationnelles dans son centre d'exécution du New Jersey.

General Motors a reculé (-1,43% à 41,40 dollars). Le fabricant automobile va fermer une usine en Corée du Sud d'ici à la fin du mois de mai, justifiant ce choix par une sous-utilisation de ses capacités lors des trois dernières années. Une charge de 850 millions de dollars en résultera, a affirmé le groupe.

  1. Nasdaq
  2. Nyse

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/08/2018

Vinci (+0,49% à 82,32 euros) évolue dans le vert à la Bourse de Paris, alors sa filiale Eurovia, spécialisée dans la construction d’infrastructures, vient de réaliser une acquisition aux Etats…

Publié le 20/08/2018

D'après le Ministre iranien du pétrole, cité aujourd'hui par l'agence 'Reuters'...

Publié le 20/08/2018

Le gouvernement italien a décidé de lancer le processus de révocation de toutes les concessions d'Autostrade, concessionnaire du tronçon d'autoroute qui s'est effondré à Gênes la semaine…

Publié le 20/08/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 20/08/2018

retour de manivelle