En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 378.51 PTS
+0.62 %
4 381.50
+0.87 %
SBF 120 PTS
3 424.75
+0.29 %
DAX PTS
9 815.97
+1.9 %
Dow Jones PTS
22 267.20
+2.91 %
7 865.83
+3.66 %

Wall Street, rattrapée par le coronavirus, ouvre en forte baisse

| AFP | 613 | Aucun vote sur cette news
Des courtiers au New York Stock Exchange à Wall Street le 3 mars
Des courtiers au New York Stock Exchange à Wall Street le 3 mars ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

La Bourse de New York reculait nettement à l'ouverture jeudi, rattrapée par les craintes liées aux conséquences de l'épidémie de Covid-19, au lendemain d'un fort rebond.

Vers 15H15 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, cédait 2,49%, à 26.417,62 points après avoir perdu jusqu'à 3,10%.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 1,96%, à 8.842,19 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, perdait 2,33%, à 3.057,18 points.

Wall Street avait salué mercredi avec enthousiasme le retour de Joe Biden au rang de favori des primaires démocrates face à Bernie Sanders, partisan d'une grande refonte du système d'assurance-maladie: entraînés par les valeurs du secteur de la santé, le Dow Jones avait grimpé de 4,53% et le Nasdaq de 3,85%.

L'impression que les autorités à travers le monde semblaient monter au créneau pour lutter contre la propagation de l'épidémie de coronavirus et pour soutenir l'économie (comme l'a illustré la baisse des taux décidée en urgence par la banque centrale américaine mardi), avait aussi participé au regain de confiance des investisseurs ce jour-là.

Mais jeudi, "la propagation du coronavirus aux États-Unis, avec la Californie qui a déclaré l'état d'urgence, semble peser sur la conviction des investisseurs et empêche de prolonger la flambée d'hier", remarquent les analystes de Charles Schwab.

Dans le monde, plus de 96.000 cas connus ou avérés depuis le début de l'épidémie ont été recensés, dont 3.300 décès, dans 84 pays et territoires. Près de 300 millions d'élèves sont privés de classe et les mesures de confinement se multiplient.

"Il reste encore beaucoup de questions autour de l'efficacité des mesures de soutien à l'économie face à l'ampleur mondiale du problème sanitaire", avance Patrick O'Hare de Briefing.

"Le marché va continuer à attendre d'avantage de mesures de relance, ne serait-ce que parce que la propagation aux États-Unis - la plus grande économie du monde - ne fait que commencer", ajoute-t-il.

-Secteur aérien laminé -

En attendant, la volatilité reste de mise sur le marché américain, où les indices fluctuent au gré des gros titres sur l'épidémie. Après avoir encaissé leur pire semaine depuis 2008, ils alternent chutes et rebonds depuis le début de la semaine.

Jeudi, les compagnies aériennes étaient particulièrement affectées alors que l'Association internationale du transport aérien (Iata) a estimé que la propagation de l'épidémie de Covid-19 pourrait coûter jusqu'à 113 milliards de dollars au secteur du transport aérien en 2020.

Signe du trou d'air du secteur, la compagnie britannique Flybe, déjà en difficulté, a cessé jeudi ses activités.

United Airlines, qui a annoncé mercredi un gel des embauches et le report des augmentations prévues de salaires pour répondre à la forte réduction de ses vols internationaux, chutait de 7,43%. American Airlines s'effondrait de 8,53%, JetBlue de 7,59% et Delta de 4,93%.

Le secteur de l'énergie était aussi lesté par le repli des cours du brut, qui continuaient à descendre alors même que les pays producteurs de l'Opep ont proposé une nouvelle coupe drastique de production de 1,5 million de barils et tentent d'obtenir le soutien de leur allié russe, réservé sur cette stratégie. ExxonMobil perdait 4,59%, Chevron 2,06% et ConocoPhillips 2,23%.

Signe de la ruée des investisseurs vers les actifs jugés moins risqués, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américains continuait à dégringoler et évoluait à 0,942% contre 1,052% la veille à la clôture.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/03/2020

Le bilan d'Exel Industries est solide et à ce stade, ses lignes de crédit sont suffisantes pour couvrir ses besoins additionnels...

Publié le 30/03/2020

Suite à l'intégration d'un résultat exceptionnel et d'une charge d'impôt de 1,9 ME, y compris impôts différés, le résultat net d'EasyVista s'établit à +5,61 ME...

Publié le 30/03/2020

"L'absence de visibilité sur le calendrier de sortie de cette crise sanitaire nous conduit à suspendre notre guidance", indique L'Oréal...

Publié le 30/03/2020

Le Groupe prévoit de faire un point lors de la publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020, prévue le 14 avril...

Publié le 30/03/2020

MacPhy Energy rappelle disposer de 13 ME de trésorerie à fin décembre 2019...