En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 792.0
+1.21 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 374.56
-0.20 %
6 714.07
+0.47 %
1.131
-0.32 %

Wall Street, poussée par Apple et Amazon, termine en hausse

| AFP | 313 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de New York termine en hausse aidée par Apple et les indicateurs
La Bourse de New York termine en hausse aidée par Apple et les indicateurs ( Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Wall Street, aidée par la vitalité d'Apple et Amazon et des indicateurs de bonne tenue, a terminé dans le vert jeudi au lendemain d'annonces sans grande surprise de la banque centrale américaine (Fed).

L'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,21% à 26.439,93 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 0,65% à 8.041,97 points.

L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,28%, à 2.914,00 points.

La Bourse de New York a profité de la nette hausse de deux valeurs phares de la cote: Apple est monté de 2,06% après une recommandation positive des analystes de JPMorgan, et Amazon, qui inaugurait à New York une boutique ne vendant que les produits les mieux notés sur son site, s'est adjugé 1,93%.

Alphabet (+1,20%), la maison mère de Google, Facebook (+1,13%) et Twitter (+1,41%) ont aussi apporté leur soutien.

Les investisseurs ont continué par ailleurs jeudi à digérer les annonces de la Fed.

L'institution a, comme anticipé par la grande majorité des observateurs du marché, relevé mercredi ses taux d'intérêt pour la troisième fois de l'année.

Et elle a de nouveau affirmé que ses futures décisions seraient prises à l'aune des indicateurs économiques.

Les statistiques dévoilées jeudi à cet égard étaient plutôt de bon augure.

La troisième estimation du département du Commerce a confirmé que l'économie des États-Unis avait crû de 4,2% au deuxième trimestre.

Les commandes industrielles de biens durables dans le pays ont par ailleurs nettement rebondi en août.

Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux États-Unis sont de leur côté reparties à la hausse. Mais elles étaient tombées la semaine précédente à leur plus bas niveau en presque 50 ans.

"L'économie américaine continue à se montrer vigoureuse", "les embauches sont solides", "l'inflation reste sous contrôle et les taux d'intérêt relativement bas", a souligné Terry Sandven, spécialiste du marché des actions pour U.S. Bank Wealth Management.

Dans le même temps, "les profits des entreprises continuent de grimper, au rythme moyen de 20% cette année", a-t-il ajouté.

Autant d'éléments qui laissent présager selon lui une progression des indices au moins jusqu'à la fin de l'année.

La Bourse pourrait en revanche dérailler si les tensions commerciales commencent à vraiment se faire sentir dans les comptes trimestriels des entreprises ou si les élections de mi-mandat en novembre déclenchent un grand remaniement au Congrès américain, a-t-il ajouté.

Le marché obligataire se stabilisait jeudi: le taux d'intérêt sur la dette à 10 ans des États-Unis évoluait vers 20H20 GMT à 3,052%, contre 3,048% mercredi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,183%, contre 3,181% à la précédente fermeture.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…

Publié le 11/12/2018

Les ambitions du plan de transformation et de croissance durable du Groupe Bel, engagé depuis 2015, et visant à soutenir la croissance de ses marques à l'international et son développement sur le…

Publié le 11/12/2018

GL Events a obtenu la gestion de l'activité événementielle de Saint-Etienne et Caen. Ainsi, dans l'agglomération de Saint-Etienne, le groupe devra gérer 3 sites événementiels à compter du 1er…

Publié le 11/12/2018

A périmètre comparable, la hausse du chiffre d'affaires 2017-2018 est de 5,1%

Publié le 11/12/2018

SII a enregistré au premier semestre un résultat net de 13,65 millions d'euros, en hausse de 25,6% à 13,65 millions d'euros et un résultat opérationnel en augmentation de 19,7% à 20,35 millions…