En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 396.12 PTS
+0.4 %
4 330.50
-1.1 %
SBF 120 PTS
3 444.49
+0.58 %
DAX PTS
9 935.84
+1.22 %
Dow Jones PTS
21 914.37
-1.85 %
7 824.68
-0.82 %

Wall Street plonge à l'ouverture, toujours plus anxieuse face au coronavirus

| AFP | 460 | Aucun vote sur cette news
Wall Street chute à l'ouverture, poursuivant sa dégringolade alors que la progression du coronavirus alarme encore plus les investisseurs
Wall Street chute à l'ouverture, poursuivant sa dégringolade alors que la progression du coronavirus alarme encore plus les investisseurs ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

Wall Street chutait en début de séance jeudi, poursuivant sa dégringolade et s'orientant vers sa pire semaine depuis la crise financière de 2008, alors que la progression mondiale du coronavirus alarmait encore plus les investisseurs, qui privilégiaient des actifs jugés moins risqués.

Aux alentours de 15H40 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, tombait de 3,33%, à 26.060,05 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, cédait 3,44%, à 3.009,23 points.

Le Dow Jones et le S&P 500 s'apprêtaient à enregistrer leur sixième séance de baisse consécutive. Le Dow Jones a abandonné plus de 10% par rapport à son record, atteint le 12 février.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait lui de 3,92%, à 8.629,03 points.

A ce stade, il s'agit des plus lourdes pertes hebdomadaires pour les principaux indices new-yorkaise depuis le pic de la crise financière mondiale à l'automne 2008.

Signe de l'aversion pour le risque des acteurs du marché, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américains continuait d'évoluer proche de son plus bas historique, à 1,259%.

Toutefois, selon Art Hogan, de National, ce niveau n'est pas "un indicateur d'une récession mais plutôt le signe d'une ruée vers les actifs plus sûrs comme l'or, le dollar ou les actions générant de forts dividendes".

Le taux obligataire américain à 30 ans était également proche de son plus bas historique, à 1,756%.

La Bourse de New York avait terminé sans direction claire mercredi, peinant à repartir de l'avant dans un marché toujours craintif face à l'épidémie de pneumonie virale: le Dow Jones avait reculé de 0,46% tandis que le Nasdaq s'était apprécié de 0,17%.

Le président américain, Donald Trump, s'est voulu confiant mercredi soir, assurant qu'une large propagation à grande échelle du nouveau coronavirus aux Etats-Unis n'était pas inévitable.

Mais le Centre de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC) a annoncé un premier cas "d'exposition inconnue" en Californie, cette personne n'ayant ni voyagé dans les zones à risque ni été en contact avec un autre malade.

Plus de 78.000 personnes ont jusqu'ici été contaminées en Chine, dont près de 2.800 mortellement. Le coronavirus touche également des dizaines d'autres pays, où le bilan est de quelque 3.600 contaminations et plus de 50 morts.

En plus du bilan humain, les observateurs s'alarment de plus en plus des conséquences économiques de l'épidémie.

Dans une note diffusée jeudi, les analystes de Goldman Sachs anticipent que les entreprises américaines ne connaîtront pas de croissance de leurs bénéfices en 2020 si le coronavirus continue sa progression.

"La révision à la baisse de nos prévisions reflète le fort déclin de l'activité économique chinoise au premier trimestre, la baisse de la demande pour les exportateurs américains, la perturbation de la chaîne d'approvisionnement, le ralentissement de l'activité économique américaine et une incertitude renforcée", écrivent-ils.

Illustration de cette prudence, Microsoft (-3,7%) a émis mercredi un avertissement sur résultats, indiquant qu'il ne tiendrait pas ses objectifs de vente trimestriels pour Windows et sa gamme d'ordinateurs Surface à cause des retards dans la productions provoqués par le coronavirus.

Ralentissement de la croissance américaine

Parmi les autres valeurs, Best Buy reculait de 2,6%. La chaîne de magasins de produits électroniques a publié des résultats supérieurs aux attentes mais s'est dite incapable de mesurer l'impact précis du coronavirus sur son chiffre d'affaires.

Gilead Sciences progressait en revanche de 0,5%. La biotech américaine a annoncé mercredi qu'elle allait débuter deux essais cliniques en mars pour traiter des patients contaminés par le coronavirus.

Au rang des indicateurs, la croissance des Etats-Unis a ralenti en 2019, à 2,3% contre 2,9% en 2018, les entreprises ayant modéré leurs investissements, selon les données du département du commerce publiées jeudi.

La croissance reste solide comparée aux grands pays européens mais elle demeure loin des 3% visés par le président américain, Donald Trump.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 31/03/2020

Orange va pouvoir poursuivre la politique de "gestion prudente et active de son bilan"...

Publié le 31/03/2020

Les actions nouvelles Drone Volt seront admises sur la même ligne de cotation que les actions anciennes...

Publié le 31/03/2020

Cette décision s'inscrit dans le contexte actuel lié à la crise sanitaire du Covid 19...

Publié le 31/03/2020

Le Groupe AgroGeneration a mis en place toutes les mesures de distanciation nécessaires...

Publié le 31/03/2020

La société détient à ce jour un portefeuille de près de 100 brevets délivrés