En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 801.55 PTS
-
5 806.5
-
SBF 120 PTS
4 572.80
-
DAX PTS
13 054.80
-
Dow Jones PTS
27 677.79
+0.1 %
8 308.40
+0.14 %
1.111
+0.03 %

Wall Street pénalisée par le recul des ventes au détail aux Etats-Unis

| AFP | 456 | Aucun vote sur cette news
Un courtier sur le parquet du New York Stock Exchange
Un courtier sur le parquet du New York Stock Exchange ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

Wall Street a terminé en légère baisse mercredi, pénalisée par l'essoufflement de la consommation américaine en septembre et attentive à l'avancée des négociations entre Londres et l'Union européenne sur le Brexit.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a reculé de 0,08%, à 27.001,98 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 0,30%, à 8.124,18 points, et l'indice élargi S&P 500 a lâché 0,20%, à 2.989,69 points.

"La baisse n'est pas très importante, mais cela suggère que l'euphorie de la semaine dernière est en train de s'estomper", note Christopher Low de FTN Financial.

La place new-yorkaise avait profité d'annonces de Donald Trump sur un accord partiel avec la Chine vendredi dernier et de résultats trimestriels plutôt solides mardi pour progresser.

Mais les indices ont tous perdu du terrain mercredi avec la chute inattendue des ventes au détail en septembre après six mois d'affilée de progression, selon les chiffres du département du Commerce publiés avant l'ouverture de la Bourse.

En plein bras de fer commercial sino-américain, l'indice des ventes des détaillants et restaurants a perdu 0,3% en données corrigées des variations saisonnières.

Selon M. Low, la persistance des doutes autour d'un compromis sur le Brexit ont également rendu les investisseurs prudents.

Si le président français Emmanuel Macron a déclaré mercredi vouloir "croire qu'un accord est en train d'être finalisé", la dirigeante du parti unioniste nord-irlandais DUP a démenti des informations selon lesquelles les principales difficultés entre Londres et Belfast avaient été levées.

"Je ne crois pas qu'un accord puisse être approuvé par le Parlement britannique sans le soutien de l'Irlande du Nord", note M. Low.

Fin de grève à GM ?

Les entreprises cotées à Wall Street poursuivaient par ailleurs la publication de leurs résultats trimestriels mercredi.

Bank of America a notamment annoncé avoir fait mieux que prévu au troisième trimestre malgré un plongeon de son bénéfice. Son titre a progressé de 1,48%.

United Airlines, qui a publié ses résultats mardi après la clôture et a relevé son principal objectif financier annuel, a vu son action monter de 2,07% mercredi.

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse, Netflix bondissait d'environ 9% vers 20H30 GMT après la diffusion de ses propres chiffres.

Le géant de la vidéo en ligne a annoncé avoir dépassé les 158 millions d'abonnés dans le monde, et engrangé plus de 5 milliards de dollars de chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Le constructeur automobile General Motors s'est apprécié de 1,08%. Le groupe a annoncé être parvenu à un accord préliminaire avec le syndicat UAW, qui pourrait mettre fin à ce mouvement sans précédent depuis plus d'une décennie. Cet accord doit encore être approuvé par les membres du syndicat.

Si le compromis est validé, l'UAW prévoit de s'en servir de base pour les négociations avec Ford (stable) et Fiat-Chrysler (+1,28%).

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine était en recul à 1,741% vers 20H35 GMT, contre 1,771% la veille à la clôture.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/12/2019

Crédit Agricole SA inaugure le marché Panda pour les banques européennes avec une émission obligataire benchmark de 1 milliard de CNY à 3 ans...

Publié le 05/12/2019

Ces obligations sont remboursables en numéraire et/ou en actions DMS ou Hybrigenics...

Publié le 05/12/2019

Rendez-vous du 12 au 16 janvier à San Francisco...

Publié le 05/12/2019

Cette ligne de financement de 25 ME, qui avait pour objectif principal de financer le développement de DMS Group

Publié le 05/12/2019

Engie acquiert Renvico auprès de Macquarie Infrastructure and Real Assets (MIRA) et de KKR avec ses co-investisseurs. Le groupe renforce ainsi sa croissance dans l'éolien en Italie et en France...