En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 117.28 PTS
+0.64 %
5 124.00
+0.84 %
SBF 120 PTS
4 109.25
+0.80 %
DAX PTS
11 667.39
+0.98 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
+0.00 %
1.155
+0.30 %

Wall Street partagée entre tensions commerciales et rebond de la tech

| AFP | 207 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé
La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé ( Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé lundi, partagée entre un regain de tensions commerciales, des remous au sein de l'administration Trump et un rebond des valeurs technologiques.

L'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a perdu 0,68%, à 26.562,05 points. Il avait terminé à un record vendredi.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,08%, à 7.993,25 points.

L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,35%, à 2.919,37 points.

Les investisseurs ont été refroidis lundi par l'aggravation de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine avec l'entrée en vigueur de nouvelles taxes douanières portant sur un total de 260 milliards de dollars de biens chinois et américains.

Source de pessimisme sur la poursuite des discussions, la visite d'une délégation de négociateurs chinois en fin de semaine à Washington a été annulée, selon le Wall Street Journal.

Déjà dans le rouge en début de séance, les indices ont accéléré leurs pertes après la publication d'informations contradictoires sur le sort de Rod Rosenstein, le numéro 2 du ministère américain de la Justice. Il y occupe une position cruciale puisqu'il supervise l'enquête du procureur Robert Mueller sur une éventuelle collusion entre l'équipe Trump et Moscou lors de la campagne électorale de 2016.

La Maison Blanche a finalement annoncé que M. Rosenstein et le président américain se rencontreront jeudi à Washington.

Mais la perspective d'un limogeage du responsable du département de la Justice "fait un peu peur aux marchés", a souligné Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services.

S'il est renvoyé, cela "rappellerait le +Saturday Night massacre+, quand le président Nixon avait renvoyé tout le département de la Justice en pleine affaire Watergate. Et alors là, ça sent la crise institutionnelle", a-t-il relevé.

Plusieurs grands noms de la technologie, un secteur chahuté la semaine dernière, ont de leur côté enregistré un net rebond, à l'instar de Netflix (+2,33%) ou Facebook (+1,52%).

Les investisseurs étaient aussi dans l'attente d'une réunion, mardi et mercredi, du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (FOMC). Les acteurs du marché s'attendent dans leur grande majorité à ce que soit annoncée une hausse des taux directeurs, qui devraient atteindre entre 2% et 2,25% pour la première fois après dix ans de politique monétaire accommodante.

Le marché obligataire, après s'être déjà beaucoup tendu au cours des dernières séances, poursuivait sur sa lancée: le taux d'intérêt sur la dette à 10 ans des États-Unis montait à 3,077%, contre 3,063% vendredi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,216%, contre 3,200% à la précédente fermeture.

La séance a également été marquée lundi par une vague d'opérations de fusions-acquisitions, dont le rachat par le groupe SiriusXM (-10,32%) de Pandora (-1,21%) pour 3,5 milliards de dollars.

  1. NYSE

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2018

S&P Global Ratings a relevé d'un cran à A+ (contre A précédemment) des notes long-terme du Groupe Crédit Agricole, de Crédit Agricole S.A., des Caisses régionales de Crédit Agricole, de LCL,…

Publié le 22/10/2018

Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (CACIB) a annoncé que les accords de poursuites différées (Deferred Prosecution Agreements) relatifs à la conformité aux sanctions économiques…

Publié le 22/10/2018

Publicis Groupe est entré en négociations exclusives avec Xebia France, cabinet de conseil IT agile. Fondé en 2005 par Luc Legardeur, Xebia France est un cabinet réputé en conseil IT agile,…

Publié le 22/10/2018

Rallye a annoncé que sa filiale Groupe Go Sport, détenue à 100%, avait reçu ce jour une offre ferme d'Equistone Partners Europe pour l'acquisition de la totalité des activités de Courir. Le…

Publié le 22/10/2018

Par courrier reçu le 19 octobre 2018 par l'AMF, la société Morgan Stanley & Co...