En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Wall Street ouvre en légère hausse avant une décision de la Fed

| AFP | 212 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de New York, le 14 septembre 2018
La Bourse de New York, le 14 septembre 2018 ( SPENCER PLATT / Getty/AFP/Archives )

La Bourse de New York montait légèrement à l'ouverture mercredi, les investisseurs se préparant à l'annonce d'une remontée des taux d'intérêt et à de nouvelles prévisions de la part de la banque centrale américaine (Fed).

Vers 14H10 GMT, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,08% à 26.514,57 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,16% à 8.020,51 points.

L'indice élargi S&P 500 avançait de 0,08% à 2.917,20 points.

Wall Street avait terminé sans direction franche mardi, hésitant à s'engager avant la conclusion de la réunion de la Fed: le Dow Jones avait cédé 0,26% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,18%.

La vaste majorité des observateurs s'attend à ce que le Comité de politique monétaire de l'institution, le FOMC, décide de relever les taux d'intérêt pour la troisième fois cette année.

Aussi, "le marché se concentrera surtout sur les nouvelles prévisions économique de la Fed, les commentaires qui y sont associés, y compris lors de la conférence de presse du (président de l'institution) Jerome Powell, et ce que cela implique pour les décisions à venir", ont souligné les analystes de Daiwa Capital Markets.

- Panne chez Delta -

Les courtiers surveilleront notamment si le communiqué du Comité abandonne ou non l'expression "politique monétaire accommodante" qui décrit depuis presque huit ans la politique monétaire à bas taux, adoptée pour soutenir la reprise.

Les investisseurs scruteront également les prévisions des membres du FOMC sur le niveau des taux d'intérêt à venir. En juin, le Comité avait signalé "la probabilité d'une quatrième hausse cette année, probablement en décembre, de trois hausses supplémentaires en 2019 et d'une hausse additionnelle en 2020", rappellent les analystes de Daiwa.

"Malgré l'intensification des risques liés aux tensions commerciales et des difficultés rencontrées par certains pays émergents, de récents commentaires de Lael Brainard et Charles Evans, (deux responsables de la Fed) habituellement plutôt prudents, ont suggéré que les nouvelles prévisions signaleraient un soutien plus marqué pour le resserrement monétaire", ont-ils ajouté.

Le marché obligataire, qui s'est nettement tendu ces derniers jours en prévision de la réunion de la Fed, se détendait un peu mercredi: le taux d'intérêt sur la dette à 10 ans des Etats-Unis évoluait à 3,083%, contre 3,096% mardi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,216%, contre 3,226% à la précédente fermeture.

Les grandes banques, qui profitent en général de taux d'intérêt plus élevés, évoluaient en ordre dispersé mercredi: Citigroup gagnait 0,08% et JPMorgan Chase s'appréciait de 0,11% tandis que Bank of America cédait 0,23% et Wells Fargo perdait 0,17%.

Parmi les autres valeurs du jour, l'équipementier sportif Nike perdait 2,63%. Le groupe a diffusé des résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes, mais sa marge brute ainsi que le ralentissement de ses ventes en Chine ont déçu.

Le promoteur immobilier KB Home cédait 3,64%, affecté notamment par un chiffre d'affaires inférieur aux prévisions.

La compagnie aérienne Delta prenait 0,54%. Elle a dû mardi soir cesser toutes ses opérations pendant une heure en raison d'un problème informatique, entraînant d'importants retards.

Le laboratoire pharmaceutique Merck s'appréciait de 0,26%. Son conseil d'administration a autorisé le PDG, Kenneth Frazier, à conserver son poste après ses 65 ans.

  1. NYSE

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...