En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 337.44 PTS
-0.93 %
5 341.00
-0.83 %
SBF 120 PTS
4 285.80
-0.75 %
DAX PTS
12 430.93
-1.18 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Wall Street apaisée après un ouragan moins dévastateur que prévu

| AFP | 409 | Aucun vote sur cette news
Wall Street nettement dans le vert, soulagée après le passage de l'ouragan Irma en Floride, qui ne semble pas avoir causé autant de dégâts qu'anticipé
Wall Street nettement dans le vert, soulagée après le passage de l'ouragan Irma en Floride, qui ne semble pas avoir causé autant de dégâts qu'anticipé ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )

Wall Street évoluait nettement dans le vert à la mi-séance lundi, poussant un soupir de soulagement après le passage de l'ouragan Irma en Floride qui ne semble pas avoir causé autant de dégâts qu'anticipé: le Dow Jones prenait 1,07% et le Nasdaq 1,03%.

Vers 16H00 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 232,66 points, à 22.030,45 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 65,24 points, à 6.425,43 points. L'indice élargi S&P 500 s'appréciait de 0,96%, ou 23,51 points, à 2.484,94 points.

Irma, maintenant rétrogradé au rang de tempête tropicale et affaibli, a provoqué l'évacuation de millions de personnes dans le sud-est des Etats-Unis mais semble avoir été moins destructeur que ce qui était craint initialement.

"Il était prévu que les eaux montent jusqu'à 3 à 4 mètres mais ce scénario ne s'est pas réalisé", a relevé Bill Lynch, de Hinsdale Associates. "Les pertes assurées ne devraient pas être aussi importantes que prévu", a-t-il ajouté.

Conséquence à la Bourse de New York: les actions d'assureurs, fortement chahutées au cours des séances précédentes, se reprenaient: Travelers montait de 2,37% à 122,60 dollars, Everest Re de 4,19% à 231,81 dollars et XL Group de 3,60% à 40,00 dollars.

D'autres secteurs également affectés par les craintes des perturbations provoquées par Irma regagnaient aussi du terrain: les compagnies aériennes Delta ou American Airlines prenaient ainsi respectivement 2,40% à 48,59 dollars et 2,89% à 44,86 dollars et les croisiéristes Carnival ou Norwegian Cruise Line gagnaient 3,61% à 67,94 dollars et 2,60% à 56,56 dollars.

Finalement, "le mot qui vient en tête, c'est +résistance+", a estimé dans une note Sam Stovall, de CFRA.

Au-delà de la bonne tenue de Wall Street après le passage de l'ouragan Harvey sur le Texas et la Louisiane fin août et celui d'Irma sur la Floride, la place new-yorkaise fait, selon lui, preuve de sérénité face aux "menaces nord-coréennes".

Alors que certains observateurs craignaient un nouvel essai de missile nord-coréen ce week-end, à l'occasion d'une fête nationale, Pyongyang, qui avait procédé à un test nucléaire début septembre, s'est contenté de menaces verbales envers les Etats-Unis.

- Teva se trouve un patron -

Le marché obligataire reculait: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans progressait à 2,117%, contre 2,051% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,737%, contre 2,669% à la précédente clôture.

Dans leur sillage, JPMorgan Chase prenait 1,72% à 89,94 dollars et Goldman Sachs 1,51% à 220,48 dollars.

Parmi les autres valeurs du jour, le laboratoire israélien Teva, coté à New York, bondissait de 23,29% à 19,11 dollars, après avoir mis fin à des mois d'attente en se dotant d'un PDG, le Danois Kare Schultz.

Le marché surveillait aussi le groupe agroalimentaire Pilgrim's, spécialiste de la volaille, qui a racheté pour 1,3 milliard de dollars l'européen Moy Park, basé en Irlande du Nord. Son action perdait 4,60% à 27,76 dollars.

Le groupe Johnson and Johnson s'appréciait de 1,35% à 132,75 dollars. Selon des informations de presse, son laboratoire Janssen a cessé la recherche sur de nouveaux traitements contre l'hépatite C au vu des médicaments déjà commercialisés.

Le laboratoire Regeneron, qui a fait part de premiers résultats positifs pour son traitement dupilumab, développé avec le français Sanofi, contre l'asthme, perdait 4,82% à 448,77 dollars.

Apple, qui doit présenter mardi le dernier-né de sa gamme iPhone, montait de 1,86% à 161,59 dollars.

  1. Nasdaq
  2. Nyse

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Une valeur appréciée...

Publié le 25/06/2018

Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires chinois et européens continuent à peser sur les bourses mondiales...

Publié le 25/06/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 25/06/2018

Drone Volt, le constructeur français aéronautique spécialisé en drones civils professionnels, annonce ce jour qu'il participera à la 14ème édition du...

Publié le 25/06/2018

BNP Paribas aurait mis en vente un petit portefeuille clients au sein de son activité de banque privée en Espagne...