En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Wall Street ouvre en baisse, préoccupée par le commerce

| AFP | 298 | Aucun vote sur cette news
Wall Street reculait à l'ouverture mercredi, inquiète d'une impasse dans les négociations commerciales sino-américaines
Wall Street reculait à l'ouverture mercredi, inquiète d'une impasse dans les négociations commerciales sino-américaines ( Johannes EISELE / AFP )

Wall Street reculait à l'ouverture mercredi, inquiète d'une impasse dans les négociations commerciales sino-américaines.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,22% vers 15H10 GMT, à 27.843,47 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,04%, à 8.567,16 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,11%, à 3.116,72 points.

La Bourse de New York avait fini en ordre dispersé mardi, le Dow Jones se voyant fragilisé par la baisse du titre de Home Depot: l'indice vedette de la place new-yorkaise avait reculé de 0,11% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,11% et atteint un record.

Selon un article du Wall Street Journal publié mercredi et citant des membres de l'administration Trump, les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine progressent difficilement et la signature d'un accord de "phase 1" avant la fin de l'année est plus qu'incertaine.

Mardi, le président américain avait menacé de relever encore plus les tarifs douaniers sur les produits chinois si Pékin refusait de signer l'accord commercial avec Washington.

Les pourparlers sino-américains pourraient être rendus encore plus difficiles après l'adoption à l'unanimité par le Sénat américain mardi d'un texte soutenant les "droits de l'Homme et la démocratie" à Hong Kong.

Pékin a réagi avec colère à cette adoption, avertissant qu'il prendrait des mesures de représailles si le texte devait être adopté définitivement.

La Chine a par ailleurs convoqué mercredi le chargé d'affaires par intérim de l'ambassade des Etats-Unis, William Klein, pour "une protestation solennelle" et "s'élever" contre ce texte.

"Le texte doit encore passer par la Chambre des représentants, puis être approuvé par le président. Il n'est pas certain que le président l'approuverait", note Patrick O'Hare de Briefing.

"Mais la possibilité qu'il le fasse génère de l'angoisse quant à ses répercussions sur la signature d'un accord commercial avec la Chine", ajoute l'expert.

Plusieurs groupes technologiques, qui fabriquent et vendent une partie de leurs produits en Chine et sont donc particulièrement sensibles aux soubresauts commerciaux, étaient en repli: Apple (-0,45%), Intel (-0,47%) et Micron (-1,51%) cédaient notamment du terrain.

Target grimpe

Les acteurs du marché attendaient par ailleurs la publication dans l'après-midi des minutes de la réunion monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) du 30 octobre.

La Fed avait décidé, lors de cette réunion, d'abaisser ses taux d'intérêt pour la troisième fois d'affilée, dans un effort pour soutenir la croissance des Etats-Unis qui ralentit.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,745%, en recul par rapport à sa clôture de la veille (1,783%).

Sur le front des valeurs, Target bondissait de 12,46% après avoir dépassé les attentes des analystes lors de la publication de ses résultats trimestriels. L'enseigne a notamment enregistré une hausse de 4,5% de ses ventes à périmètre comparable (en nombre de magasins).

Lowe's montait de 5,27%. Le vendeur d'équipements pour la maison a également fait part de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

Boeing progressait de 0,45%. Emirates a officialisé mercredi une commande ferme de 30 Boeing 787-9 pour un montant de 8,8 milliards de dollars.

Mardi, l'avionneur américain avait annoncé une deuxième commande ferme en deux jours de 737 MAX, son modèle cloué au sol depuis mi-mars après deux accidents mortels ayant fait 346 morts.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…