En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 848.03 PTS
+0.18 %
5 844.0
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 605.13
+0.14 %
DAX PTS
13 070.72
-0.27 %
Dow Jones PTS
27 881.72
-0.1 %
8 354.29
-0.1 %
1.109
+0.01 %

Wall Street ouvre en baisse, hésitant sur le commerce

| AFP | 236 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de New York recule légèrement à l'ouverture, le marché cherchant à digérer des signaux contradictoires sur le front commercial sino-américain
La Bourse de New York recule légèrement à l'ouverture, le marché cherchant à digérer des signaux contradictoires sur le front commercial sino-américain ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

La Bourse de New York reculait légèrement à l'ouverture lundi, le marché cherchant à digérer des signaux contradictoires sur le front commercial sino-américain.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,04% vers 15H25 GMT, à 27.992,78 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,33%, à 8.512,28 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,21%, à 3.114,05 points.

Les principaux indices de la Bourse de New York avaient terminé à des niveaux records vendredi, emportés par un regain d'optimisme sur un accord commercial entre Washington et Pékin: le Dow Jones avait gagné 0,80%, le Nasdaq 0,73% et l'indice élargi S&P 500 0,77%.

Sur la semaine, le Dow Jones s'était apprécié de 1,2%, le Nasdaq de 0,8% et le S&P 500 de 0,9%

Le ton semblait toujours à l'optimisme ce week-end après des informations de l'agence Bloomberg faisant état de "conversations constructives" samedi entre de hauts responsables commerciaux américains et chinois.

Mais lundi matin, avant l'ouverture de Wall Street, une journaliste de la chaîne CNBC, citant une source gouvernementale chinoise, a indiqué que Pékin se montrait plus pessimiste sur la signature d'un accord en raison du refus du président américain, Donald Trump, de soutenir une levée des droits de douane punitifs sur les importations chinoises.

"Ces perspectives discordantes n'ont rien de nouveau. Elles insufflent de la volatilité à court terme", note Patrick O'Hare, de Briefing.

"Comme les principaux indices ont atteint des niveaux inédits, on peut dire que la vue d'ensemble des acteurs du marché est qu'un accord pour réduire les tensions commerciales va bientôt être signé", ajoute l'expert.

Coty monte

Le président américain a annoncé en octobre que les Etats-Unis et la Chine étaient proches d'un accord commercial "de phase 1" mais aucune date officielle n'a encore été confirmée pour la signature d'un tel texte.

"La situation commerciale entre les Etats-Unis et la Chine reste le catalyseur principal du marché. Elle peut, comme Le Grinch, gâcher Noël ou, comme Rudolphe le renne au nez rouge, sauver Noël", estime M. O'Hare.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'affichait en repli à 1,584%, contre 1,610% vendredi à la clôture.

Sur le front des valeurs, Coty grimpait de 4,03%. Le groupe américain de cosmétiques a annoncé lundi qu'il allait prendre le contrôle de la marque de produits de beauté de la jeune milliardaire Kylie Jenner, star des réseaux sociaux, pour 600 millions de dollars.

FedEx cédait 1,69%. Le groupe de logistique américain, accusé par le New York Times de ne pas avoir payé d'impôts à l'Etat fédéral en 2018, a riposté vertement lundi en mettant au défi le journal d'en débattre en public.

Le groupe américain de télécoms T-Mobile perdait 0,36%. L'entreprise a annoncé lundi que le patron de T-Mobile USA, John Legere, quitterait ses fonctions en avril et serait remplacé par l'actuel directeur des opérations, Mike Sievert.

La semaine dernière, le Wall Street Journal avait indiqué que le Japonais SoftBank Group était en pourparlers avec M. Legere pour lui donner les rênes du géant des bureaux partagés WeWork, dont SoftBank est le principal actionnaire. "Je n'ai pas l'intention d'aller où que ce soit prochainement", a tweeté lundi M. Legere.

HP reculait de 1,07%. Le fabricant d'ordinateurs personnels et d'imprimantes a rejeté dimanche l'offre hostile d'achat de Xerox (-0,77%) de quelque 33 milliards de dollars qu'il juge insuffisante mais il n'a pas fermé la porte à un futur rapprochement.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2019

Theradiag renforce sa présence à l'international...

Publié le 10/12/2019

Deux mois après l'intervention, aucune complication n'est survenue et la patiente se porte bien. I.Ceram confirme sa volonté de se positionner en tant que leader mondial des implants en céramique…

Publié le 10/12/2019

Boeing a engrangé en novembre ses premières commandes de B-737 Max depuis que la flotte de cet l'appareil est clouée au sol, en mars dernier.

Publié le 10/12/2019

Le contrat est transféré à compter de 2020...

Publié le 10/12/2019

Les distributions afférentes à l'exercice 2019 sont donc de 0,43 euro par action...