En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-
DAX PTS
10 865.77
-
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.131
+0.06 %

Wall Street ouvre en baisse après des menaces de Trump contre la Chine

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Wall Street ouvre en baisse. Des traders à la Bourse de New York, le 28 septembre 2018
Wall Street ouvre en baisse. Des traders à la Bourse de New York, le 28 septembre 2018 ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )

Wall Street reculait à l'ouverture mardi alors que Donald Trump a de nouveau brandi la menace de taxes supplémentaires sur les importations chinoises, refroidissant ainsi l'espoir d'un apaisement imminent entre les deux pays.

Vers 14H40 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, reculait de 0,77%, à 24.451,46 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,85%, à 7.021,95 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,53%, à 2.659,18 points.

La Bourse de New York avait terminé en nette hausse lundi après plusieurs séances compliquées, aidée dans son rebond par la vigueur des secteurs de la technologie et de la consommation après le démarrage en trombe de la saison des achats de fin d'année: le Dow Jones avait gagné 1,46% et le Nasdaq 2,06%.

A quelques jours du sommet du G20 au cours duquel il doit rencontrer son homologue chinois, le président américain a affirmé lundi soir qu'il était "hautement improbable" qu'il gèle la hausse prévue de taxes douanières sur 200 milliards de dollars de produits importés de Chine.

Il a également réitéré sa menace d'imposer des taxes supplémentaires sur les 267 milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis qui, pour l'instant, échappent à la guerre commerciale déclenchée par l'occupant de la Maison Blanche.

"Si on imagine bien que c'est +une sorte de pression+ pour s'assurer qu'il y ait un réchauffement entre les deux premières puissances commerciales du monde, pas sûr que cela soit le bon moyen" pour y arriver, ont commenté les analystes de Mirabaud Securities Genève.

M. Trump a aussi indiqué qu'il pourrait éventuellement aller jusqu'à taxer des iPhone ou des ordinateurs portables fabriqués en Chine, affectant l'action du groupe Apple (-1,82%).

Les indices étaient également lestés mardi par les commentaires jugés "prudents" du vice-président de la banque centrale américaine Richard Clarida, selon les analystes de Charles Schwab.

Il a notamment insisté, dans un discours, sur la nécessité de s'appuyer sur les indicateurs pour ajuster les futures décisions de la banque centrale et d'adopter une approche "graduelle" dans la remontée des taux d'intérêt.

Sur le marché obligataire, le taux de la dette à 10 ans des États-Unis montait à 3,057% contre 3,054% lundi à la clôture, et celui à 30 ans évoluait à 3,313%, contre 3,311% la veille.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...