En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
+0.05 %
5 467.00
+0.04 %
SBF 120 PTS
4 386.46
+0.05 %
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 501.36
-0.23 %
7 558.31
+0.13 %
1.176
+0.14 %

Wall Street, marquant une pause, ouvre en baisse

| AFP | 196 | Aucun vote sur cette news
Des traders à Wall Street le 27 août 2018
Des traders à Wall Street le 27 août 2018 ( Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Wall Street a débuté la séance en légère baisse jeudi, marquant un temps d'arrêt après avoir emmené certains indices à des records et en attendant la conclusion des discussions entre Washington et Ottawa.

Vers 14H10 GMT, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,30% à 26.047,25 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,17% à 8.096,02 points.

L'indice élargi S&P 500 reculait de 0,19% à 2.908,40 points.

Stimulée par l'espoir d'un accord commercial imminent entre les Etats-Unis et le Canada et un indicateur de bon augure sur la croissance américaine, la Bourse de New York avait porté mercredi le Nasdaq (+0,99%) et le S&P 500 (+0,57%) à des sommets inédits pour la quatrième séance consécutive tandis que le Dow Jones avait gagné 0,23%.

Une performance saluée par le président américain qui s'est dans un tweet félicité: "Les nouvelles sur les Marchés Financiers sont encore meilleures qu'anticipé".

"Pour tous ceux d'entre vous qui ont fait fortune sur les marchés ou vu leur 401K (un produit d'épargne retraite répandu aux Etats-Unis, NLDR) grimper au-delà de leurs attentes les plus folles, les nouvelles devraient encore s'améliorer", a-t-il ajouté.

En attendant sur les marchés jeudi, "il n'est pas inattendu de voir les investisseurs lâcher un peu de lest après ce qui a été une belle envolée", a remarqué JJ Kinahan de TD Ameritrade. "Et il ne serait pas étonnant que cela continue jusqu'à vendredi soir avec des acteurs du marché qui souhaitent engranger un peu de profits avant un long week-end", lundi étant férié aux Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Les indicateurs du jour étaient disparates.

Les dépenses des ménages américains ont avancé de 0,4% en juillet, tandis que leurs revenus ont progressé plus lentement, de 0,3%, selon les chiffres publiés par le département du Commerce.

L'inflation sur un an aux Etats-Unis a grimpé de son côté en juillet à son plus haut niveau depuis six ans, à 2,3%, selon l'indice des prix basé sur les dépenses de consommation (PCE).

- Amazon à 2.000 dollars -

Cette progression de l'inflation "n'est pas en soi inquiétante", selon JJ Kinahan. "Il est important que les investisseurs gardent cette statistique sur leur radar car quand les prix commencent à vraiment grimper, ils ont tendance à le faire très rapidement. Mais pour l'instant, l'inflation reste mesurée", a-t-il estimé.

Le marché gardait par ailleurs un oeil sur les discussions en cours entre représentants américains et canadiens sur une rénovation de l'accord de libre-échange nord-américain (Aléna).

"Il est difficile pour un investisseur de ne pas apprécier ce qui se passe actuellement à Washington car cela replace les Etats-Unis dans une meilleure posture sur la scène commerciale mondiale et dégage un peu la voie pour les négociations avec la Chine", estime JJ Kinahan.

Le marché obligataire se détendait un peu: le taux à dix ans sur la dette américaine évoluait à 2,864% contre 2,884% à la clôture mercredi, et celui à 30 ans à 3,007% contre 3,021% la veille.

Le groupe agroalimentaire Campbell Soup reculait de 1,08% après avoir annoncé la mise en vente de deux unités, dédiées à ses activités à l'international et aux produits frais, suite à une revue stratégique engagée en mai. Cumulées, les ventes annuelles de ces deux divisions atteignent 2,1 milliards de dollars, ce qui représente environ un quart des revenus du groupe.

Dans la distribution, la chaîne de magasins à bas prix Dollar General reculait de 1,59% après avoir pourtant fait part de résultats supérieurs aux attentes.

Son concurrent Dollar Tree chutait de 12,06% après avoir dévoilé des chiffres décevants.

Le spécialiste des logiciels Salesforce.com reculait de 3,03% après avoir fait part de prévisions décevantes pour le trimestre en cours.

Amazon montait de 0,13% à 2.000,72 dollars. C'est la première fois que l'action du groupe dépasse le seuil symbolique des 2.000 dollars.

  1. NYSE

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le total de bilan consolidé au 30 juin 2018 s'élève à 374 ME...

Publié le 25/09/2018

Foncière 7 Investissement a perçu en février 2018 un dividende unitaire de 0,30 euro de la société Acanthe Développement...

Publié le 25/09/2018

Cette émission obligataire permettra à Eutelsat SA de refinancer les obligations émises le 14 décembre 2011 pour un nominal de 800 ME...

Publié le 25/09/2018

Par ailleurs, EDF a lancé avec succès une émission obligataire senior de 1 MdE...

Publié le 25/09/2018

spineEOS, logiciel de planification 3D en ligne de la suite EOSapps, sera présenté sur le stand EOS par un chirurgien de renom...