En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Wall Street, lestée par Boeing et GE, ouvre en baisse

| AFP | 264 | Aucun vote sur cette news
Un courtier sur le parquet du New York Stock Exchange (NYSE) le 18 mars 2019 à New York City
Un courtier sur le parquet du New York Stock Exchange (NYSE) le 18 mars 2019 à New York City ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

La Bourse de New York reculait à l'ouverture lundi à l'orée d'une semaine riche en événements économiques et face au repli de quelques grands noms de la cote, Boeing et General Electric en particulier.

Vers 13H40 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,60%, à 26.265,72 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,38%, à 7.908,29 points.

Après avoir enregistré sept séances consécutives de hausse et gagné plus de 15% depuis le début de l'année, l'indice élargi S&P 500 abandonnait 0,31%, à 2.883,89 points.

Les indices de Wall Street avaient terminé vendredi à leur plus haut niveau de l'année à la faveur d'un rapport sur le marché du travail américain mêlant fortes créations d'emplois et faible inflation salariale, un cocktail idéal aux yeux des investisseurs: le Dow Jones avait gagné 0,15%, le Nasdaq 0,59% et le S&P 500 0,46%.

Forts de cette nouvelle hausse hebdomadaire après un premier trimestre dynamique, les indices "se rapprochent doucement mais sûrement de leurs plus hauts historiques", rappellent les analystes de Mirabaud Securities Geneve. Le S&P 500 notamment n'était vendredi soir qu'à 1,3% de son record atteint en septembre.

"Ceci dépendra de plusieurs évènements dont le début de la publication des résultats d'entreprises (avec les résultats de JPMorgan Chase et Wells Fargo vendredi), de l'issue du Brexit (...), de l'avancée des relations commerciales entre Washington et Pékin (qui ne devraient cependant pas voir de progrès notoires avant mai), des prochaines réunions monétaires (notamment la réunion de la Banque Centrale Européenne ce mercredi) ou encore des évènements géopolitiques", ont-ils ajouté.

La situation en Libye, grand pays producteur de pétrole, est notamment à surveiller selon eux.

En attendant ces divers événements, le Dow Jones était particulièrement fragilisé par le recul de Boeing.

Le constructeur aéronautique perdait 3,94% après avoir annoncé vendredi, après la clôture de la Bourse, qu'il réduisait de près de 20% la production de son avion vedette 737 MAX, dont la sécurité est mise en cause après deux accidents qui ont fait 346 morts dans des circonstances similaires à quelques mois d'intervalle.

La compagnie American Airlines (-1,34%), qui compte 24 appareils 737 MAX dans sa flotte ne pouvant pas voler tant que les autorités continueront à clouer au sol ces avions, a indiqué dimanche qu'elle prévoyait l'annulation jusqu'au 5 juin d'environ 90 vols par jour.

General Electric plongeait de son côté de 6,72% après l'abaissement par un analyste de JPMorgan de la recommandation sur son titre.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt à 10 ans sur la dette américaine se redressait légèrement à 2,503% contre 2,495% vendredi à la clôture.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…