En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 438.23 PTS
-0.18 %
5 362.5
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 294.38
-0.23 %
DAX PTS
12 238.94
-0.58 %
Dowjones PTS
25 764.00
-0.38 %
7 503.68
+0.00 %
1.115
-0.05 %

Wall Street : le bras de fer commercial risque de s'éterniser

| Boursier | 190 | Aucun vote sur cette news

La sanction boursière se confirme sur la cote américaine

Wall Street : le bras de fer commercial risque de s'éterniser
Credits Reuters

Wall Street est attendu en retrait avant bourse ce jeudi, poursuivant sa correction. Le S&P500 perd 0,8%, le Nasdaq 1% et le DJIA 0,8% en pré-séance, alors que reprennent ce jour les négociations commerciales entre la Chine et les USA à Washington. Sur le marché des change, l'indice dollar se stabilise à 97,6. Le baril de brut WTI abandonne pour sa part 0,5% à 61,8$ sur le Nymex.

La Chine se dit prête à défendre au mieux ses intérêts dans cet affrontement commercial. Le ministère chinois au Commerce, cité par Reuters, dit tout de même espérer que les États-Unis soient en mesure de résoudre les problèmes par le dialogue plutôt que par des mesures unilatérales. Ces commentaires parviennent aux marchés alors que la délégation du vice-Premier ministre Liu He doit s'entretenir aujourd'hui et demain avec les responsables américains. Gao Feng, porte-parole du ministère du Commerce, estime que l'attitude de la Chine est restée cohérente, et ajoute que le pays ne cèdera pas aux pressions, déterminé à défendre ses intérêts, mais avec l'espoir tout de même d'un compromis.

Sur Twitter, hier soir, Trump maintenait justement la pression en citant l'ex-économiste en chef de la Commission du commerce international des États-Unis, Peter Morici, selon lequel "la réalité est qu'avec les Tarifs (douaniers), l'économie a progressé plus rapidement aux Etats-Unis et bien plus lentement en Chine".

Le conflit commercial sino-américain s'éternise donc, alors que les opérateurs donnaient il y a quelques jours encore l'accord commercial pour certain. Hier, Trump tweetait encore à ce sujet sur un ton plutôt ironique : "La raison du recul de la Chine & de la tentative de renégociation de l'Accord Commercial est l'ESPOIR sincère qu'ils soient en mesure de "négocier" avec Joe Biden ou l'un des très faibles Démocrates, et de continuer ainsi à saigner les Etats-Unis (500 Milliards de dollars par an) dans les années à venir... Vous savez quoi? Cela ne se produira pas! La Chine nous a juste informés qu'ils venaient maintenant (le vice-Premier ministre) aux U.S. pour conclure un accord. Nous verrons, mais je suis très heureux des plus de 100 Milliards$ de Tarifs douaniers remplissant les coffres américains...super pour les U.S., pas bon pour la Chine!".

Un pli diplomatique adressé par Pékin serait parvenu à Washington vendredi soir "avec des passages supprimés à quasiment chaque point du projet d'accord de près de 150 pages qui devait couronner des mois de négociations commerciales", croit savoir Reuters, citant trois sources gouvernementales américaines et trois autres personnes au courant des discussions. Dans les sept chapitres du projet, la Chine aurait retiré son engagement à légiférer pour répondre aux griefs qui ont amené l'administration Trump à déclencher une guerre commerciale (vol de propriété intellectuelle et de secrets commerciaux, transfert de technologies, concurrence, accès aux marchés financiers et manipulation de sa devise), ajoute l'agence.

On comprend mieux dès lors les affirmations des dirigeants américains à propos du recul de la Chine. La suppression par Pékin de toute mention relative à une obligation législative aurait été en particulier jugée inacceptable par le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer, qui désire un cadre clair et contraignant évitant les promesses en l'air.

Trump a indiqué dimanche que 200 milliards de dollars de produits chinois importés, jusqu'alors soumis à des prélèvements douaniers de 10% des États-Unis, allaient être désormais taxés à 25%. La 'majoration' doit intervenir dès demain.

Le président américain a affirmé par ailleurs que 325 milliards de dollars de produits chinois importés aux États-Unis et actuellement non taxés allaient également l'être à 25%. "Pendant 10 mois, la Chine a payé aux USA des Tarifs de 25% sur 50 Milliards de Dollars de produits High Tech, et 10% sur 200 Milliards de Dollars d'autres produits", a précisé Trump sur Twitter, ajoutant que ces tarifs payés aux États-Unis n'ont eu que peu d'impact sur les coûts des produits, "essentiellement supportés par la Chine". En outre, Trump assure que ces paiements sont partiellement responsables des bons résultats économiques américains. "Les 10% seront relevés à 25% vendredi. 325 milliards de dollars de biens supplémentaires que nous envoient la Chine restent non taxés mais le seront rapidement, à un taux de 25%". "L'Accord Commercial avec la Chine reste d'actualité, mais évolue trop lentement, alors qu'ils tentent de renégocier. Non!".

Trump avait précédemment reporté la hausse des prélèvements sur ces 200 Mds$ d'importations chinoises en évoquant des négociations fructueuses.

Lundi soir, le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, a accusé la Chine d'être revenue sur des engagements pris plus tôt dans les négociations, sans préciser sur quels points Pékin aurait fait volte-face. Il avait alors confirmé que la taxation allait passer de 10% à 25% sur 200 Mds$ de biens chinois importés dès ce vendredi 10 mai.

Sur le front économique aux USA ce jour, la balance commerciale du mois de mars 2019 sera communiquée à 14h30 (consensus -50,2 Mds$), en même temps que les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 4 mai (consensus 215.000) et que l'indice des prix à la production du mois d'avril (consensus +0,3% en comparaison du mois antérieur, +0,2% hors alimentation et énergie). Jerome Powell, président de la Fed, doit par ailleurs intervenir à l'occasion des remarques d'ouverture d'une conférence relative aux classes moyennes à Washington.

Ameren, Avaya, Centerpoint, McClatchy et Duke Energy, publient avant bourse ce jour. Walt Disney annonçait hier soir. Après la clôture ce soir, GoPro, Sunpower, TiVo, Yelp ou Symantec, seront notamment de la fête.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/05/2019

Le CAC40 devrait ouvrir proche de son niveau de clôture de vendredi, peut-être en très léger recul...

Publié le 20/05/2019

L'USAMRIID (Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l'armée américaine) a évalué le DNV3681 de la biotech française Deinove contre le bacille du charbon (Bacillus…

Publié le 20/05/2019

ABEO a réalisé au titre du 4ème trimestre de l'exercice 2018/19 (du 1er janvier au 31 mars 2019), un chiffre d'affaires de 61,4 ME, en progression de...

Publié le 20/05/2019

Tikehau Capital Advisors, principal actionnaire de Tikehau Capital SCA, annonce ce jour des engagements fermes et irrévocables portant sur 195...

Publié le 20/05/2019

Deinove annonce que le Commandant Steven Zumbrun, Docteur en Microbiologie au sein de l'Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses...