Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 201.64 PTS
+0.82 %
7 200.00
+0.81 %
SBF 120 PTS
5 579.74
+0.78 %
DAX PTS
15 933.72
+0.32 %
Dow Jones PTS
35 911.81
-0.56 %
15 611.59
+0.75 %
1.141
-0.08 %

Wall Street indécise pendant une intervention du patron de la Fed

| AFP | 288 | Aucun vote sur cette news
La façade du New York Stock Exchange
La façade du New York Stock Exchange ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

La Bourse de New York évoluait indécise mardi pendant une intervention du président de la Banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell, qui devait être interrogé au Sénat sur la stratégie de l'institution pour combattre l'inflation aux Etats-Unis.

Vers 15H10 GMT, le Dow Jones lâchait 0,61%. Le Nasdaq, oscillant entre le vert et le rouge, gagnait 0,20% et l'indice élargi S&P 500 cédait 0,36%.

Lundi, anxieuse de l'inflation, Wall Street avait toutefois limité les pertes. L'indice Dow Jones avait lâché 0,45% à 36.068,87 points. Le Nasdaq avait terminé de peu en territoire positif à 14.942,83 points (+0,05%), après avoir plongé de près de 3% en séance. Le S&P 500 avait perdu 0,14% à 4.670,29 points.

Dans un discours préparé à l'avance devant une commission du Sénat, le président de la Fed a promis "de mettre tout en oeuvre" au cours de son second mandat pour lutter contre l'inflation aux Etats-Unis.

"Nous utiliserons nos outils pour soutenir l'économie et un marché du travail solide et pour empêcher l'inflation de s'enraciner", a-t-il indiqué.

Au cours de cette audition de confirmation pour son deuxième mandat à la tête de la puissante Banque centrale, Jerome Powell devrait subir le feu des questions des élus, très préoccupés par l'inflation persistante, dans le camp républicain comme dans le camp démocrate.

Mercredi, le gouverment publie l'indice des prix (CPI) pour décembre, ce qui a rendu les marchés nerveux alors que l'inflation pourrait avoir atteint 7% sur un an le mois dernier, selon certains prévisionnistes.

"Les investisseurs vont tendre l'oreille à toute question relative à la normalisation de la politique monétaire" et à tout détail concernant le rythme de relèvement des taux d'intérêt, soulignait Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Ces derniers temps, les marchés ont connu une certaine volatilité à la baisse à cause de la hausse des rendements obligataires sur fond d'augmentation des pressions inflationnistes", relevaient les analystes de Schwab. "Cela a accru les attentes selon lesquelles la Fed et d'autres Banques centrales mondiales vont accélérer le resserrement monétaire", ont-il ajouté.

"Le marché anticipe désormais trois hausses des taux (d'un quart de point de pourcentage) en 2022 et la première d'entre elles dès mars", assure Art Hogan de National Securities.

Mardi, les rendements obligataires, qui étaient montés la veille jusqu'à 1,80%, un plus haut en deux ans, se stabilisaient à 1,76%.

A la cote, plusieurs titres réagissaient à de nouvelles estimations de résultats alors que la saison des comptes trimestriels va s'ouvrir vendredi avec les banques.

La chaîne de drugstores et de pharmacies CVS montait de 1,20% à 106 dollars après avoir nettement relevé ses prévisions de résultats pour le quatrième trimestre et 2021. Le titre de son concurrent Walgreens suivait (+0,37%).

L'action d'Abercrombie and Fitch grimpait de 5,09% à à 34 dollars après avoir indiqué que son chiffre d'affaires 2021 serait de près de 20% supérieur à celui de 2020. Mais comme son rival Lululemon (-1,31%) la veille qui s'est plaint de l'impact du variant Omicron sur la fréquentation et les ventes, le groupe de vêtements a aussi prévenu qu'il connaissait des problèmes de stocks et retards de livraison.

Certaines banques, à qui un environnement de taux d'intérêt plus soutenu est favorable, étaient orientées à la hausse comme Citigroup (+1,37%) ou Wells Fargo (+0,30%).

Mais dix des onze secteurs du S&P s'inscrivaient dans le rouge, à commencer par l'immobilier (-1,09%) qui craint des crédits plus chers et les produits de consommation (-1,01%) sensibles à l'inflation.

L'énergie restait en hausse (+0,79%) dans le sillage d'une augmentation des prix du brut.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2022

La marge brute d'Atari du 1er semestre s'établit à 56% (81% pour la même période de l'exercice précédent)...

Publié le 17/01/2022

Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Groupe Open hors marché....

Publié le 17/01/2022

Rendez-vous au 31 janvier...

Publié le 17/01/2022

Au 31 décembre 2021, Paulic Meunerie a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 11,3 millions d'euros, en hausse de +26% par rapport à l'exercice 2020...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne