En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
+0.00 %
4 851.0
-0.78 %
SBF 120 PTS
3 892.27
-
DAX PTS
10 924.70
-
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.134
-0.12 %

Wall Street hésite, entre commerce, pétrole et semi-conducteurs

| AFP | 213 | Aucun vote sur cette news
Un trader à la Bourse de New York, le 18 septembre 2018
Un trader à la Bourse de New York, le 18 septembre 2018 ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé vendredi, hésitant entre un regain d'optimisme sur le front commercial, la stabilisation des prix du pétrole et la faiblesse du secteur des semi-conducteurs.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a pris 0,49% pour terminer à 25.413,22 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 0,15% pour finir à 7.247,87 points.

L'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,22% pour clôturer à 2.736,27 points.

La place new-yorkaise a démarré dans le rouge, fragilisée par les prévisions décevantes des groupes fournissant des semi-conducteurs Nvidia (-18,76%) et Applied Materials (+1,09%).

Ces prévisions sont de nature à relancer les interrogations sur un éventuel ralentissement à venir de la croissance. Et le marché "remet du coup en question les perspectives sur la croissance des bénéfices (des entreprises) et sa disposition à payer cher pour des bénéfices désormais moins assurés", a avancé Patrick O'Hare de Briefing.

Ces doutes sur la capacité des entreprises à dégager des profits toujours plus importants, en particulier dans le secteur technologique, pèsent fortement sur la cote ces derniers temps.

Sur la semaine, le Dow Jones a reculé de 2,2%, le Nasdaq de 2,1% et le S&P 500 de 1,6%.

Après quelques fluctuations en début de séance vendredi, les indices se sont toutefois nettement redressés après des commentaires du président américain assurant que la Chine souhaitait conclure un accord commercial.

Les investisseurs sont très sensibles à tous les gros titres sur la guerre commerciale à laquelle se livrent Washington et Pékin depuis plusieurs mois, en particulier à quelques jours d'un sommet du G20 où les dirigeants des deux pays se rencontreront.

Plusieurs analystes estiment que si un accord devait y être scellé, cela permettrait à la Bourse de New York de repartir franchement de l'avant après plusieurs semaines compliquées.

Mais ce rebond a été de courte durée, les indices piquant à nouveau du nez alors que la chaîne financière CNBC citait des sources de la Maison Blanche assurant qu'aucun accord n'était imminent et que Donald Trump ne faisait qu'exprimer son optimisme sur le sujet.

Pour Christopher Low de FTN Financial, Wall Street a aussi été aidée par le fait que les prix du pétrole n'ont pas accentué leurs pertes vendredi. Après six semaines de baisse, "on a peut-être atteint un plancher", a-t-il avancé.

L'indice qui représente les entreprises du secteur de l'énergie au sein du S&P 500 a pris 1,10%.

Sur le marché obligataire, le taux de la dette à 10 ans baissait vers 21H20 GMT à 3,072%, contre 3,110% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,323%, contre 3,359% à la précédente clôture.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

La Bourse de Paris a marqué une pause alors qu’après le rejet de la motion de défiance contre T. May, le vote est reporté au 21 janvier.

Publié le 14/12/2018

  Communiqué de presse 14 décembre 2018       Le premier des deux EPR de la centrale nucléaire de Taishan…

Publié le 14/12/2018

Airbus a nommé Philippe Mhun (56 ans) directeur des programmes et services d’Airbus Commercial Aircraft à compter du 1er janvier prochain. Actuellement directeur des services client d’Airbus,…

Publié le 14/12/2018

Confirmant les informations du Wall Street Journal, LVMH a conclu un accord pour acquérir la chaîne d'hôtels de luxe Belmond. Le groupe de luxe français propose 25 dollars par action Class A, une…

Publié le 14/12/2018

    14 décembre 2018       LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton (LVMH.PA), leader mondial du luxe, et Belmond Ltd (NYSE: BEL), qui détient ou exploite 46 hôtels, trains et…