En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 327.19 PTS
-3.06 %
5 332.00
-2.93 %
SBF 120 PTS
4 236.80
-2.89 %
DAX PTS
11 963.35
-3.27 %
Dow Jones PTS
25 766.64
-4.42 %
8 436.67
+0. %

Wall Street grimpe, avancées sur le coronavirus

| Boursier | 462 | 5 par 2 internautes

La cote américaine poursuit son rebond avant bourse ce mercredi, après le rallye de la veille...

Wall Street grimpe, avancées sur le coronavirus
Credits Reuters

La cote américaine poursuit son rebond avant bourse ce mercredi, après le rallye de la veille (+1,44% sur le DJIA et +2,1% sur le Nasdaq). Le S&P500 est attendu en hausse de 0,9% environ et le Nasdaq en progression de 1,1%. Les opérateurs saluent les avancées potentielles sur le traitement du coronavirus chinois, après certains rapports faisant état d'un médicament découvert par une université chinoise. Dans le même temps, des chercheurs britanniques affirment être parvenus à une avancée significative en vue d'un vaccin potentiel.

Ces nouvelles restent à confirmer, mais n'en stimulent pas moins les marchés financiers. L'indice chinois SSE a progressé ainsi de 1,25% ce matin à 2.818 pts, poursuivant sa remontée après avoir cédé 8% environ lundi.

Pourtant, Pékin a annoncé une aggravation du bilan humain de l'épidémie, avec 490 morts et plus de 24.000 cas d'infection recensés mardi soir dans le pays. La hausse du nombre de décès est la plus marquée en 24 heures depuis le début de l'épidémie. Les investisseurs relativisent pour l'instant les conséquences sur l'économie. Ils ont néanmoins pris connaissance d'une croissance du secteur des services au ralenti en Chine en janvier selon les résultats définitifs de l'enquête Caixin-Markit, l'indice PMI sectoriel local revenant à 51,8 après 52,5 en décembre sur fond de baisse des prix et des nouveaux contrats.

Les indicateurs PMI européens des services sont également ressortis contrastés. L'indice espagnol s'est établi à 52,3 contre 54 de consensus. L'indicateur italien, à 51,4, a dépassé les attentes (50,3). L'indice final français des services s'est établi à 51 contre 51,7 de consensus. L'indice allemand, à 54,2, est ressorti conforme aux attentes de marché. L'indice européen a légèrement dépassé le consensus, à 52,5 contre 52,2 attendu. L'indicateur britannique est ressorti vigoureux à 53,9 contre 52,9 de consensus... En revanche, les ventes de détail en Europe ont décliné de manière prononcée, de -1,6% contre -0,5% de consensus.

Sur le front économique aux USA ce jour, le rapport d'ADP sur l'emploi privé pour le mois de janvier 2020 sera communiqué à 14h15 (consensus 154.000 créations de postes). La balance du commerce international pour décembre 2019 sera annoncée à 14h30 (consensus -48,2 Mds$). L'indice PMI des services américains pour janvier sera annoncé à 15h45 (consensus 53,2 pour les services, 53,1 pour l'indice composite). L'ISM non-manufacturier sera révélé à 16 heures (consensus 55,2). Enfin, le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Energie concernant les stocks pétroliers domestiques pour la semaine close au 31 janvier sera annoncé à 16h30 (consensus +2,9 millions de barils sur les stocks de brut hors réserve stratégique).

Walt Disney était très attendu mardi soir sur ses comptes trimestriels, les premiers depuis le lancement de son service de vidéo en streaming Disney+. Le géant américain du divertissement a publié des profits et des revenus supérieurs aux attentes, et a annoncé avoir déjà engrangé 26,5 millions d'abonnés à Disney+ aux Etats-Unis, où le service a été lancé en novembre, un chiffre plus élevé qu'attendu par le marché, qui tablait sur plus de 20 millions d'abonnés. Le nombre d'abonnés payants est ensuite monté à 28,6 millions à la date de lundi, a précisé le directeur général de Disney, Robert Iger. "Nous avons connu un solide 1er trimestre, marqué par le lancement de Disney+, qui a dépassé nos plus grandes espérances", a commenté le CEO de Disney.

Au 1er trimestre fiscal, achevé fin décembre, le bénéfice net de Walt Disney s'est établi à 12,13 milliards de dollars, soit 1,17$ par action. En données ajustées des éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,53$, contre 1,84$ un an plus tôt (-17%), mais très supérieur au 1,47$ attendu par le consensus. Les revenus trimestriels ont totalisé 20,86 Mds$, en hausse de plus 36% par rapport aux 15,3 Mds$ réalisés un an plus tôt, et là aussi, supérieurs au consensus, qui était logé à 20,77 Mds$.

Ford Motor a publié des résultats inférieurs aux attentes mardi soir pour le 4ème trimestre 2019. Le constructeur automobile a publié une lourde perte nette de 1,7 milliard de dollars (42 cents par action) au 4e trimestre 2019, contre une perte nette de 100 millions de dollars (3 cents par action) un an plus tôt. Ce résultat comprend une charge de 2,2 Mds$ liée au financement du fond de pension des retraites des employés de Ford, une charge que le groupe avait dévoilée en janvier. En excluant cette charge et d'autres éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 12 cents par action contre 30 cents un an plus tôt, et inférieur aux 17 cents espérés par le consensus. Les revenus ont totalisé 39,7 Mds$, en recul de 5% par rapport à la même période de 2018 (41,8 Mds$), mais légèrement supérieurs aux 39,6 Mds$ attendus par les analystes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/02/2020

Le CAC40 va t-il aligner 3 séances de recul à plus de 3% cette semaine? C'est l'enjeu du jour après le -3,94% de lundi et le -3,32%...

Publié le 28/02/2020

Au quatrième trimestre 2019, le produit intérieur brut français a reculé de 0,1 % après +0,3 % au troisième trimestre, a annoncé l’Insee. En moyenne sur l’année, l’activité a ralenti :…

Publié le 28/02/2020

Fin 2019, la valeur du patrimoine de MRM s'est établie à 168,1 ME, en hausse de 5,5% à périmètre comparable...

Publié le 28/02/2020

Veolia a réalisé en 2019 un résultat net en croissance de 41,8% à 625 millions d'euros. A change constant, la croissance atteint 36,8%. Le résultat net courant a progressé de 13,1% et de 13,5%…

Publié le 28/02/2020

Ucar enregistré en 2019 un chiffre d'affaires consolidé de 35,2 ME, reflétant d'une part une baisse de 18% du CA Location et Services aux réseaux, et...