En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 684.55 PTS
+0.09 %
5 598.50
-2.32 %
SBF 120 PTS
4 509.64
+0.11 %
DAX PTS
12 774.88
-0.12 %
Dow Jones PTS
26 957.59
-0.46 %
8 873.76
+0.44 %

Wall Street, gardant un oeil sur le coronavirus, ouvre en hausse

| AFP | 260 | Aucun vote sur cette news
Un courtier au New York Stock Exchange à Wall Street, le 3 février
Un courtier au New York Stock Exchange à Wall Street, le 3 février ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

La Bourse de New York montait à l'ouverture mercredi, progressant pour la troisième séance de suite alors que les craintes des investisseurs liées au coronavirus continuaient à se dissiper.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, montait de 1,00%, à 29.096,05 points, aux alentours de 15H10 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,51%, à 9.514,17 points, et le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, prenait 0,85%, à 3.325,74 points.

Wall Street avait terminé en forte hausse mardi, les mesures prises par les autorités chinoises pour endiguer la crise sanitaire et limiter son impact économique semblant rasséréner les acteurs du marché: le Dow Jones s'était apprécié de 1,44% et le Nasdaq, aidé par un nouvel envol de Tesla, avait gagné 2,10% pour atteindre un sommet inédit.

"Clairement, les indices évoluent au gré des informations sur le virus et on devrait continuer à voir de la volatilité tant qu'on n'aura pas d'informations plus définitives sur ses implications", estime JJ Kinahan, de TDAmeritrade.

En attendant, "on ne peut que constater que les gouvernements un peu partout dans le monde ont jusqu'à présent fait du bon boulot pour limiter la propagation du virus", estime-t-il.

Quant à l'impact sur les entreprises cotées, "certaines sociétés, comme Nike (-1,22%) mardi soir, reconnaissent que la crise aura à court terme un impact financier mais affirment que les perspectives à long terme restent les mêmes", ajoute le spécialiste.

Les acteurs des marchés financiers ont aussi été encouragés, selon M. Kinahan, "par des rumeurs selon lesquelles un chercheur britannique se rapprocherait d'un vaccin".

Les titres d'entreprises particulièrement touchées quand le virus a commencé à se propager largement continuaient à se reprendre, à l'instar des compagnies aériennes Delta Airlines (+1,33%) ou American Airlines (+0,51%) ainsi que des croisiéristes Royal Caribbean (+1,04%) et Norwegian Cruise Line (+0,91%).

Montagnes russes pour Tesla

Les courtiers de Wall Street étaient, par ailleurs, rassérénés mercredi par les chiffres de l'enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP montrant que le secteur privé aux Etats-Unis avait créé 291.000 emplois en janvier, un niveau plus vu depuis près de cinq ans et bien supérieur à ce qu'attendaient les analystes. Ces statistiques sont de bon augure avant le rapport officiel des autorités américaines sur le marché du travail attendu vendredi.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine continuait à remonter et évoluait mercredi à 1,644%, contre 1,599% mardi à la clôture.

Parmi les autres valeurs du jour, Disney reculait de 1,11% après avoir pourtant terminé l'année 2019 en fanfare, notamment grâce aux nouveaux-nés de la franchise Star Wars et au lancement de Disney+, sa plateforme de streaming, qui a attiré 28,6 millions d'abonnés en moins de 3 mois.

Ford chutait de 9,80% après avoir annoncé une lourde perte trimestrielle et s'être montré pessimiste pour l'année 2020 en raison des investissements et des coûts liés à la main d'oeuvre.

General Motors (+0,70%) a de son côté annoncé une perte nette de 194 millions de dollars au quatrième trimestre 2019 en raison d'une grève historique qui a paralysé ses usines américaines pendant 40 jours à l'automne. Mais son bénéfice par action est ressorti au-delà des attentes.

Le fabricant de voitures électriques Tesla continuait d'affoler les marchés en plongeant cette fois-ci de 14,32% après avoir grimpé d'environ 20% et 14% au cours des deux séances précédentes.

Signe de l'intérêt des particuliers pour cette entreprise, les deux premières suggestions proposées automatiquement par le moteur de recherche Google après les mots "devrais-je" ("should I" en anglais) étaient mercredi "acheter l'action tesla" et "vendre l'action tesla".

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2020

Le Conseil d'administration renouvelle sa confiance à Thierry Le Hénaff...

Publié le 26/02/2020

Le nouvel objectif du Groupe 2CRSi pour l'exercice 2020-2021 est de 200 ME de chiffre d'affaires avec un objectif de taux de marge d'Ebitda entre 6,5 et 7%...

Publié le 26/02/2020

Google entend investir 10 Mds$ cette année dans des bureaux et des centres de données, après avoir déjà investi 22 Mds$ aux USA sur les deux années précédentes.

Publié le 26/02/2020

Prudence affichée avec le Coronavirus...

Publié le 26/02/2020

Vilmorin confirme ses objectifs d'activité sur l'exercice 2019-2020...