En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 765.0
+0.24 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-
DAX PTS
10 740.89
-
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.00 %
1.138
+0.14 %

Wall Street, focalisée sur l'affaire Huawei, plonge à la clôture

| AFP | 249 | Aucun vote sur cette news
Un trader à la Bourse de New York, le 28 novembre 2018
Un trader à la Bourse de New York, le 28 novembre 2018 ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )

Wall Street a terminé la semaine sur un plongeon vendredi, affectée par l'affaire Huawei qui menace Pékin et Washington de crise ouverte alors que les deux capitales sont déjà empêtrées dans des tractations commerciales difficiles.

Selon les résultats provisoires à la clôture, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a perdu 2,24%, à 24.388,95 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 3,05%, à 6.969,25 points.

L'indice élargi S&P 500 a cédé 2,33% à 2.633,08 points.

Les trois indices ont affiché leur pire semaine depuis mars, le Dow Jones abandonnant 4,50%, le Nasdaq 4,93% et le S&P 500 4,61%.

"Le marché est totalement confus" au sujet de l'affaire de justice Huawei qui menace les rapports entre la Chine et les Etats-Unis, a commenté Tom Cahill de Ventura Wealth Management.

La directrice financière du géant chinois des télécoms, arrêtée samedi au Canada à la demande des Etats-Unis, est accusée de "fraude" par la justice américaine, a-t-on appris vendredi lors de sa comparution devant un juge de Vancouver.

Meng Wanzhou est soupçonnée d'avoir menti au sujet d'une filiale de Huawei afin de pouvoir accéder au marché iranien en violation des sanctions américaines, selon les documents lus lors d'une audience de libération conditionnelle au tribunal de Vancouver.

Cette affaire survient au pire moment pour la relation entre Pékin et Washington, embourbée dans de très difficiles tractations commerciales après une trêve de 90 jours concédée par Donald Trump à l'issue d'un G20 en Argentine le week-end dernier.

Dans ce contexte de fébrilité, des propos du conseiller de Donald Trump sur le commerce et l'industrie, Peter Navarro, dans une interview à la chaîne CNN vendredi ont encore moins rassuré les investisseurs.

"Ce faucon a rappelé à tout le monde que le président allait augmenter ses tarifs douaniers à 25% sur 200 milliards de dollars de biens (chinois importés) si les discussions n'ont pas abouties d'ici les 90 jours de trêve", ont signalé les analystes de Briefing.

La quasi-totalité des onze sous-secteurs qui composent l'indice S&P 500 ont souffert de cette fin de semaine compliquée, l'énergie parvenant toutefois à limiter ses pertes à la faveur d'un bond des cours du pétrole.

La séance a été également marquée par la publication d'un rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, montrant des créations de poste moins robustes qu'anticipé.

Mais le rapport a été accueilli de manière assez neutre par le marché car il était "assez bon pour maintenir des perspectives de croissance décentes, mais pas suffisamment bon pour justifier une action vigoureuse de la Fed", la banque centrale américaine, sur les taux, a affirmé Chris Low de FTN Financial.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans des Etats-Unis évoluait à 2,856% vers 21H20 GMT, contre 2,886% jeudi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,147%, contre 3,162% à la fermeture la veille.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

Dans le cadre du renforcement de son organisation agile et axée sur le marché, LafargeHolcim promeut ses fonctions juridiques et ressources humaines...

Publié le 19/12/2018

Genkyotex, société biopharmaceutique et leader des thérapies NOX, informe ses actionnaires qu'ils sont convoqués en assemblée générale extraordinaire...

Publié le 19/12/2018

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d'immunothérapie innovants pour le...

Publié le 19/12/2018

PrediLife, acteur innovant de la médecine personnalisée pour prédire les risques de maladies graves et sauver des vies, annonce aujourd'hui la...

Publié le 19/12/2018

L'intégralité de la baisse annoncée par Natixis est liée à la survenance d'un risque de nature exceptionnelle...