Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 988.09 PTS
+3.35 %
5 989.5
+3.35 %
SBF 120 PTS
4 608.42
+3.25 %
DAX PTS
12 552.83
+2.81 %
Dow Jones PTS
29 490.89
+2.66 %
11 229.73
+2.36 %
0.991
+0.85 %

Wall Street : fin de pandémie et "buy the dip" ?

| Boursier | 684 | 4 par 1 internautes

C'est ce qu'ose prédire un grand stratège

Wall Street : fin de pandémie et "buy the dip" ?
Credits Reuters

Marko Kolanovic, qui dirige la stratégie mondiale de JP Morgan, s'est mouillé hier en pleine panique boursière sur la cote américaine. En résumé, le spécialiste juge que la récente correction est excessive, et estime qu'il est donc temps "d'acheter le creux". Des catalyseurs positifs sont en effet toujours possibles pour les actions, au milieu des liquidations actuelles, et les secteurs "bêta" se porteront bien avec des rendements plus élevés, a déclaré le responsable de J.P. Morgan. Cela justifie selon lui de rester "haussier" sur les actions.

"Nous pensons qu'il y a encore un potentiel de hausse pour les actions et que la baisse provoquée par la peur d'Omicron devrait être 'achetée'", indique le stratège en chef mondial de JP Morgan, Marko Kolanovic, et son équipe. "Le recul des actifs à risque en réaction aux minutes de la Fed est sans doute exagéré. Le resserrement des politiques sera probablement progressif et à un rythme que les actifs à risque devraient être en mesure de gérer, et se produit dans un environnement de forte reprise cyclique", ajoute Kolanovic.

"Il y a des signes que les contraintes d'approvisionnement dépassent potentiellement leur pire point et que les prix de l'électricité s'atténuent. Les stocks sont très bas et le marché du travail reste solide", détaille le stratège.

JP Morgan s'attend à de meilleures performances des marchés émergents et de la Chine, du Royaume-Uni et de l'Europe. D'un point de vue sectoriel, il devrait y avoir un leadership plus cyclique avec des rendements plus élevés.

Bien que la vague d'Omicron présente un risque à la baisse pour la croissance du premier trimestre, Kolanovic anticipe ensuite une forte reprise et un "coup de fouet" dès la deuxième trimestre. "Alors que cette vague s'estompera, elle marquera probablement la fin de la pandémie, car la gravité plus faible et la transmissibilité élevée d'Omicron évincent des variants plus graves et conduisent à une large immunité naturelle", croit savoir le spécialiste.

"Fondamentalement, le contexte de croissance devrait rester favorable, la décélération de l'activité en Chine étant désormais largement derrière nous et les surprises économiques dans les régions clés étant de retour en territoire positif", a-t-il encore déclaré.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 04/10/2022

Des sacs de riz sont déchargés le 3 octobre 2022 à Moroni ( Ibrahim YOUSSOUF / AFP )La nuit avance sur la capitale comorienne mais le port fourmille encore de monde: après plus de trois mois…

Publié le 04/10/2022

D'ici deux ans, les smartphones, tablettes et autres petits appareils électroniques vendus dans l'UE devront tous avoir le même chargeur ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )Le Parlement…

Publié le 04/10/2022

Des membres du jury Nobel annoncent l'octroi du prix Nobel de physique au Français Alain Aspect, à l'Américain John Clauser et à l'Autrichien Anton Zeilinger, trois pionniers des mécanismes…

Publié le 04/10/2022

Des grains de café biologiques à Ketiara dans la province d'Aceh, en Indonésie, le 19 septembre 2022 ( CHAIDEER MAHYUDDIN / AFP/Archives )Le groupe suisse Nestlé a annoncé mardi un…

Publié le 04/10/2022

La centrale électrique au lignite du géant allemand de l'énergie RWE à Neurath, dans l'ouest de l'Allemagne, le 17 janvier 2022 ( Ina FASSBENDER / AFP/Archives )Le géant allemand de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/10/2022

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de DAX 30, entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo Call…

Publié le 04/10/2022

Le luxe est en haut du palmarès sur le CAC40

Publié le 04/10/2022

Naver Corp. la plateforme en ligne sud-coréenne, et Poshmark, Inc., une marketplace de commerce électronique vendant des articles neufs et d'occasion, ont annoncé aujourd'hui qu'elles avaient ont…

Publié le 04/10/2022

Kering(+5,02% à 477,65 euros)Le titre du groupe de luxe Kering occupe la tête de l'indice phare de la place parisienne, bénéficiant de son statut de croissance dans un contexte de nouveau recul…

Publié le 04/10/2022

Le titre M6 plonge de 8,67% à 11,37 euros à la Bourse de Paris, l'Allemand Bertelsmann ayant finalement décidé de renoncer à la cession du 48,3 % qu'il détient dans le groupe audiovisuel…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE