Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 287.07 PTS
+0.85 %
6 249.50
+1.35 %
SBF 120 PTS
4 946.35
+0.8 %
DAX PTS
15 459.75
+1.34 %
Dow Jones PTS
34 200.67
+0.48 %
14 041.91
+0.11 %
1.198
+0.02 %

Wall Street en retrait avec l'affaire Archegos

| Boursier | 285 | 5 par 1 internautes

La cote américaine perd du terrain avant bourse ce lundi avec le secteur financier...

Wall Street en retrait avec l'affaire Archegos
Credits Reuters

La cote américaine perd du terrain avant bourse ce lundi avec le secteur financier, suite à l'affaire Archegos Capital. Le DJIA et le S&P 500 abandonnent plus de 0,3%, alors que le Nasdaq résiste mieux, en retrait de 0,1%. Le baril de brut WTI avance de 0,7% sur le Nymex à 61,4$. L'once d'or consolide à 1.726$. L'indice dollar s'accorde 0,1% face à un panier de devises. Le bitcoin avance de 3% vers les 57.800$ sur Bitfinex.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Dallas pour le mois de mars sera communiqué à 16h30 (consensus 12,5). Christopher Waller de la Fed interviendra dans la journée.

Les valeurs bancaires et financières souffrent aujourd'hui en bourse. Les liquidations forcées des positions du fonds de family office Archegos Capital Management de Bill Hwang suite à des appels de marge plombent le secteur financier sur la majeure partie des marchés mondiaux. Le mouvement a fait dévisser par ailleurs les valeurs ViacomCBS (-27% vendredi à Wall Street) ou Discovery (-27%). Les ventes forcées de positions d'Archegos porteraient sur 20 milliards de dollars voire plus.

Le Japonais Nomura, spécialiste du courtage, a prévenu sans attendre d'une perte potentielle de deux milliards de dollars pour sa filiale américaine. Son cours s'est effondré de plus de 16%. Bloomberg croit savoir que la perte de Nomura est liée à la vente massive de blocs d'actions détenus par le fonds américain Archegos Capital, qui a donc fait chuter certaines valeurs vendredi à Wall Street.

Le titre Credit Suisse chute pour sa part de 14%, alors que le groupe a indiqué que ses résultats du premier trimestre pourraient être affectés de manière conséquente par l'abandon des positions qu'il détenait avec un fonds spéculatif américain qui a fait défaut sur des appels de marge. "S'il est encore trop tôt à ce stade pour chiffrer l'ampleur exacte de cette perte résultant de cette sortie, elle pourrait être hautement significative et matérielle pour nos résultats du premier trimestre", a reconnu l'établissement suisse.

Goldman Sachs a promptement prévenu pour sa part que les pertes liées à l'affaire Archegos Capital ne seraient pas matérielles le concernant... La Deutsche Bank a tenté également de rassurer en affirmant que son exposition à Archegos ne serait qu'une fraction de celle des autres banques. Selon une source de Bloomberg, la banque allemande assure même ne pas avoir de perte sur Archegos jusqu'à vendredi et dit gérer ses positions.

Tencent Music, dont le titre avait décroché la semaine dernière et peut-être accéléré le déclenchement des appels de marge, prévoit 1 milliard de dollars de rachat d'actions. Les plan de Tencent Music représentent 2,9% de la capitalisation actuelle. Selon Bloomberg, des banques comprenant Goldman Sachs et Morgan Stanley ont massivement vendu les positions d'Archegos Capital sur plusieurs grands noms technologiques chinois et certains dossiers médias US. Les ventes massives auraient aussi concerné Baidu ou Vipshop Holdings.

Les actions chinoises d'Archegos avaient débuté leur correction bien avant cette affaire, la Securities and Exchange Commission américaine ayant décidé d'exiger de la part des firmes chinoises cotées à Wall Street qu'elles laissent les régulateurs US étudier leurs audits financiers sous peine d'être radiées des marchés américains.

Sur le front sanitaire, les opérateurs restent partagés, alors que le déploiement des vaccins se poursuit mais que les variants menacent... L'enquête conjointe de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de la Chine sur les origines du Covid-19 désignerait comme scénario le plus probable un coronavirus présent chez des chauves-souris et transmis ensuite à l'homme via un animal intermédiaire, selon Reuters, qui reprend des informations de l'agence Associated Press. Ainsi, l'hypothèse d'un virus échappé d'un laboratoire paraîtrait très peu probable. De nombreux points resteraient toutefois à éclaircir et les enquêteurs proposent de poursuivre des recherches dans tous les domaines, sauf celui de la fuite d'un laboratoire.

Selon l'Université Johns Hopkins ce lundi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie à Wuhan se chiffre désormais à plus de 127 millions, dont plus de 30 millions aux USA, 12,5 millions au Brésil et 12 millions en Inde. Le virus a fait officiellement 2,78 millions de morts dans le monde depuis son apparition, dont plus de 549.000 aux USA, plus de 312.000 au Brésil, près de 202.000 au Brésil et environ 162.000 en Inde.

En Europe, la situation demeure préoccupante. Angela Merkel a demandé aux Etats allemands de renforcer les mesures sanitaires, alors qu'Emmanuel Macron pourrait quant à lui annoncer cette semaine un confinement plus strict. Boris Johnson en a appelé pour sa part à la prudence malgré l'assouplissement des restrictions. Notons également que la ville de Brisbane en Australie a opté pour un nouveau confinement éclair face à des cas du variant britannique.

Concernant le canal de Suez enfin, le porte-conteneurs géant Ever Given d'Evergreen qui obstrue le canal depuis des jours aurait été remis 'à 80%' dans la bonne direction, mais l'avant du navire resterait bloqué. La remise à flots doit permettre de rouvrir la voie commerciale prochainement, mais l'incertitude demeure donc et les conséquences risquent d'être lourdes pour l'approvisionnement mondial dans certaines catégories de produits.

A propos du nouveau package de relance de l'administration Biden, les démocrates de la Maison blanche estiment qu'il existe un soutien suffisant au sein du parti pour faire passer le projet sans support républicain. Les marchés restent partagés au sujet de ce plan allant de 3.000 à 4.000 milliards de dollars, qui soutiendra certes l'économie, mais aura une lourde contrepartie fiscale frappant les entreprises et les Américains les plus riches.

Enfin, sur le front géopolitique, les tensions sino-américaines se confirment. L'USTR indique par ailleurs que les Etats-Unis ne sont pas prêts pour l'heure à lever les tarifs douaniers de l'ère Trump. Ces taxes douanières pourraient au contraire servir de levier de négociation sur d'autres questions structurelles ou concernant les subventions, selon le Wall Street Journal... La Chine a quant à elle conclu une alliance stratégique et économique de 25 ans avec l'Iran.

Les valeurs

Baidu, Tencent Music et les autres ADR chinoises cotées à Wall Street demeurent sous surveillance ce jour dans le cadre de l'affaire Archegos, de même que certains dossiers médias américains tels que ViacomCBS.

Goldman Sachs compte parmi les banques d'affaires américaines surveillées. Goldman aurait vendu pour 6,6 milliards de dollars de titres Baidu, Tencent et Vipshop, puis 3,9 milliards de dollars de titres ViacomCBS, Discovery, Farfetch, iQiyi et GSX Techedu, dans le cadre de transactions par blocs vendredi. D'autres ventes auraient été gérées par Morgan Stanley pour le compte de clients, certaines transactions dépassant le milliard de dollars selob Bloomberg.

Chubb. Selon les sources de Bloomberg, Allianz considèrerait une contre-offre, après la proposition d'acquisition de 23 milliards de dollars de Chubb sur Hartford Financial Services. Allianz hésiterait toutefois à rentrer dans une surenchère avec Chubb, du fait du manque de synergies identifiées. Les discussions avec les conseillers ne seraient qu'initiales et Allianz pourrait décider de ne pas poursuivre cette idée.

Netflix, le géant américain de la vidéo en streaming, soumis désormais à une rude concurrence, a annoncé samedi durant une 'expo' d'animation virtuelle japonaise qu'il entendait lancer 40 nouveaux titres animés cette année, confirmant son offensive en matière de contenus destinés aux utilisateurs asiatiques.

Amazon. La FDA, agence sanitaire américaine, a accordé une autorisation d'utilisation d'urgence au test RT-PCR en temps réel d'Amazon destiné à détecter le nouveau coronavirus. L'autorisation de l'agence a plus précisément été accordée à STS Lab Holdco, filiale d'Amazon.com Services LLC.

Dans le même temps, Deliveroo, le service britannique de livraison de repas dans lequel Amazon avait largement investi, a resserré sa fourchette indicative d'introduction en bourse à Londres vers le bas, entre 3,90 et 4,10£. Le Financial Times cite à ce sujet des conditions volatiles de marché, malgré une demande très significative des investisseurs.

Visa a annoncé que son réseau de paiement allait utiliser un 'stablecoin' adossé au dollar américain pour régler les transactions, ce qui confirme que les cryptomonnaies et la technologie blockchain sont de plus en plus acceptées par le système financier global. Dans le cadre d'un programme pilote, Visa utilisera donc l'USD Coin pour régler les transactions sur Ethereum, avec l'aide de la plateforme Crypto.com et d'Anchorage, une banque d'actifs numériques, selon un communiqué publié ce jour par le géant californien des paiements basé à San Francisco. Visa offrira le service à plus de partenaires plus tard dans l'année.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/04/2021

Les revenus locatifs du 1er trimestre 2021 de l'Immobilière Dassault ont atteint 6,6 millions d'euros, contre 5,3 millions un an auparavant. Cette hausse de 24,7% s’explique notamment par…

Publié le 16/04/2021

Conformément aux prévisions de Spineway, le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2021 s'inscrit dans la même tendance que la fin d'année 2020 et...

Publié le 16/04/2021

Focus Home Interactive a annoncé aujourd'hui l'évolution de sa gouvernance à la suite de l'Assemblée générale ordinaire et extraordinaire qui s'est tenue ce jour. L'Assemblée générale des…

Publié le 16/04/2021

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) son chiffre d'affaires du premier trimestre.GTTLe groupe spécialisée dans la conception de systèmes de confinement à membranes pour le…

Publié le 16/04/2021

Iliad a un nouveau Directeur Général Délégué...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne