Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 703.22 PTS
-1.39 %
5 705.50
-1.28 %
SBF 120 PTS
4 509.46
-1.38 %
DAX PTS
13 786.29
-0.67 %
Dow Jones PTS
30 932.37
-1.5 %
12 909.44
+0.63 %
1.207
-0.01 %

Wall Street en progression, Yellen et Biden attendus

| Boursier | 372 | 5 par 1 internautes

La cote américaine est attendue en hausse avant bourse ce mardi, après un long week-end de trois jours ...

Wall Street en progression, Yellen et Biden attendus
Credits Reuters

La cote américaine est attendue en hausse avant bourse ce mardi, après un long week-end de trois jours pour cause de Martin Luther King Day. Le Dow Jones grimpe de 0,5% en pré-séance et le S&P 500 de 0,6%, tandis que le Nasdaq s'accorde 0,9%. Le baril de brut WTI progresse de 0,4% à 52,6$ sur le Nymex. L'once d'or gagne 0,7% à 1.843$. L'indice dollar recule de 0,2% face à un panier de devises de référence.

La tendance est donc positive, en cette veille d'investiture de Joe Biden, 46ème président des États-Unis, et alors que les marchés s'intéressent tout particulièrement à une future Secrétaire au Trésor qu'ils connaissent déjà très bien, Janet Yellen, ex-patronne de la Fed. Yellen doit en effet témoigner plus tard ce jour à Capitol Hill, devant le Comité des finances du Sénat américain, dans le cadre de son audience de confirmation. Elle devrait notamment s'exprimer à propos de fiscalité ou des taux de change. Yellen pourrait ainsi confirmer que les USA n'utilisent pas la faiblesse du billet vert comme avantage concurrentiel. Elle devrait aussi disserter au sujet du package de relance économique, face à un virus qui ne faiblit pas. Biden, qui a dévoilé la semaine dernière son projet de package de relance de 1.900 milliards de dollars, prêtera serment demain sous haute sécurité, après les événements récents du Capitole, envahi par des émeutiers galvanisés par Donald Trump.

Il n'y aura pas de statistique économique ce jour aux États-Unis, au lendemain de la Journée de Martin Luther King Jr. Ailleurs dans le monde, les opérateurs ont juste pris connaissance d'une augmentation de 0,5% du CPI allemand final.

Hier, les investisseurs avaient salué les données économiques particulièrement positives provenant de Chine. L'économie chinoise a fortement progressé au quatrième trimestre 2020, sur un rythme de 6,5% contre 6,1% de consensus, ce qui confirme la rapidité du redressement chinois, malgré la crise sanitaire et les tensions commerciales récurrentes avec les États-Unis de Donald Trump. Les données officielles publiées lundi montrent donc un produit intérieur brut chinois en hausse de 6,5% sur la période octobre-décembre, en rythme annuel, après une croissance de 4,9% au troisième trimestre. Sur la totalité de l'année 2020, le PIB chinois a progressé de 2,3%, d'après les données du Bureau national de la statistique (BNS). Ainsi, la Chine est la seule puissance économique majeure à avoir évité une contraction l'année dernière. Le pays avait pourtant bien mal débuté l'année 2020, avec une contraction historique de 6,8% au premier trimestre, lorsque le foyer de contamination au coronavirus de Wuhan s'était transformé en pandémie. Mais les mesures strictes déployées et les actions de stimulus de Pékin ont donc permis ce prompt rétablissement de l'économie chinoise, avec les exportations et malgré une consommation décevante.

En rythme trimestriel, le PIB chinois a progressé de 2,6% sur la période octobre-décembre, selon les données du BNS, alors que le consensus ressortait à +3,2%.

Goldman Sachs a pour sa part rehaussé son estimation de croissance concernant le PIB des États-Unis à 6,6% pour l'année 2021 contre 6,4% auparavant, après le dévoilement du package économique de 1.900 milliards de dollars de Joe Biden, président élu dont l'investiture est attendue demain. Le taux de chômage américain est désormais attendu à 4,5% fin 2021, contre 4,8% précédemment évalué. Selon GS, les 'chèques de stimulus' de 1.400$ de Biden devraient en effet doper le revenu disponible. Ainsi, l'expansion économique anticipée serait tirée par l'augmentation des revenus disponibles et les dépenses gouvernementales. Les économistes de GS ne s'attendent pas à ce que tous les éléments du plan de 1.900 milliards 'passent', mais ils ont revu en hausse leurs estimations concernant l'aide fiscale aux États, l'éducation et la santé publique, ainsi que l'assurance chômage et les allocations.

Goldman Sachs s'attend à ce que le revenu disponible nominal progresse de 4,5% en 2021, contre une estimation antérieure logée à 3,8%.

GS avait déjà relevé son objectif de croissance à 6,4% lorsque les démocrates avaient remporté le contrôle du Sénat en tout début d'année. La banque d'investissement table ensuite, pour 2022, sur une expansion de 4,3% de la première économie mondiale.

Pendant ce temps, l'épidémie du nouveau coronavirus ne faiblit pas, le cap des 2 millions de morts ayant même été franchi à l'échelle mondiale. Selon les derniers chiffres de l'Université Johns Hopkins, qui fait référence sur le sujet, le nombre de cas confirmés du virus dans le monde depuis le début de la pandémie totalise désormais 95,6 millions, dont plus de 24 millions aux USA, 10,6 millions en Inde et 8,5 millions au Brésil. Le virus a fait 2,04 millions de morts dans le monde, dont plus de 399.000 aux États-Unis. Biden a promis 100 millions de vaccinations aux Américains pour ses 'cent premiers jours', alors que le déploiement des vaccins est pour l'heure ressorti insatisfaisant.

L'actualité des publications trimestrielles sera fournie ce jour. Bank of America, JB Hunt Transport Services, Halliburton, Comerica, State Street, Goldman Sachs et surtout Netflix, publieront ainsi leurs derniers comptes. Demain mercredi, Alcoa, United Airlines Holdings, Bank of New York Mellon, First Bancorp, US Bancorp, Fifth Third Bancorp, Fastenal, Procter & Gamble, UnitedHealth, Teradyne et Morgan Stanley seront de la partie.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2021

Le chiffre d'affaires 2019/2020 de Televerbier s'est établi à 49,4 MCHF (46,2 ME), en diminution de 13,3% par rapport à l'exercice précédent...

Publié le 26/02/2021

Le Groupe Bel annonce un Chiffre d'affaires annuel de 3...

Publié le 26/02/2021

Bic annonce la finalisation de la cession de PIMACO, son activité d'étiquettes adhésives au Brésil, à Grupo CCRR pour un montant de 40 millions de...

Publié le 26/02/2021

Le Groupe Hiolle Industries a prouvé au cours de l'exercice 2020 sa capacité à s'adapter et sa résilience face à une crise majeure...

Publié le 26/02/2021

L'Union Financière de France a publié un Produit Net Bancaire de 179,1 millions d'euros, en baisse de 11% sur l'année après un repli de 18% au premier semestre 2020. Le résultat d'exploitation a…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne