En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.71 PTS
+0.01 %
4 897.0
-0.09 %
SBF 120 PTS
3 899.14
-0.06 %
DAX PTS
10 941.08
+0.11 %
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.00 %
1.138
+0.05 %

Wall street termine en baisse, lestée par le secteur technologique

| AFP | 876 | Aucun vote sur cette news
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 20 décembre 2017
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 20 décembre 2017 ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )

Wall Street a terminé en recul mardi, la baisse d'Apple accélérant le déclin des valeurs technologiques: le Dow Jones a perdu 0,03% et le Nasdaq 0,34%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de Wall Street, a reculé de 7,85 points à 24.746,21 points.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a perdu 23,71 points à 6.936,25 points.

L'indice élargi S&P 500 a cédé 0,11%, ou 2,84 points, à 2.680,50 points.

"Nous observons une poursuite de la rotation des indices où les valeurs technologiques baissent alors que la grande distribution avance", a expliqué Maris Ogg de Tower Bridge Advisors.

Les valeurs de la technologie regroupées au sein de l'indice S&P 500 ont accusé la plus lourde baisse de l'indice élargi (-0,70%), emportant plusieurs grands noms tels que Facebook (-0,68%), Netflix (-1,15%) ou Twitter (-0,82%).

Ces valeurs ont été également tirées vers le bas par les déboires d'Apple (-2,54%).

La marque à la pomme a reculé après la publication d'informations dans la presse taïwanaise évoquant des anticipations de ventes de l'iPhone X à 30 millions de téléphones au premier trimestre 2018, contre 50 millions lors de précédentes estimations du géant américain.

Ces informations de presse mettent en lumière "la baisse par plusieurs analystes des prévisions d'expéditions d'iPhone X pour le premier trimestre, sous l'effet d'une demande tiède", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.

"L'article de presse évoque par ailleurs le fait que Foxconn (premier sous-traitant mondial des géants de l'électronique) n'embauche plus dans son usine de Zhengzhou et qu'Apple a fait arrêter la production de processeurs A11 pour l'iPhone X", a indiqué la société Factset.

Le cabinet américain CIRP a justement évoqué dans une note publiée mardi "la déception" qu'ont pu représenter les ventes lors du mois de lancement de l'iPhone X, représentant 30% des ventes totales d'iPhone aux Etats-Unis.

"En se basant sur toute la publicité autour du produit lors de son lancement, nous supposons une déception, l'iPhone X ayant représenté moins du tiers des ventes américaines" d'iPhone, a écrit le Consumer Intelligence Research Partners.

La baisse d'Apple affectait d'autres entreprises liés à la marque à la pomme à l'instar de Qorvo (-2,64%), Finisar (-4,35%), Broadcom (-1,62%) et Cirrus Logic (-1,57%).

A l'inverse, le secteur de l'énergie au sein du S&P a affiché une forte hausse (+0,82%), aidé par un prix du pétrole américain au plus haut depuis deux ans et demi.

Le marché obligataire montait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,470% contre 2,481% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans baissait à 2,820% contre 2,831% vendredi.

Sur le front des valeurs, le secteur de la grande distribution a fortement progressé, la croissance des dépenses d'achats avançant de 4,9% sur la saison des Fêtes par rapport à la même période l'an passé, soit la hausse la plus forte depuis 2011, selon les données de Mastercard SpendingPulse.

Kohl's (+5,91% à 56,83 dollars), Macy's (+5,03% à 26,96 dollars) et Nordstrom (+2,69% à 48,82 dollars) ont fait partie des plus fortes progressions du jour.

Boeing a avancé (+0,09% à 295,36 dollars) après l'annonce vendredi par le Pentagone d'un contrat de 6,2 milliards de dollars avec le Qatar pour la fourniture d'avions de combat F-15.

  1. Nasdaq
  2. Nyse

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Les marchés européens marquent une pause après deux séances de rebond. Si une certaine détente s’est constatée sur les fronts des tensions commerciales et du budget italien, les investisseurs…

Publié le 13/12/2018

La compagnie aérienne caribéenne Bahamasair a signé un contrat de maintenance globale (GMA) de trois ans avec ATR, une coentreprise à parts égales entre Airbus et Leonardo. Le GMA couvre…

Publié le 13/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 13/12/2018

Plastic Omnium s’offre un bol d’air frais aujourd’hui en Bourse, à la faveur d’un gain de 4,59% à 20,15 euros. A l’occasion de sa journée Investisseurs, l’équipementier automobile…

Publié le 13/12/2018

Par courrier reçu le 13 décembre 2018 par l'AMF, la société Invesco Ltd...