En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Wall Street démarre en baisse une semaine dominée par la Fed

| AFP | 172 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de New York ouvre en baisse une semaine dominée par la Fed
La Bourse de New York ouvre en baisse une semaine dominée par la Fed ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )

Wall Street a démarré en baisse lundi une semaine qui sera dominée par une réunion de la Banque centrale américaine, à l'issue de laquelle une hausse des taux est attendue malgré la farouche opposition du président Donald Trump.

Vers 15H30 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,78%, à 23.911,70 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,56%, à 6.872,11 points.

L'indice élargi S&P 500 abandonnait 0,69%, à 2.582,09 points.

La place new-yorkaise avait enregistré la semaine dernière une forte baisse et un regain de volatilité alors que les investisseurs redoutaient de voir la croissance mondiale ralentir: le Dow Jones avait lâché sur la semaine 4,50% et le Nasdaq 4,93%.

"Personne ne semble se hâter pour profiter de ce marché en chute libre", a observé Patrick O'Hare de Briefing.

Signe de l'incertitude et de la volatilité qui dominent en cette fin d'année, les trois principaux indices de Wall Street s'inscrivent en recul sur l'ensemble de l'année après avoir connu des sommets historiques quelques mois plus tôt.

L'attention des marchés était focalisée lundi matin sur l'indicateur de l'activité manufacturière dans la région de New York en fort ralentissement en décembre, à la surprise des analystes.

Mais surtout, sur la réunion de la Fed mardi et mercredi, la banque centrale américaine s'apprêtant à relever une quatrième et dernière fois les taux d'intérêt pour l'année 2018, pour les situer entre 2,25% et 2,50%.

La grande question est désormais de savoir ce qu'elle fera l'année prochaine, au vu des nuages qui pointent à l'horizon.

"Pour adoucir son rythme de hausse des taux (l'an prochain), la Fed devra admettre que l'économie américaine va croître de manière moins énergique que ses précédentes estimations", ont estimé les analystes de DataTrek.

"Mais, dans le même temps, elle ne devra pas soulever trop d'incertitudes sur la croissance future", ont-ils tempéré, rendant l'équation délicate pour l'institution.

La hausse de taux attendue mercredi intervient dans un contexte politique tendu: le président américain Donald Trump s'oppose depuis plusieurs mois à ce resserrement monétaire qui renchérit le dollar, le coût des emprunts et contrecarre les objectifs du milliardaire en terme de commerce et de croissance.

"C'est incroyable qu'avec un dollar très fort et virtuellement aucune inflation, le monde qui explose autour de nous, Paris qui brûle et la Chine sur la pente descendante, la Fed puisse seulement penser à une nouvelle hausse de taux d'intérêt", a-t-il tweeté lundi.

Sur le marché obligataire, le taux sur la dette à dix ans des Etats-Unis évoluait à 2,863% contre 2,890% vendredi à la clôture et celui à 30 ans à 3,118% contre 3,143% en fin de semaine dernière.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…