Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 803.41 PTS
+0.18 %
5 790.00
+0.02 %
SBF 120 PTS
4 578.11
-0.05 %
DAX PTS
13 999.31
-0.1 %
Dow Jones PTS
31 535.51
+1.95 %
13 282.95
+0. %
1.201
-0.28 %

Wall Street : de record en record, le risque de correction boursière s'accroît...

| Boursier | 850 | 4.67 par 3 internautes

Il règne à Wall Street un excès d'optimisme, associé à un bas niveau de liquidités, relève Bank of America ML, pour qui les bonnes nouvelles sont déjà dans les cours. Ce cocktail, associé à des valorisation élevées, plaide pour une correction.

Wall Street : de record en record, le risque de correction boursière s'accroît...
Credits Reuters

Après avoir enchaîné un longue série de records, les marchés boursiers américains seraient-ils mûrs pour une correction ? Les experts sont de plus en plus nombreux à le penser, considérant que toutes les bonnes nouvelles ont désormais été anticipées par les marchés, qui se retrouvent à court terme sans catalyseur.

A ce niveau de valorisation, toute mauvaise nouvelle, que ce soit sur sur le front de la crise sanitaire (retard dans la vaccination, variants du Covid plus agressifs...) ou du côté des comptes des entreprises, pourrait déclencher une correction de 5% à 10% sur la Bourse américaine.

Vers une correction post-investiture ?

Le courtier Canaccord Genuity envisage ainsi un recul d'environ 8% pour le S&P 500, tandis que le patron de Blackrock, Larry Fink, a estimé dans un entretien avec le magazine Barron's, publié vendredi dernier, qu'une correction de 5% à 10% était à prévoir en cours d'année.

Bank of America Merrill Lynch, qui a publié mardi un sondage effectué auprès des investisseurs, juge que les cours actuels à Wall Street intègrent déjà les effets positifs des vastes plans d'aide budgétaire et des programmes de soutien massifs de la Réserve fédérale.

A Wall Street, "une correction post-investiture" du nouveau président Joe Biden "est probable après les pics atteints", écrit Michael Hartnett, le directeur de la stratégie actions de Bank of America.

Un PER supérieur à 24 sur le S&P 500

Pour les actions américaines, le PER (rapport cours sur bénéfice par action), l'indicateur le plus utilisé pour mesurer les valorisations, est désormais de 24,1 sur le S&P 500, très supérieur à la moyenne sur 10 ans, qui s'établit à environ 15 fois les bénéfices attendus sur les 12 prochains mois...

Même si l'on peut tabler logiquement sur des révisions à la hausse des prévisions de bénéfices pour les trimestres à venir (ce qui ferait baisser le rapport cours sur bénéfice), les valorisations actuelles paraissent tendues.

Le risque de correction est renforcé pour de nombreuses valeurs internet, technologiques ou biotechs, ont atteint des valorisations frôlant la bulle spéculative, selon des analystes. Or, les "technos" pèsent très lourd dans les indices boursiers, et leur chute risque d'entraîner l'ensemble du marché.

Niveau de liquidité bas chez les gestionnaires de fonds

Bank of America relève que le niveau de liquidités est actuellement beaucoup plus bas chez les gestionnaires de fonds qu'il y a quelques mois. Cela constitue un signal de vente, car cela coïncide généralement avec un excès d'optimisme des investisseurs. Lorsqu'ils disposent de peu de liquidités, ces derniers ne sont en outre pas portés à faire nouveaux investissements. Ils préfèrent alors garder ces liquidités pour profiter d'opportunités à la baisse.

L'indice d'optimisme des gestionnaires de fonds, mesuré sur une échelle de 1 (très pessimiste) à 10 (très optimiste), s'élève actuellement à 7,1, selon l'enquête de Bank of America. Paradoxalement, un excès d'optimisme, associé à des liquidités basses, s'achève historiquement par des corrections, relèvent les experts de BoA.

La plupart des stratégistes actions restent toutefois optimistes sur l'évolution des marchés boursiers en 2021, malgré une volatilité accrue et les inconnues liées au Covid-19 (variants, rythme de vaccination...) Ils envisagent à ce stade toute correction comme une opportunité d'achat, en tablant sur une accélération de la reprise économique au cours du 2e semestre de l'année.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/02/2021

Saint-Gobain a enregistré un résultat consolidé part du groupe en repli de 67,6% à 456 millions d’euros en 2020. Plus important aux yeux des analystes, le résultat d’exploitation du…

Publié le 25/02/2021

Teleperformance fait état ce jeudi d'une très bonne résilience des résultats financiers en 2020...

Publié le 25/02/2021

Nvidia abandonne 4,4% ce jeudi à 555$ sur le Nasdaq...

Publié le 25/02/2021

Le "Taureau de Wall Street", le 17 février 2021 à New York ( Angela Weiss / AFP )Wall Street baissait jeudi en début de séance, au lendemain d'un record pour le Dow Jones, continuant…

Publié le 25/02/2021

Jamais, les pays 'riches' n'avaient autant emprunté sur les marchés financiers...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/03/2021

Avanquest, le pôle d'édition de logiciels de Claranova, a annoncé la finalisation de l'acquisition des activités de gestion documentaire PDFescape auprès de la société américaine CTdeveloping,…

Publié le 02/03/2021

La baisse initiale du CAC40 (-0,31%) a finalement déclenché des achats qui ont porté l'indice parisien sur les 5...

Publié le 02/03/2021

Zoom Video Communications a affiché encore une incroyable croissance trimestrielle de 369%, dopé par les restrictions sanitaires et les confinements...

Publié le 02/03/2021

Face à un environnement adverse

Publié le 02/03/2021

Bluebell et Artisan Partners marquent un point...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne