En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 730.66 PTS
-1.77 %
4 679.00
-2.77 %
SBF 120 PTS
3 752.26
-1.73 %
DAX PTS
12 063.57
-0.93 %
Dow Jones PTS
27 463.19
-0.8 %
11 598.95
+0.82 %
1.178
-0.06 %

Wall Street consolide avant la vague des résultats

| Boursier | 325 | Aucun vote sur cette news

La prudence domine à Wall Street ce jour, au lendemain d'une forte progression alimentée par les valeurs technologiques et les espoirs de compromis au...

Wall Street consolide avant la vague des résultats
Credits Reuters

La prudence domine à Wall Street ce jour, au lendemain d'une forte progression alimentée par les valeurs technologiques et les espoirs de compromis au Congrès sur le nouveau plan de relance de l'activité. Le DJIA perd 0,4% avant bourse et le S&P500 0,3%. Le Nasdaq gagne 0,3% avant l'événement d'Apple. Le baril de brut WTI prend 1,1% à 39,9$ sur le Nymex. L'once d'or s'affiche stable à 1.929$. L'indice dollar grappille 0,1% face à un panier de devises de référence.

Les prises de bénéfices du jour s'expliquent par ailleurs du fait du regain de tension entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que du blocage sur le dossier du Brexit. Ainsi, les marchés hésitent, alors que débute cette semaine en douceur la saison des publications trimestrielles de résultats outre-Atlantique.

Les informations relatives aux progrès des projets américains de ventes d'armes à Taïwan ont provoqué les protestations de Pékin, qui menace de représailles. Concernant le Brexit, Londres et Bruxelles patinent à deux jours de la date butoir du 15 octobre fixée par le Royaume-Uni pour un accord.

Hier, les marchés étaient montés fortement vers leurs sommets (0,88% sur le DJIA et +2,56% sur le Nasdaq) pour le 'Columbus Day' aux Etats-Unis, jour férié qui commémore la date d'arrivée de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde. La performance était d'autant plus notable que cette journée est généralement calme et marquée par des volumes plus limités...

Ce mardi, les opérateurs suivront aux USA l'indice des prix à la consommation (14h30, consensus +0,2% en comparaison du mois antérieur et +0,2% également hors alimentaire et énergie)... Thomas Barkin et Mary Daly de la Fed s'exprimeront dans la journée.

L'indice des prix à la production sera révélé demain mercredi, avec l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. Jeudi, le programme économique sera bien plus étoffé, avec les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, l'indice Empire State de la Fed de New York, les prix à l'import et à l'export, ainsi que le rapport hebdomadaire du Département à l'Energie sur les stocks pétroliers domestiques américains. La semaine se terminera vendredi avec les ventes de détail, la production industrielle US, les stocks des entreprises et l'indice du sentiment des consommateurs américains.

Les marchés demeurent à l'affût du nouveau plan de relance de l'activité aux Etats-Unis, face à l'impact du coronavirus. L'administration Trump a demandé avant-hier au Congrès américain d'adopter un texte d'une portée limitée, utilisant le solde d'un fonds d'aide aux petites entreprises arrivé à expiration. Les pourparlers entre républicains et démocrates sur un plan global restent quant à eux dans l'impasse. D'ailleurs, la dernière proposition républicaine est estimée insuffisante par les démocrates.

Selon Bloomberg, des membres de la Chambre des représentants ont prévenu qu'il ne fallait pas s'attendre à une action cette semaine.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le secrétaire général de la Maison Blanche, Mark Meadows, avaient indiqué, dans une lettre adressée aux parlementaires, désirer poursuivre les discussions avec le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, et la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, en vue d'un projet de loi global. En attendant, ils estiment que le Congrès devrait valider l'utilisation des 130 milliards de dollars constituant le solde du 'Paycheck Protection Program' du gouvernement fédéral américain, mis en place au début de la crise et ayant pris fin il y a deux mois. La démocrate Nita Lowey, qui dirige la commission des crédits de la Chambre des représentants, a rejeté cette proposition, décrite comme très insuffisante.

Vendredi, la Maison blanche a proposé un plan de 1.800 milliards de dollars, encore trop court face aux 2.200 milliards exigés par les démocrates. Pelosi et Mnuchin devraient reprendre leurs discussions afin de tenter une fois encore de rapprocher ces deux propositions. Même en cas d'accord, il est peu probable qu'une législation soit validée avant l'élection.

Selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus depuis le début de l'épidémie ressort désormais à 37,8 millions dans le monde, dont 7,8 millions aux USA, 7,17 millions en Inde et 5,1 millions au Brésil. La Russie a recensé 1,31 million de cas depuis l'émergence du virus, la Colombie 919.084 et l'Argentine 903.730. Le nombre de morts dans le monde depuis l'apparition du virus ressort à 1,081 million, dont 215.086 aux Etats-Unis, 150.689 au Brésil et 109.856 en Inde.

L'Argentine a donc franchi le cap des 900.000 cas recensés, avec 9.524 nouveaux cas en 24 heures pour 318 décès, selon le ministère local de la Santé. 24.186 morts sont déplorés depuis les débuts du virus.

La Chine a fait état ce jour de ses premiers cas de transmission locale du coronavirus en près de deux mois. La ville de Qingdao a lancé une campagne de dépistage après le signalement de nouveaux cas liés à un hôpital où sont traitées les personnes malades du covid arrivées de l'étranger. La Commission nationale de la santé a donc rapporté 13 nouveaux cas, dont sept cas venus de l'étranger et six transmissions locales dans la province de Shandong, dans l'est du pays, où se trouve Qingdao. Le précédent cas de transmission locale remontait officiellement au 15 août. Selon les données officielles, 85.591 cas de contamination ont été confirmés au total en Chine continentale pour 4.634 décès. Aucun nouveau décès n'a été signalé aujourd'hui.

Aux USA, moins de 50.000 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures, pour la première fois en cinq jours. Le Wall Street Journal rapporte néanmoins que les infections demeurent élevées dans plusieurs Etats. Le journal indique par ailleurs qu'un patient du Nevada est devenu le premier cas officiel de réinfection au Covid-19 aux USA. Cet homme de 25 ans aurait été contaminé mi-avril puis début juin, ce qui montrerait que l'immunité ne dure qu'un temps.

Pendant ce temps, Donald Trump a tenu en Floride son premier meeting de campagne depuis l'annonce de sa contamination. Débarquant à l'aéroport de Sanford où se tenait l'événement, Trump a lancé des masques à la foule puis a évoqué sa guérison. "J'en ai désormais terminé. Ils disent que je suis immunisé. Je me sens si puissant", a lancé le président. "J'embrasserai les gars et les belles femmes. Je vais vous donner un gros baiser", a ajouté Trump, désormais négatif selon ses médecins.

A trois semaines de l'élection, Trump reste amplement devancé dans les sondages par son rival démocrate Joe Biden. Le leader américain affiche quatre rassemblements au programme cette semaine...

La Maison blanche a précisé que Trump avait été testé négatif au coronavirus pendant plusieurs jours consécutifs et n'était pas contagieux.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street, la saison des publications financières trimestrielles du troisième trimestre va débuter. Delta Air, Johnson & Johnson, Omnicom, Charles Schwab, Fastenal, Citigroup, JP Morgan et BlackRock annoncent ce mardi. Goldman Sachs, UnitedHealth, Wells Fargo, US Bancorp, Bank of America et Alcoa publient mercredi. Jeudi, Morgan Stanley, BB&T et Walgreens Boots Alliance seront de la partie. Enfin, Schlumberger, VF Corp., State Street, Bank of New York Mellon et JB Hunt Transport Services annoncent vendredi.

Les valeurs

Apple, le géant technologique californien de Cupertino, tient un événement de lancement ce mardi, qui sera probablement dédié à la présentation des nouveaux iPhone 12 pour la 5G. Selon les nombreuses fuites publiées ces derniers jours sur les sites spécialisés, Apple devrait présenter une gamme de 4 appareils, tous compatibles 5G, et couvrant un large éventail de prix. Ainsi, en entrée de gamme, un "iPhone 12 Mini" serait doté d'un de 5,4 pouces démarrant à 699$ l'unité. Ensuite, un modèle de 6,1 pouces démarrerait à 799$. Suivrait une version "Pro" à 6,1 pouces à partir de 999$ et une version très haut de gamme "Pro Max" avec un écran de 6,7", vendue à partir de 1.099$. Les deux modèles Pro seraient équipés de capteurs LIDAR pour la réalité augmentée, d'une meilleure technologie photo et d'un zoom optique 4x/5x.

Selon le journal Nikkei, les fournisseurs d'Apple s'activeraient et augmenteraient leur production afin de s'assurer que les iPhone 5G soient rapidement dans les magasins.

Walt Disney, le géant américain du divertissement, a annoncé hier lundi une réorganisation de ses activités médias et divertissement en vue d'accélérer la croissance de sa plateforme Disney+ de streaming vidéo. Les studios, le divertissement général et les sports seront séparés de la distribution et de la commercialisation, intégrées au sein d'une unité globale. Ainsi, développement et production de programmes seront distincts de la distribution, ce qui permettra au groupe de mieux répondre aux attentes du marché. Les studios, le divertissement général et les sports seront regroupés dans une division, la distribution et la vente dans une entité séparée. Les équipes créatives développeront et produiront des programmes pour le streaming et les plateformes traditionnelles. La distribution décidera de la répartition des contenus.

La décision intervient alors que l'investisseur activiste Daniel Loeb a appelé le groupe à renoncer à son dividende et à doubler ses investissements dans les contenus de streaming. Disney+ a été lancé en novembre et a dépassé son objectif avec plus de 100 millions d'abonnés en streaming dans le monde à Disney+, Hulu et ESPN+. En comparaison, Netflix affiche 193 millions d'abonnés, cette base ayant été constituée en 13 ans. Bob Chapek, directeur général de Disney depuis février, a affirmé l'intention du groupe de renforcer ses investissements dans les contenus. En séparant la gestion des contenus de la distribution, le groupe entend se rendre plus efficace et agile, en phase avec les attentes des consommateurs et leurs préférences. Chapek ajoute sur CNBC qu'il y aura des suppressions de postes dans le cadre de la centralisation de certaines fonctions.

Johnson & Johnson, le colosse médical et pharmaceutique américain, a suspendu les essais cliniques de son vaccin contre le Covid-19, une maladie non expliquée ayant frappé un participant. Cette maladie est en cours d'analyse par un panel externe ainsi que par des médecins en interne. Le groupe a indiqué toutefois que ce genre de "pause" était normal lors d'essais cliniques majeurs pouvant inclure des dizaines de milliers de personnes. La fameuse "pause" durant laquelle le laboratoire cessera d'administrer des doses du potentiel vaccin aux participants diffère, précise bien J&J, de la suspension règlementaire demandée par les autorités sanitaires.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/10/2020

Le produit de cette opération sera destiné à financer le plan stratégique de Néovacs...

Publié le 27/10/2020

X-FAB est en ligne avec l'objectif d'atteindre une couverture naturelle du taux de change lié à son activité

Publié le 27/10/2020

Microsoft a annoncé mardi soir après la clôture de Wall Street des bénéfices et des ventes supérieures au consensus des analystes pour le 1er trimestre de son exercice fiscal.

Publié le 27/10/2020

La résidence propose 56 logements du T1 bis au T4 répartis sur deux halls...

Publié le 27/10/2020

Ce nouveau projet permettrait au groupe de s'adapter, et de renouer avec la croissance dès 2021...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne