En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 862.28 PTS
-0.28 %
4 860.00
-0.28 %
SBF 120 PTS
3 879.50
-0.24 %
DAX PTS
11 141.78
-0.57 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
-0.02 %

Wall Street atomisé par la 'bombe' d'Apple

| Boursier | 566 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine devrait retomber ce jeudi, après le 'warning' d'Apple

Wall Street atomisé par la 'bombe' d'Apple
Credits Reuters

La cote américaine était parvenue hier soir à clôturer miraculeusement dans le vert, malgré les inquiétudes grandissantes concernant la croissance mondiale et la chute du titre Tesla (-6,8% hier) consécutive à des chiffres trimestriels de ventes jugés trop courts. Ainsi, effaçant leurs lourdes pertes de début de séance, les principaux indices américains avaient clôturé dans le vert, le DJIA grappillant 0,08% et le Nasdaq 0,46%... Les choses se compliquent de nouveau ce jeudi, après un avertissement d'Apple sur ses ventes trimestrielles, qui emporte le titre par le fond (-8% en pré-séance ce jour).

Tesla puis Apple... Les deux vedettes boursières des dernières années viennent donc coup sur coup de décevoir, ce qui est vraisemblablement symptomatique d'un ralentissement profond et global, qui va bien au-delà des seuls marchés émergents ou asiatiques.

Le S&P500 cède 1,7% avant bourse ce jeudi, tandis que le Nasdaq est attendu en recul de 2,8% avec Apple.

Sur le Nymex, après le rebond de la veille, le baril de brut WTI pour février retombe de 1,1% à 46$... Sur le marché des changes, l'indice dollar, mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises, cède 0,3% à 96,5.

L'emploi en vedette

Dans l'actualité économique outre-Atlantique ce jeudi, l'étude Challenger relative aux destructions de postes annoncées pour le mois de décembre par les entreprises américaines sera communiquée à 13h30, alors que le rapport d'ADP sur l'emploi privé non-agricole sera communiqué à 14h15 (consensus 175.000 créations de postes). Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 29 décembre sera dévoilées à 14h30 (consensus 217.000)... Ces différents chiffres précèdent ceux, encore plus attendus, du rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de décembre. Ce rapport sera communiqué demain à 14h30 (consensus 180.000 créations de postes pour 3,7% de chômage, 175.000 créations dans le privé).

L'ISM manufacturier américain du mois de décembre sera annoncé ce jour à 16h (consensus 57,9). Il devrait confirmer un ralentissement de l'expansion de l'industrie manufacturière aux USA. Enfin, les dépenses américaines de construction du mois de novembre, décalées à aujourd'hui du fait du shutdown, seront connues à la même heure (consensus +0,2% en comparaison du mois antérieur).

La situation s'enlise autour du 'Mur' de Trump

Alors que le shutdown administratif partiel aux Etats-Unis dure depuis le 22 décembre, une réunion importante entre leaders républicains et démocrates du Congrès sur la question de la sécurité aux frontières n'a pas fourni de résultat tangible. Le Président américain Donald Trump maintient quant à lui la pression afin d'obtenir du Congrès le financement (de 5 milliards de dollars) de son "Mur" à la frontière avec le Mexique. Après une réunion stérile à la Maison Blanche hier mercredi, il est donc à craindre que le shutdown, affectant un quart des administration fédérales US, s'installe durablement.

Pelosi prend la présidence de la Chambre

Trump en personne a reconnu le risque que cette paralysie des administrations persiste. Une nouvelle réunion impliquant Républicains et Démocrates est programmée demain, mais rien n'indique, bien au contraire, qu'une solution soit proche. Le clan démocrate devient majoritaire ce jeudi à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi prenant la présidence de la Chambre en tant que 'House speaker' et devenant du coup l'une des femmes les plus puissantes au monde.

Les Démocrates doivent présenter un plan de financement permettant de mettre un terme au shutdown, mais ce projet ne comprendra évidemment pas le financement du mur désiré par le Président américain. Le blocage risque donc de se poursuivre, face à tant d'entêtement.

Trump maintient le cap

Sur le réseau social Twitter, Donald Trump ne lâche rien et revient donc à la charge ces dernières heures. Le Président américain estime que le financement qu'il exige a déjà sa contrepartie, dans la mesure où "le Mexique paie pour le Mur à travers le nouvel Accord Commercial USMCA"...

"Les deux parties doivent travailler ensemble pour faire passer la Législation de Financement qui protège cette Nation et son peuple", lance encore Trump... "Je reste prêt et désireux de travailler avec les Démocrates afin de faire voter une législation qui sécurise nos frontières", indique le Président américain. "Malheureusement, il ne peut y avoir de RÉELLE Sécurité des Frontières sans le Mur!", résume encore Trump.

Apple tombe de haut

Le groupe californien de Cupertino, dont la capitalisation boursière avait dépassé l'année dernière les 1.100 milliards de dollars, établissant un record historique pour une entreprise cotée à Wall Street, devrait débuter sa journée ce jeudi sur une valorisation d'environ 700 milliards de dollars. Le groupe à la pomme sort donc du podium des premières capitalisations américaines, dominé désormais par Microsoft, suivi de près par Amazon et Alphabet.

Apple a lancé hier soir un (très rare) avertissement sur ses ventes, pour le premier trimestre fiscal correspondant en fait au dernier trimestre calendaire - cruciale saison des fêtes. Il s'agit d'une première en près de 20 ans pour Apple, qui devrait donc perdre encore ce jour plusieurs dizaines de milliards de capitalisation... Évoquant la faiblesse des marchés émergents, particulièrement en Chine, et de moindres nouveautés sur les iPhones, la firme de Cupertino vise désormais un chiffre d'affaires de 84 milliards de dollars sur les trois mois clos fin décembre, alors qu'elle projetait début novembre, à l'occasion de la publication des comptes du quatrième trimestre, des revenus compris entre 89 et 93 Mds$. Apple, qui avait enregistré des ventes de 88,3 Mds$ sur le premier trimestre de son exercice fiscal précédent, devrait ainsi voir ses revenus se contracter sur la période des fêtes pour la première fois depuis l'accession de Tim Cook aux fonctions de PDG en 2011.

"Même si nous anticipions des difficultés dans des marchés émergents importants, nous n'avons pas mesuré l'ampleur de la décélération économique, surtout en Grande Chine", a ainsi regretté le patron d'Apple, dans une lettre adressée aux investisseurs... Cette annonce n'est toutefois pas une totale surprise, dans la mesure où plusieurs fournisseurs clés d'Apple avaient réduit leurs estimations ces derniers mois, suggérant un tel ralentissement.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Saint-Gobain aurait chargé Goldman Sachs d’organiser la cession de son activité distribution de bâtiment en Allemagne, Raab Karcher, dans le cadre du programme de cessions d’actifs non…

Publié le 21/01/2019

Lundi 21 janvier8h00 en en AllemagnePrix à la production en décembre14h00 en SuissePerspectives économiques mondiales du FMIMardi 22 janvier11h00 en AllemagneIndice ZEW du sentiment des…

Publié le 21/01/2019

Le London Stock Exchange envisage de lancer une offre concurrente à celle d’Euronext sur la Bourse norvégienne, Oslo Børs, affirme le journal britannique, Evening Standard. L’opérateur de la…

Publié le 21/01/2019

HERMES INTERNATIONAL                                                                  21/01/2019        Bilan…

Publié le 21/01/2019

Paris, le 21 janvier, 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, lance aujourd'hui sa nouvelle solution Evidian SafeKit 100% logicielle, qui assure aux…