En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 454.5
+1.13 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 647.39
+0.92 %
7 568.92
+1.05 %
1.174
+0.58 %

Wall Street, affaiblie par le pétrole et la tech, finit en ordre dispersé

| AFP | 463 | Aucun vote sur cette news
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 27 août 2018
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 27 août 2018 ( Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Wall Street a terminé jeudi en ordre dispersé, sous la pression d'un nouveau plongeon des valeurs technologiques et d'une chute du cours des entreprises liées au secteur de l'énergie, après un recul marqué du prix du pétrole.

Selon des résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a avancé de 0,08%, à 25.995,87 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 0,91%, à 7.922,73 points.

L'indice élargi S&P 500 a abandonné 0,37%, à 2.878,05 points.

"Les valeurs tech poursuivent leur fragilité, déjà visible la veille après l'audition de plusieurs dirigeants au Congrès", a commenté Matt Miskin, stratégiste pour John Hancock Investments.

Les investisseurs craignent une régulation accrue du secteur au lendemain d'auditions, au Congrès américain, de dirigeants de Twitter (-5,87%) et Facebook (-2,78%) au sujet des manipulations qui ont affecté les réseaux sociaux notamment lors de la campagne présidentielle de 2016.

Le ministre de la Justice Jeff Sessions veut également discuter avec plusieurs procureurs fédéraux avant la fin du mois "de l'inquiétude grandissante que ces sociétés puissent mettre à mal la libre concurrence et étouffent intentionnellement les échanges libres des idées sur leurs plateformes", a indiqué le ministère dans un communiqué, faisant suite à des critiques de Donald Trump contre Google (filiale d'Alphabet, -1,26%).

"Les courtiers prennent aussi ces actualités comme une excuse pour vendre", a noté M. Miskin.

"La hausse du cours de Bourse de ces entreprises a dépassé ces derniers mois leurs fondamentaux économiques", a-t-il ajouté, à l'image du franchissement par Apple du seuil des 1.000 milliards de dollars de valeurs boursière, suivi il y a quelques jours par Amazon, de manière éphémère .

Les marchés ont également souffert jeudi d'une forte baisse des valeurs liées à l'énergie, ce secteur perdant 1,93% au sein du S&P 500.

Ces groupes ont été orientés à la baisse après la publication d'un rapport américain mitigé sur les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis.

Sur le front commercial, l'anxiété entourant la fin d'une période de consultation sur de nouvelles taxes douanières visant la Chine à minuit (04H00 GMT) jeudi a pesé sur la tendance, d'après Karl Haeling, vice-président de la banque LBBW.

"A partir de ce moment là, il (M. Trump) pourra être libre d'annoncer ce qu'il veut", notamment une nouvelle vague de droits de douane de 25% portant sur 200 milliards de dollars d'exportations chinoises, comme il l'a menacé.

Cela "toucherait plus que jamais le consommateur américain", a souligné M. Haeling.

Le marché obligataire se détendait: vers 20H30 GMT, le taux à dix ans sur la dette américaine évoluait à 2,876%, contre 2,902% à la clôture mercredi, et celui à 30 ans à 3,052%, contre 3,075% la veille.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

La nouvelle société adressera le marché des hydrocarbures avec des composites thermoplastiques

Publié le 20/09/2018

Fin juin 2018, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de la société s'élevaient à 33 millions d'euros

Publié le 20/09/2018

 SIGNAUX GIROD Société anonyme au capital de 14 807 806 EUR Siège social : 881, route des fontaines 39400 BELLEFONTAINE 646 050 476 R.C.S. LONS-LE-SAUNIER Code ISIN :…

Publié le 20/09/2018

                                                                                                                     …

Publié le 20/09/2018

SIGNAUX GIROD Société anonyme au capital de 14 807 806 EUR Siège social : 881, route des fontaines 39400 BELLEFONTAINE 646 050 476 R.C.S. LONS-LE-SAUNIER Code ISIN :…