En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 379.65 PTS
-
5 373.0
+0.58 %
SBF 120 PTS
4 318.32
-
DAX PTS
12 331.30
+0.99 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
-0.08 %
1.149
-0.03 %

Wall Street, en ordre dispersé, hésite entre l'Opep et le Cyber Monday

| AFP | 609 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de New York partagée à la mi-séance
La Bourse de New York partagée à la mi-séance ( Bryan R. Smith / AFP )

Wall Street a terminé en ordre dispersé lundi, partagée entre la bonne santé des ventes à l'occasion du Cyber Monday et les inquiétudes sur la prolongation d'un accord pétrolier: le Dow Jones a gagné 0,10% à un nouveau record, et le Nasdaq a reculé de 0,15%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 22,79 points à 23.580,78 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 10,64 points à 6.878,52 points.

L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,04%, ou 1,00 point, à 2.601,42 points.

Trois jours après le succès du Black Friday, le Cyber Monday, une journée de fortes promotions en ligne, se dirigeait vers un succès commercial.

Les ventes en ligne sur les sites américains se sont affichées à 15H00 GMT à 840 millions de dollars, en hausse de 16,9% par rapport à l'an dernier, selon la société Adobe Analytics.

Ces ventes ont profité principalement en Bourse à Amazon (+0,83% à 1.195,83 dollars), et aux groupes de grande distribution J.C. Penney (+2,76% à 3,35 dollars) et Macy's (+0,66% à 21,21 dollars).

"Le secteur de la grande distribution est en bien meilleure forme qu'il ne l'était l'an dernier. Les consommateurs le sont également, aidés par un chômage à des plus bas historiques", a analysé Nancy Tengler de Heartland Financial USA.

Dans le même temps, des inquiétudes émergaient à Wall Street à trois jours d'une conférence de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs partenaires à Vienne, matérialisées par la baisse marquée des prix du pétrole.

Le sujet des craintes, la prolongation ou non d'un accord de limitation de la production pétrolière au-delà de mars 2018 pour permettre aux prix de se ressaisir.

"Il faut s'attendre à de la volatilité sur le prix du pétrole" d'ici à la réunion de l'Opep, a indiqué Nancy Tengler.

- Promesse de Donald Trump -

Suivant la chute du pétrole new-yorkais, les deux géants du secteur, Exxon Mobil (-0,37% à 81,12 dollars) et Chevron (-0,81% à 115,57 à dollars) ont reculé, au même titre que les sociétés de services pétroliers Schlumberger (-0,92% à 61,36 dollars) et Halliburton (-1,23% à 41,07 dollars).

Le vote cette semaine au Sénat de la réforme fiscale attisait également les inquiétudes, plusieurs voix dissonantes s'étant fait entendre parmi la courte majorité républicaine.

"Il y a encore un doute fort sur la capacité des élus républicains à s'entendre pour obtenir une loi d'ici à la fin de l'année", ce qui irait à l'encontre des récentes promesses du président Donald Trump, a réagi Jack Ablin de BMO Private Bank.

"Le pire scénario serait un report du projet qui encouragerait les entreprises à remettre à plus tard des décisions d'investissements pour bénéficier d'un meilleur cadre fiscal", a estimé quant à elle Nancy Tengler qui prédit une correction de 5% en cas de recul sur la réforme.

Parmi les valeurs du jour, le groupe de médias et de marketing Meredith Corporation a bondi (+10,74% à 67,55 dollars), après l'annonce de l'achat du groupe de presse Time Inc. pour quelque 2,8 milliards de dollars, mettant fin à plusieurs mois de rumeurs sur l'acheteur potentiel de Time Inc. qui publie notamment le magazine éponyme mais aussi Fortune et Sports Illustrated. Time Inc. a de son côté gagné 9,47% à 18,50 dollars.

SandRidge Energy a perdu 2,80% à 18,37 dollars après avoir mis en place dimanche une procédure permettant, selon la presse américaine, d'empêcher l'investisseur activiste Carl Icahn, qui vient de prendre 13,5% du capital et s'est déclaré opposé à l'acquisition de la société d'exploration de pétrole Bonanza Creek Energy la semaine précédente, d'augmenter à nouveau sa part dans l'entreprise.

Le marché obligataire évoluait en ordre dispersé: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,332% contre 2,343% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans progressait à 2,772% contre 2,759% vendredi.

  1. Nasdaq
  2. Nyse

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/08/2018

La levée de fonds de Genkyotex pourrait atteindre 9,225 ME...

Publié le 20/08/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 20/08/2018

Après la nomination en juin dernier de Pierre Pouletty comme président de Cromology, Wendel a annoncé l'arrivée le 27 août prochain de Loïc Derrien au poste de directeur général de Cromology.…

Publié le 20/08/2018

Adocia a annoncé que le tribunal arbitral en charge de la procédure engagée à l’encontre de Eli Lilly & Company a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande. Il a accordé à…

Publié le 20/08/2018

Transgene a finalisé la vente des droits de TG6002 (virus oncolytique) et TG1050 (vaccin thérapeutique contre l’hépatite B chronique) pour la Grande Chine à Tasly Biopharmaceuticals. Toutes les…