En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 617.87 PTS
+0.04 %
5 620.50
+0.08 %
SBF 120 PTS
4 434.65
+0.08 %
DAX PTS
12 387.52
+0.12 %
Dowjones PTS
27 110.80
+0.00 %
7 888.79
+0.00 %
1.105
-0.13 %

Von der Leyen dévoilera mardi une équipe quasi paritaire à la tête de l'UE

| AFP | 194 | 1 par 1 internautes
La nouvelle présidente de la Commission européenne, l'Allemande Ursula von der Leyen, lors de son élection par le Parlement le 16 juillet 2019 à Strasbourg
La nouvelle présidente de la Commission européenne, l'Allemande Ursula von der Leyen, lors de son élection par le Parlement le 16 juillet 2019 à Strasbourg ( FREDERICK FLORIN / AFP )

L'Allemande Ursula von der Leyen, qui deviendra la première femme présidente de la Commission européenne, est en passe de gagner son pari: elle devrait dévoiler mardi une nouvelle équipe, très proche de la parité hommes/femmes, comme elle l'a promis.

Après son élection de justesse au Parlement européen en juillet, cette ancienne ministre de la Défense d'Angela Merkel a passé tout l'été à plancher sur la composition de la nouvelle Commission, chaque pays de l'UE proposant un ou une candidate (Royaume-Uni excepté puisqu'il compte quitter l'Union).

Jeudi, le gouvernement italien, nouvellement constitué, a proposé le dernier nom qui manquait à la liste: le social-démocrate modéré Paolo Gentiloni, permettant ainsi à Mme von der Leyen d'annoncer pour la semaine prochaine la présentation à Bruxelles de son équipe de 26 personnes.

Sans tenir compte de la Roumanie, qui a proposé un homme et une femme, 12 femmes (avec Mme von der Leyen) ont été nommées par leur pays, contre 14 hommes.

La nouvelle cheffe de l’exécutif fait bien mieux que le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker qui s'était donné le même objectif, mais n'avait obtenu des Etats membres que 9 femmes candidates contre 19 hommes.

Dans un entretien la semaine passée à l'hebdomadaire allemand der Spiegel, elle avait d'ailleurs promis: "nous allons avoir quelques fortes personnalités féminines dans la prochaine Commission, qui occuperont des portefeuilles importants à caractère économique".

Le président sortant de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et Ursula von der Leyen, qui va prendre sa succession, le 23 juillet 2019 à Bruxelles
Le président sortant de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et Ursula von der Leyen, qui va prendre sa succession, le 23 juillet 2019 à Bruxelles ( JOHN THYS / AFP )

Parmi ces pointures, la Danoise Margrethe Vestager, actuelle Commissaire à la Concurrence, bête noire de la Silicon Valley et championne de la lutte contre l'évasion fiscale.

Cette libérale, qui doit être l'une des deux vice-présidents de la Commission, avec le socialiste néerlandais Frans Timmermans, pourrait, selon une source européenne, avoir le portefeuille consacré à l'économie numérique. M. Timmermans aurait alors l'environnement et l'énergie.

Des portefeuilles convoités

La Française Sylvie Goulard, ancienne eurodéputée et sous-gouverneure de la Banque de France, également libérale, pourrait obtenir celui du marché intérieur, même si le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, n'a pas écarté récemment l'idée de la voir briguer la Concurrence. Un portefeuille prestigieux très convoité, notamment par l'Italie.

La Finlandaise social-démocrate Jutta Urpilainen, ex-ministre des Finances de son pays, serait intéressée par les Finances, le budget, la recherche, l'innovation... Et la Portugaise social-démocrate, Elisa Ferreira, ancienne vice-gouverneure de la Banque du Portugal, pourrait se voir attribuer la politique régionale.

Il est clair que certains portefeuilles sont davantage recherchés et il sera difficile de contenter tout le monde dans cette Commission très équilibrée politiquement entre la droite et la gauche.

Les affaires économiques, le Commerce, la Concurrence, le Budget, le Marché unique ou l'Energie sont ainsi des domaines où les décisions de l'UE ont un réel impact et ils sont donc plus demandés que les Affaires sociales ou l'Education.

D'autant plus qu'avec le principe de maintenir un Commissaire par Etat, il n'est pas toujours simple de créer 26 postes tout aussi intéressants.

En tous les cas, une règle non écrite veut qu'un ancien Commissaire ne puisse pas occuper exactement les mêmes fonctions qu'avant: dans la nouvelle Commission, il y en aura huit qui appartenaient déjà à l'équipe de M. Juncker. Ils auront par conséquent d'autres postes.

Mme von der Leyen annoncera mardi l'attribution des portefeuilles, puis le Parlement européen auditionnera entre le 30 septembre et le 8 octobre tous les candidats. La liste présentée par la nouvelle présidente n'a rien de définitif. Par le passé, des prétendants mis sur le gril par les eurodéputés ont été écartés.

Le processus se terminera pas le vote d'investiture du nouvel exécutif bruxellois le 22 octobre, pendant la session plénière à Strasbourg, avant l'entrée en fonction de la nouvelle Commission le 1er novembre.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2019

Ambitions à concrétiser

Publié le 18/09/2019

STMicroelectronics s'adjuge 1,5% à 18,1 euros en début d'après-midi à Paris...

Publié le 18/09/2019

FedEx est attendu en baisse à Wall Street dans le sillage d’un premier trimestre affecté par les tensions commerciales et l’affaiblissement de la conjoncture mondiale. Ainsi, sur la période, le…

Publié le 18/09/2019

Marwan Lahoud va succéder à Thierry Letailleur à la Présidence du Directoire d'ACE Management, filiale de Tikehau Capital, pour accélérer son...

Publié le 18/09/2019

Poxel annonce la présentation des résultats détaillés du programme de phase III TIMES 1 sur l'efficacité, l'innocuité et la tolérance de l'Imeglimine...