5 384.79 PTS
+0.09 %
5 383.50
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 315.15
+0.16 %
DAX PTS
12 552.59
-0.30 %
Dowjones PTS
24 748.07
+0.00 %
6 833.21
+0.00 %
Nikkei PTS
22 191.18
+0.15 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Volkswagen veut bloquer une expertise sur le Dieselgate

| AFP | 389 | Aucun vote sur cette news
Volkswagen veut bloquer une expertise voulue par de petits actionnaires dans le scandale du diesel
Volkswagen veut bloquer une expertise voulue par de petits actionnaires dans le scandale du diesel ( PAUL J. RICHARDS / AFP/Archives )

Le constructeur Volkswagen s'est pourvu en justice pour bloquer une expertise voulue par de petits actionnaires pour établir les responsabilités réelles de la direction de l'entreprise dans le scandale du diesel, a appris vendredi l'AFP.

La Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe (ouest), vers laquelle Volkswagen s'est tournée, lui a cependant infligé une première défaite en refusant sa demande de référé d'urgence visant à bloquer le début des travaux d'expertise, selon une première décision prise le 20 décembre et rendue publique vendredi.

Une porte-parole de la Cour n'était pas en mesure de préciser quand la juridiction allait se pencher sur le fond de l'affaire.

Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung et les radios régionales NDR et WDR, le constructeur estime que ses droits fondamentaux ont été violés lorsque le tribunal de Celle (ouest) a autorisé en novembre l'expertise réclamée par l'Association allemande pour la protection des actionnaires minoritaires (DSW).

Cette dernière veut savoir si les membres de la direction et du conseil de surveillance de VW ont violé la loi dans le cadre de la manipulation d'un logiciel opérée sur 11 millions de véhicules dans le monde afin de les faire paraître moins polluants.

Sollicité par l'AFP, Volkswagen a confirmé à son tour le dépôt de la requête mais a refusé de s'exprimer davantage.

"Volkswagen a déjà employé de grands moyens pour élucider des faits", a estimé un porte-parole de VW. Il en veut pour preuve l'audit très détaillé mené par le cabinet d'avocats américain Jones Day et qui a été diligenté par la justice américaine, avec laquelle le groupe a eu fortement maille à partir.

Sur la base de ces travaux, le département de la Justice (DoJ) américain avait publié début janvier un exposé des faits au moment où VW acceptait de payer une lourde amende en plaidant coupable de fraude. Mais aucun des hauts responsables de l'entreprise n'a été inquiété.

En Allemagne, le constructeur fait l'objet de plusieurs enquêtes pénales et son ancien PDG, Martin Winterkorn, est visé dans l'un des volets de ce scandale.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2018

Le conflit social chez Air France pourrait se prolonger au mois de mai...

Publié le 19/04/2018

ENGIE constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call V604S émis par SOCIETE…

Publié le 19/04/2018

American Express a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au premier trimestre, l’émetteur de cartes de crédit a enregistré un bénéfice net en progression de 31% à…

Publié le 19/04/2018

Publicis prend la tête du CAC40 à l'ouverture, sur un gain qui dépasse les 5% à 59 euros...

Publié le 19/04/2018

Guess a signé avec Gucci (groupe Kering) un accord mettant fin à tous leurs litiges portant sur la propriété intellectuelle de leurs marques. Les termes de l'accord restent confidentiels. source :…