En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
-0.03 %

Visé par des enquêtes, le gouvernement exige d'Airbus "la transparence"

| AFP | 261 | Aucun vote sur cette news
Le nouvel Airbus A330neo après son atterrissage le 19 octobre 2017, à l'aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne)
Le nouvel Airbus A330neo après son atterrissage le 19 octobre 2017, à l'aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne) ( PASCAL PAVANI / AFP/Archives )

Le gouvernement français demande à Airbus, visé par plusieurs enquêtes sur des irrégularités dans des transactions, de faire preuve de "transparence" après la révélation d'un nouveau front aux Etats-Unis, a indiqué jeudi son porte-parole Christophe Castaner.

"Dès lors qu'une justice ou des justices sont saisies, la demande du gouvernement français est celle de la transparence, s’il y a un doute, il faut lever le doute", a répondu M. Castaner interrogé par des journalistes sur le nouveau front qui s'est ouvert pour Airbus aux Etats-Unis sur le plan des affaires.

"Dans toute entreprise où la France est actionnaire, c'est une exigence de principe et personne ne doit déroger à cela", a-t-il ajouté. L'Etat français détient 11,1% du capital d'Airbus.

Le groupe a annoncé mardi avoir découvert "certaines inexactitudes dans les déclarations faites au Département d’Etat américain" au titre de la réglementation américaine sur la commercialisation d’armes (Itar) et la déclaration des agents et de commissions relatives aux transactions.

Cette nouvelle affaire intervient alors que l'avionneur européen est déjà visé par des enquêtes sur des irrégularités sur des transactions en Grande-Bretagne, en France, en Autriche et en Allemagne.

Airbus avait lui même dénoncé des irrégularités sur des transactions en 2016 auprès des autorités judiciaires britanniques et françaises pour mettre le groupe à l'abri d'éventuelles poursuites, notamment américaines, grâce aux dispositions contenues dans les lois britannique (UK Bribery Act) et française (loi Sapin II). Une telle procédure permet aussi d'espérer une réduction du montant de l'amende, selon un expert.

Le constructeur est visé par deux autres enquêtes en Autriche et en Allemagne autour de la vente d'avions de combat de type Eurofighter à Vienne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...