En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 841.36 PTS
-0.54 %
4 836.50
-0.58 %
SBF 120 PTS
3 864.54
-0.47 %
DAX PTS
11 082.51
-0.48 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
-0.10 %

Vinexpo va lancer un salon à Paris en alternance avec Bordeaux

| AFP | 259 | Aucun vote sur cette news
Visiteurs du salon Vinexpo à Bordeaux, le 19 juin 2017
Visiteurs du salon Vinexpo à Bordeaux, le 19 juin 2017 ( NICOLAS TUCAT / AFP/Archives )

Vinexpo, l'un des plus grands salons internationaux de vins et spiritueux, organisé toutes les années paires à Bordeaux, va lancer un salon à Paris pour les années impaires, dans une stratégie de "reconquête" après une certaine "stagnation" observée du salon bordelais.

La Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux, actionnaire majoritaire de Vinexpo, a annoncé mardi la tenue d'un Vinexpo Paris les années paires, le premier du 13 au 15 janvier 2020 à la Porte de Versailles. Le prochain Vinexpo Bordeaux, "qui reste le navire amiral", est prévu les années impaires, du 13 au 16 mai 2019.

Lancé en 1981 et devenu rapidement un rendez-vous d'affaires incontournable des vins et spiritueux, Vinexpo a accueilli en 2017 quelque 2.300 exposants, 40.000 visiteurs, un succès certain étant donné le contexte sécuritaire, mais une baisse de fréquentation d'environ 11% par rapport à 2015.

le directeur général de Vinexpo Guillaume Déglise le 18 juin 2017 à Bordeaux
le directeur général de Vinexpo Guillaume Déglise le 18 juin 2017 à Bordeaux ( NICOLAS TUCAT / AFP/Archives )

Et même s'il reste une "référence" et une entité en "pleine santé" (16 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année), Vinexpo n'est plus nécessairement le "passage obligé" qu'il pouvait être il y a quelques années, concurrencé entre autres par le ProWein de Düsseldorf (Allemagne), notamment auprès des visiteurs d'Europe du Nord, ont estimé le président de la CCI Patrick Séguin, et le directeur général de Vinexpo Guillaume Déglise.

Le lancement de Vinexpo Paris fait suite à un audit externe sur l'aura du salon et le ressenti des exposants, visiteurs, opérateurs du monde du vin et acteurs locaux.

Vinexpo Paris permettra à la "marque Vinexpo d'être présente chaque année en France, en Europe", un besoin souligné par l'audit, et le positionnement en janvier en fera le premier grand rendez-vous commercial de l'année, a estimé M. Seguin. Les organisateurs espèrent en outre bénéficier auprès d'exposants potentiels d'un "effet neutralité" lié à Paris, par rapport à un salon parfois perçu comme estampillé Bordeaux, vignoble concurrent.

Pour la prochaine édition bordelaise de 2019, Vinexpo travaille avec les acteurs politiques et viticoles locaux, pour corriger les "faiblesses" recensées par l'audit comme "des transports pas toujours au point, des difficultés à se loger, un logement cher, et une ville pas toujours pavoisée aux couleurs" de Vinexpo, ce qui étonne souvent les visiteurs de 150 nationalités, a souligné M. Déglise.

En parallèle, Vinexpo poursuit une diversification engagée depuis des années, avec depuis 1998, Vinexpo Hong Kong tous les deux ans (le prochain 29-31 mai 2018), depuis 2014 Vinexpo Japon (16-17 octobre 2018), et bientôt une première à New York (5-6 mars 2018). Un nouveau format itinérant sur deux jours, "Vinexpo Explorer", qui s'est tenu en septembre en Autriche, se rendra les 23-25 septembre 2018 à Sonoma County (Californie).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Les marchés actions européens évoluent en baisse à l’approche de la mi-séance. Le contexte est toujours empli de craintes concernant le ralentissement de la croissance chinoise et l’état de…

Publié le 22/01/2019

Soitec bondit de 11,33% à 66,80 euros sur la place de Paris, dans le sillage d’une solide publication trimestrielle. Cela a conduit le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a relevé ses…

Publié le 22/01/2019

Par courrier reçu le 21 janvier 2019 par l'AMF, la société new-yorkaise BlackRock Inc...

Publié le 22/01/2019

Safran a acquis une participation dans Oxis Energy au travers de sa filiale Safran Corporate Ventures dédiée aux investissements dans de jeunes sociétés technologiques. Oxis Energy est…

Publié le 22/01/2019

Le titre casse la résistance des 10.4 euros, qui contenait les cours depuis février 2018. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances sont proches d'effectuer un…