5 349.30 PTS
-0.15 %
5 345.5
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 661.82
+0.62 %
6 453.86
+1.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Vers une interdiction d'accès au Parlement européen pour Monsanto

| AFP | 280 | Aucun vote sur cette news
Les chefs des groupes politiques du Parlement européen veulent interdire l'accès de l'institution aux cadres et lobbyistes du géant de l'agrochimie Monsanto
Les chefs des groupes politiques du Parlement européen veulent interdire l'accès de l'institution aux cadres et lobbyistes du géant de l'agrochimie Monsanto ( SISKA GREMMELPREZ / BELGA/AFP )

Les chefs des groupes politiques du Parlement européen ont demandé d'interdire l'accès de l'institution aux cadres et lobbyistes du géant de l'agrochimie Monsanto, après son refus d'assister à une audition, a-t-on appris vendredi auprès du Parlement.

Le refus exprimé par Monsanto, dans une lettre adressée au Président du Parlement européen et aux chefs des groupes politiques, "montrait un manque de compréhension et de respect profond d'une institution publique démocratiquement élue", a dit à l'AFP un porte-parole du Parlement.

Les présidents de groupes ont donc "adopté hier une recommandation au Secrétaire général d'interdire l'accès du Parlement européen aux représentants de Monsanto", a-t-il expliqué.

Le secrétaire général doit désormais "rédiger une note qui sera soumise mardi pour approbation au questeurs" du Parlement, qui sont responsables des questions administratives et financières au sein de l'institution.

Manifestants demandant l'interdiction de l'herbicide glyphosate le 17 août 2017, à Foix, en Ariège
Manifestants demandant l'interdiction de l'herbicide glyphosate le 17 août 2017, à Foix, en Ariège ( REMY GABALDA / AFP/Archives )

Lors de l'audition au Parlement européen le 11 octobre, les eurodéputés voulaient notamment interroger l'entreprise sur les "Monsanto papers", des documents déclassifiés par la justice américaine qui montrent, selon les médias, que le groupe américain a pesé sur la rédaction d'études scientifiques.

Dans sa réponse à la Conférence des présidents, Monsanto dit "ne pas avoir le sentiment que la discussion telle que proposée est le forum approprié pour aborder de tels sujets", selon une copie de la lettre vue par l'AFP.

Monsanto commercialise notamment le RoundUp, un produit dont le principe actif est le glyphosate, un herbicide au coeur d'une controverse en Europe.

La licence européenne du glyphosate expire fin 2017 et le débat sur son renouvellement fait rage au sein de l'UE.

La Commission européenne, qui recommande sa ré-autorisation pour 10 ans, souhaite que les Etats membres se prononcent rapidement pour ou contre ce renouvellement, dans un vote à la majorité qualifiée.

Manifestation contre le glyphosate, herbicide le plus utilisé dans l'UE, devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles, le 19 juillet 2017
Manifestation contre le glyphosate, herbicide le plus utilisé dans l'UE, devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles, le 19 juillet 2017 ( THIERRY CHARLIER / AFP )

L'agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) a récemment été accusée par des médias d'avoir reproduit des arguments des fabricants de pesticides, parmi lesquels Monsanto, dans un rapport sur le glyphosate qui a servi de base à la recommandation de renouvellement de la Commission.

L'agence avait rejeté ces critiques, faisant valoir que les documents mentionnés par les médias ne faisaient pas partie du rapport de l'Efsa, mais des notes fournies par l'Etat membre rapporteur auprès de l'agence dans ce dossier.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS