En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 483.00 PTS
-0.20 %
5 469.50
-0.24 %
SBF 120 PTS
4 387.82
-0.21 %
DAX PTS
12 386.60
-0.36 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
+0.00 %
1.176
+0.13 %

Ventes, prix: l'immobilier ancien sur la voie de la stabilisation

| AFP | 146 | Aucun vote sur cette news
La hausse des prix reste plus élevée en Île-de-France (+4,1%) que dans le reste du pays (+2,3%)
La hausse des prix reste plus élevée en Île-de-France (+4,1%) que dans le reste du pays (+2,3%) ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Les signes d'une stabilisation du marché de l'immobilier ancien s'accumulent en France : tandis que les prix ralentissent leur hausse, se rapprochant du niveau de l'inflation, le nombre de ventes n'augmente plus et baisse même franchement en région parisienne.

"On parle d'écroulement, de chute, de gel (...) je ne crois pas qu'on est là", résumait jeudi le notaire parisien Thierry Delesalle, ironisant sur certains titres de presse alarmistes pendant l'été, à l'occasion de la présentation des chiffres trimestriels du marché du logement ancien.

Publiés de concert par l'Insee et les notaires, ces chiffres font état d'une stabilisation du marché et confirment globalement les premiers bilans semestriels tirés au début de l'été par plusieurs agences: elles faisaient état d'une progression persistante des prix, avec des performances contrastées en matière de volumes de vente.

Selon l'Insee et les notaires, le nombre de ventes, qui avait culminé l'an dernier à un record proche du million, ne monte plus d'un trimestre à l'autre. A 953.000 sur l'année écoulée fin juin, il s'infléchit légèrement par rapport au précédent trimestre, même s'il reste plus élevé qu'un an plus tôt.

Quant aux prix, ils s'inscrivent toujours en hausse, par rapport à un an plus tôt, mais celle-ci ralentit, à 2,8% contre 2,9% au précédent trimestre.

Surtout, elle se rapproche de l'inflation qui, elle, est en train de reprendre de manière générale. En France, la hausse des prix dépasse maintenant 2%, après des années de morosité.

Le marché de l'immobilier ancien apparaît, dans ce contexte, à contretemps. Lui sort de deux années florissantes grâce, notamment, aux taux d'intérêt très bas qui encouragent l'achat à crédit de logement.

"On est en train de signer notre troisième année de hausse des prix (...) On est dans un phénomène de continuité", nuançait mardi lors d'une conférence de presse Sébastien de Lafond, président du site MeilleursAgents.com, qui a établi ses propres statistiques jusqu'à fin août sur la base de données remontées par quelque 11.000 agences.

Le site, qui fait état pour les huit premiers mois de l'année d'une hausse de 1,1% des prix de l'immobilier ancien à 2.500 euros le mètre carré moyen en France, ne croit pas à un retournement immédiat des prix.

Il table ainsi sur une croissance moyenne de 1,5% d'ici 2019 tout en notant des différences marquées entre les grandes villes.

"Il y a de très fortes disparités dans les régions et, également, dans les secteurs entre appartements et maisons", appuie M. Delesalle.

- Lyon et Rennes en forme -

Par catégories de logement, les chiffres trimestriels de l'Insee et des notaires témoignent d'un rééquilibrage entre appartements et maisons au niveau des prix.

Selon l'indice Notaires-Insee, entre avril et juin, les prix de l'immobilier ancien ont augmenté de 2,8% par rapport au 2ème trimestre 2017
Selon l'indice Notaires-Insee, entre avril et juin, les prix de l'immobilier ancien ont augmenté de 2,8% par rapport au 2ème trimestre 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Même si les prix des premiers continuent à monter plus vite que ceux des secondes, plus fluctuants car le marché est plus restreint, l'écart s'est resserré à respectivement +3,3% et +2,5% en France métropolitaine, toujours sur un an.

C'est, toutefois, surtout au niveau géographique que les différences sont les plus notables avec, en premier lieu, une forte baisse des ventes à Paris et sa région.

En Île-de-France, où par ailleurs les prix (+4,1%) ralentissent leur hausse en gardant un rythme supérieur au reste du pays, le nombre de ventes a baissé de 6% au second trimestre et de 7% sur la seule capitale, dans les deux cas sur un an.

Conséquence de ce ralentissement de l'activité, les prix franciliens devraient encore ralentir leur progression et "nous n'atteindrons pas la barre du 10.000 euros le mètre carré cette année" en moyenne à Paris, a reconnu Marc Friedrich, notaire à Levallois-Perret, le niveau s'étant élevé à 9.300 mètres carrés au dernier trimestre.

Quant aux autres grandes villes françaises, l'Insee et les notaires ne donnent pas de chiffres détaillés par métropoles hors région parisienne, mais, d'après les données de Meilleursagents, les prix ont baissé cette année dans 35 des 50 plus grandes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Capgemini a annoncé le lancement d’un cinquième plan d’actionnariat salarié ESOP (Employee Share Ownership Plan) et la mise en oeuvre d’une enveloppe de rachat d’actions dédiée en vue de…

Publié le 24/09/2018

Pernod Ricard a été reconnu comme membre du Global Compact LEAD, reconnaissance de son engagement constant envers les Objectifs de Développement...

Publié le 24/09/2018

Dell réfléchirait de nouveau à une introduction en bourse classique à Wall Street, alors que le groupe privilégiait jusqu'à présent la solution d'une...

Publié le 24/09/2018

Par courrier reçu le 24 septembre 2018 par l'AMF, la société par actions simplifiée Inocap Gestion, agissant pour le compte de fonds dont elle assure...

Publié le 24/09/2018

Le secteur français de la grande distribution est en ébullition. Dimanche soir, Casino a révélé avoir été approché par Carrefour. Le conseil d'administration du groupe stéphanois, qui n'a pas…