En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 416.09 PTS
-0.58 %
5 416.00
-0.58 %
SBF 120 PTS
4 333.55
-0.57 %
DAX PTS
12 689.41
-0.60 %
Dowjones PTS
25 117.53
-0.32 %
7 368.52
-0.29 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Venezuela: une des crises les plus graves de "l'économie moderne", selon le FMI

| AFP | 325 | 3 par 1 internautes
-
- ( MANDEL NGAN / AFP/Archives )

La crise économique et sociale qui frappe le Venezuela est l'une des plus graves de "l'économie moderne", le PIB du pays sud-américain ayant perdu près de la moitié de sa valeur en cinq ans, a alerté vendredi le FMI.

"L'effondrement (du Venezuela) fait partie des 15 principales crises de l'économie moderne", a affirmé le directeur du FMI pour l'Amérique Latine, Alejandro Werner, lors d'une conférence de presse à l'occasion des réunions de printemps du Fonds monétaire international à Washington.

"En cinq années, l'économie s'est contractée d'environ 45%", a-t-il indiqué, rappelant que le Fonds table sur une récession de 13% encore cette année pour le pays riche en pétrole. Le pays est aussi touché par une hyper-inflation qui devrait atteindre 13.000% cette année, selon le FMI.

M. Werner a également souligné que la production de pétrole "s'est effondrée de 50% au cours des 18 derniers mois", réduisant fortement les revenus du pays sud-américain, en défaut sur certaines de ses obligations extérieures.

Le Venezuela tire 96% de ses revenus du pétrole.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

L'heure d'y revenir ?

Publié le 19/07/2018

Nous visons une accélération de la croissance sur l'exercice 2018/2019.

Publié le 19/07/2018

IBM (+2,50% à 148,43 dollars) affiche l'une des plus fortes hausses d’un indice Dow Jones en repli, galvanisé par des résultats meilleurs que prévu. Au deuxième trimestre, le géant…

Publié le 19/07/2018

Nicolas Ingueneau dirige depuis 2009 les investissements et les arbitrages pour le compte de la Société de la Tour Eiffel au sein d'Awon AM...

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres, Airbus annonce avoir engrangé 431 commandes d’avions et engagements. Le groupe aéronautique européen a recensé 93…