En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 486.36 PTS
+0.64 %
5 486.5
+0.63 %
SBF 120 PTS
4 392.59
+0.61 %
DAX PTS
12 400.13
+0.60 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.177
-0.01 %

Venezuela: Fitch abaisse la note de PDVSA, défaut "hautement probable"

| AFP | 241 | Aucun vote sur cette news
Fitch abaisse la note de PDVSA, en jugeant qu'un défaut était
Fitch abaisse la note de PDVSA, en jugeant qu'un défaut était "hautement probable" ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

L'agence de notation financière Fitch, comme Moody's avant elle, a abaissé mardi la note du groupe pétrolier d'Etat vénézuélien PDVSA, en la faisant passer de "CC" à "C", et en jugeant qu'un défaut du pays était "hautement probable".

Cette décision fait suite à l'annonce le 2 novembre par le gouvernement de Nicolas Maduro de son intention de renégocier la dette extérieure du pays, a précisé l'agence dans un communiqué. Dans la foulée, Fitch avait abaissé à "C" la note de la dette du Venezuela lui-même.

Cette décision s'explique également par le non-remboursement d'emprunts internationaux, a indiqué l'agence. Ces emprunts sont toutefois encore couverts par une "période de grâce", c'est-à-dire un délai supplémentaire pour les rembourser.

Si le Venezuela ou sa compagnie pétriolière ne sont donc pas encore formellement en défaut, une telle hypothèqe n'en est pas moins "hautement probable", selon Fitch.

L'agence s'aligne ainsi sur sa concurrente Moody's, qui avait abaissé lundi la note de PDVSA, passée de "Caa3" (risque de crédit) à "Ca" (dette hautement spéculative avec risque de défaut).

"La qualité de crédit de PDVSA continue de refléter les liens étroits que le groupe entretient avec le gouvernement vénézuélien en tant qu'entité publique, combinée à un contrôle absolu du gouvernement sur les stratégies commerciales et les ressources nationales", a souligné Fitch, mettant en exergue "l'affaiblissement des liquidités" de la compagnie pétrolière vénézuélienne.

"Les transferts importants de fonds au gouvernement ont fortement affecté la production de flux de trésorerie de PDVSA", selon l'analyse de l'agence de notation.

Le président du Vénézuela, Nicolas Maduro (g) au côté de son ministre de l'Energie et des Mines, Nelson Martinez, lors d'une rencontre avec les ouvriers de PDVSA, à Caracas, le 31 janvier 2017
Le président du Vénézuela, Nicolas Maduro (g) au côté de son ministre de l'Energie et des Mines, Nelson Martinez, lors d'une rencontre avec les ouvriers de PDVSA, à Caracas, le 31 janvier 2017 ( JUAN BARRETO / AFP/Archives )

Le chef de l'Etat Nicolas Maduro a annoncé jeudi dernier que son gouvernement allait entamer un refinancement et une restructuration de sa dette extérieure estimée à quelques 150 milliards de dollars, sans toutefois préciser quels mécanismes il utiliserait.

Au total, d'ici la fin de l'année, le Venezuela doit rembourser entre 1,4 et 1,8 milliard de dollars d'intérêts de divers bons.

Selon certains analystes, le pays pourrait se retrouver en défaut de paiement de facto dès ce week-end, lorsqu'expirent les derniers délais de remboursement pour certains emprunts obligataires.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Comme nous l'avions anticipé, AMUNDI a profité d'un bel élan haussier depuis notre conseil. Nous conseillons donc d'encaisser dès maintenant la plus-value sur le call warrant (C613S). Recommandé…

Publié le 21/09/2018

L'indice flash composite en France d'IHS Markit se replie à 53,6 en septembre (54,9 en août), un plus bas de 21 mois. Les économistes tablaient sur 54,7. Dans les services, l'indice se replie à…

Publié le 21/09/2018

Global Bioenergies connait un début de séance très difficile, en forte baisse de 17% à 11,3 euros dans un volume représentant 0,8% du tour de table...

Publié le 21/09/2018

Fort d'un chiffre d'affaires en hausse de 24% au premier trimestre, Geci International indique viser des revenus supérieurs à 32 ME sur l'ensemble de...

Publié le 21/09/2018

Fort effet de levier sur les marges