En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 506.85 PTS
+1.44 %
4 529.00
+1.97 %
SBF 120 PTS
3 557.79
+1.67 %
DAX PTS
10 564.74
-
Dow Jones PTS
23 719.37
+1.22 %
8 238.53
+0.11 %

Vaccin coronavirus: Berlin dit vouloir se défendre face aux appétits américains

| AFP | 3214 | 5 par 2 internautes
Berlin affirme vouloir défendre ses laboratoires pharmaceutiques travaillant sur un vaccin contre le coronavirus face aux appétits étrangers
Berlin affirme vouloir défendre ses laboratoires pharmaceutiques travaillant sur un vaccin contre le coronavirus face aux appétits étrangers ( JALAA MAREY / AFP/Archives )

Berlin a affirmé dimanche vouloir défendre ses laboratoires pharmaceutiques travaillant sur un vaccin contre le coronavirus face aux appétits étrangers, après des informations de presse prêtant à Donald Trump la volonté de faire main basse sur une société allemande.

"Le gouvernement allemand juge très important de pouvoir produire des vaccins en Allemagne et en Europe", a indiqué une porte-parole du ministère de l'Economie au groupe de presse régional Funke.

Elle a aussi rappelé que Berlin pouvait mettre son veto à des projets d'acquisition ou d’investissement dans des entreprises nationales jugées stratégiques.

"Le gouvernement a la possibilité d'examiner de près des acquisitions d'entreprises allemandes par des Etats étrangers, surtout s'il en va des intérêts de sécurité de l'Allemagne et de l'Europe", a ajouté le ministère de l'Economie.

Il réagissait à des informations publiées dimanche par le quotidien allemand Die Welt sur des tensions qui existeraient entre Berlin et Washington en raison de la volonté des Etats-Unis de mettre la main sur un projet de vaccin en cours contre le coronavirus actuellement développé par un laboratoire allemand, la société CureVac.

Selon le journal allemand, le président américain, Donald Trump, essaie d'attirer avec d'importantes sommes d'argent des scientifiques allemands travaillant sur ce potentiel vaccin et d'en obtenir ainsi, dans un premier temps, l'exclusivité pour son pays.

Ce vaccin serait alors "seulement pour les Etats-Unis", a affirmé au journal une source proche du gouvernement allemand.

Le laboratoire CureVac est un de ceux dans le monde qui travaille sur un vaccin contre le Covid-19. Il affirme être "à quelques mois" de pouvoir présenter un projet pour validation.

Un représentant gouvernemental américain, interrogé dimanche par l'AFP, a estimé que les informations de la presse allemande étaient "grandement exagérées".

Parlant sous couvert de l'anonymat, il a indiqué que le gouvernement américain avait parlé à plus de 25 laboratoires pharmaceutiques affirmant pouvoir développer un vaccin et assuré que "toute solution qui viendrait à être trouvée serait partagée avec le reste du monde".

Le fait est que le PDG de cette société, basée près de Tübingen dans le sud-ouest du pays, a été personnellement invité par le président américain le 3 mars à la Maison Blanche pour discuter "des stratégies et des opportunités visant à un développement rapide d'un vaccin contre le coronavirus", selon un communiqué de ce laboratoire.

La société CureVac a aussi annoncé une semaine plus tard, le 11 mars, le départ surprise de ce PDG, sans donner de raison, et son remplacement par le fondateur du laboratoire.

Un des investisseurs de CureVac, Christof Hettich, a affirmé dimanche qu'il n'était pas question de signer un contrat d'exclusivité avec les Etats-Unis.

"Nous voulons développer un vaccin pour le monde entier et pas pour des pays en particulier", a-t-il dit dans le quotidien Mannheimer Morgen à paraître lundi.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2020

ADOCIALa biotech publiera son chiffre d'affaires du premier trimestreAIRBUSAfin de préserver ses liquidités dans un contexte de crise du Covid-19, easyJet s'est entendu avec Airbus pour obtenir le…

Publié le 09/04/2020

Gaussin annonce un nouveau contrat avec la société PRB (Produits de Revêtement du Bâtiment) pour la fourniture d'une solution clé en main de transport...

Publié le 09/04/2020

Oncodesign a publié un résultat net consolidé 2019 de 1,62 million d'euros, après une perte de 3,15 millions en 2018. Le groupe retrouve ainsi l'équilibre financier un an avant son objectif. Les…

Publié le 09/04/2020

PSB Industries a réalisé sur le premier trimestre un chiffre d'affaires de 63,3 ME, en retrait de 11,2% à taux de change et périmètre constants...

Publié le 09/04/2020

Implanet, société de technologies médicales spécialisée dans les implants vertébraux et les implants de chirurgies du genou, informe ses actionnaires...