En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 798.73 PTS
-0.25 %
4 800.50
-0.21 %
SBF 120 PTS
3 825.42
-0.19 %
DAX PTS
10 886.32
-0.41 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
+0.00 %
1.139
+0.01 %

Etats-Unis: peu d'avancées dans les pourparlers pour mettre fin au "shutdown"

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
Le vice-président américain Mike Pence (2e G), le secrétaire général de la Maison Blanche Jared Kushner (C) et la ministre américaine de la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen (G) après une rencontre avec des réprésentants du Sénat et de la Chambre des Réprésentants
Le vice-président américain Mike Pence (2e G), le secrétaire général de la Maison Blanche Jared Kushner (C) et la ministre américaine de la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen (G) après une rencontre avec des réprésentants du Sénat et de la Chambre des Réprésentants ( Jim WATSON / AFP )

Les pourparlers visant à mettre fin au "shutdown", la paralysie partielle des administrations fédérales américaines entrée dans sa troisième semaine, ont peu avancé samedi mais se poursuivront dimanche, a déclaré le président Donald Trump.

Le vice-président Mike Pence a rencontré samedi Chuck Schumer, le chef des démocrates au Sénat -- contrôlé par les républicains -- et la démocrate Nancy Pelosi, élue jeudi présidente de la Chambre des représentants, où les démocrates sont majoritaires.

"Le vice-président Mike Pence et son équipe viennent de quitter la Maison Blanche. Ils m'ont informé de leur rencontre avec les représentants Schumer/Pelosi. Peu de progrès aujourd'hui. Une deuxième réunion est prévue demain", a affirmé M. Trump sur Twitter.

Shutdown aux Etats-Unis
Shutdown aux Etats-Unis ( Gillian HANDYSIDE / AFP )

La construction d'un mur de 3.200 km le long de la frontière avec le Mexique, voulue par le président américain, est au coeur d'une impasse budgétaire entre Donald Trump et le Congrès, ce qui paralyse 25% des administrations fédérales depuis le 22 décembre.

Le président refuse de signer une loi budgétaire si elle n'inclut pas 5 milliards de dollars pour la construction de ce mur, ce que les démocrates, désormais majoritaires à la chambre des représentants, refusent.

Vendredi, Donald Trump, qui a fait de la lutte contre l'immigration illégale un de ses chevaux de bataille, a une nouvelle fois défendu son projet, affirmant être prêt à ce que cette paralysie partielle de l'administration fédérale dure plusieurs mois, voire plus d'un an.

Selon lui, cette construction est une question de "sécurité nationale".

"Nous allons nous rendre demain matin à Camp David pour des réunions sur la sécurité des frontières et beaucoup d'autres sujets avec d'autres responsables" de la Maison Blanche", a encore tweeté ultérieurement M. Trump.

Quelque 800.000 fonctionnaires gouvernementaux sont soit, pour la moitié, forcés de travailler sans être payés, soit poussés, pour l'autre moitié, aux congés sans solde. Parmi eux, des agents en charge de la sécurité aérienne pour l'Administration de la sécurité des transports ainsi que des agents du FBI.

Donald Trump et Nancy Pelosi, portraits croisés
Donald Trump et Nancy Pelosi, portraits croisés ( John SAEKI / AFP )

Des musées, très fréquentés par les touristes, ont été contraints de fermer leurs portes alors que des ordures s'entassent dans les parcs nationaux.

La construction de ce mur était une promesse centrale de la campagne électorale présidentielle de Donald Trump en 2016.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Le titre se retourne à la baisse après un nouvel échec sous sa moyenne mobile à 50 séances, négativement orientée, tandis que le RSI repasse sous les 50. Sous 20.44 euros, une poursuite de la…

Publié le 17/01/2019

Argan vient de publier des résultats en nette hausse pour son exercice 2018. Ainsi, la foncière spécialisée en développement et location d’entrepôts premium a dévoilé un résultat net de…

Publié le 17/01/2019

La page Carlos Ghosn devrait bientôt être tournée chez Renault. Bruno Le Maire a annoncé hier soir sur LCI que le gouvernement français avait lancé le processus destiné à remplacer le PDG de…

Publié le 17/01/2019

Hier soir, la biotech française Nanobiotix a révélé son intention de s'introduire à la Bourse de New York. Elle a soumis, confidentiellement un projet de document d'enregistrement (Form F-1)…

Publié le 17/01/2019

Les résultats de la première étude chez l'homme d'une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La…