En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 369.5
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 290.57
+0.88 %
7 511.62
+1.03 %
1.166
-0.19 %

USA: le gendarme de la Bourse suspend une levée de fonds en monnaie virtuelle

| AFP | 307 | Aucun vote sur cette news
Le siège du gendarme de la Bourse, la SEC, le 3 mai 2013 à Washington, aux Etats-Unis
Le siège du gendarme de la Bourse, la SEC, le 3 mai 2013 à Washington, aux Etats-Unis ( BRENDAN SMIALOWSKI / AFP/Archives )

Le gendarme de la Bourse aux Etats-Unis, la SEC, a annoncé lundi avoir engagé des poursuites contre un Canadien accusé d'avoir organisé une levée de fonds en monnaie virtuelle aux promesses frauduleuses.

Selon cet organisme, le Québécois Dominic Lacroix et son entreprise PlexCorps ont levé jusqu'à 15 millions de dollars auprès de milliers de particuliers depuis août "en promettant mensongèrement un retour sur investissement de 1 à 13 en moins d'un mois" à des investisseurs aux Etats-Unis et ailleurs, via une ICO (Initial coin offering), est-il écrit dans un communiqué.

Le terme ICO est calqué sur celui d'IPO, un acronyme désignant les introductions en Bourse. Ce mode de financement émergent permet de proposer des projets directement à des investisseurs sur le net.

Déposée devant un tribunal new yorkais, la plainte vise aussi la partenaire de M. Lacroix, Sabrina Paradis-Royer. La SEC a obtenu en urgence le gel de tous leurs avoirs.

Cette procédure est la première engagée par la nouvelle unité spéciale de la SEC dédiée à la lutte contre les fraudes en ligne, créée en septembre.

"Cette première affaire engagée par l'unité de cyber-crime répond à toutes les caractéristiques d'une véritable fraude en ligne et est exactement le genre de fraude qu'elle continuera à traquer", a commenté dans le communiqué son responsable Robert Cohen.

Le succès des ICO, qui échappent à toute régulation, inquiète les Etats.

Pour lever des fonds, pas besoin de banque-conseil ou de feu vert des autorités, il suffit de présenter son projet sur son site internet, en précisant le prix du "jeton" que l'on s'apprête à émettre et les droits qu'il ouvre.

Jusqu’ici cantonnées à un public confidentiel et spécialisé, les ICO surfent depuis peu sur la fascination croissante pour les cryptomonnaies. De fausses opérations apparaissent régulièrement sur le net.

Les régulateurs multiplient les mises en garde, certains pays comme la Chine et la Corée du Sud interdisant même toute émission d'ICO depuis leur pays.

La SEC a estimé cet été qu'une cryptomonnaie créée lors d'une ICO pouvait bien s'apparenter aux titres d'une entreprise, donc être soumise à la régulation en vigueur.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…

Publié le 18/09/2018

Au 30 juin, Visiativ a enregistré un chiffre d'affaires de 64,1 ME, en croissance de +16% dont +2% en croissance organique...