En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
-
5 365.50
-0.37 %
SBF 120 PTS
4 318.04
-
DAX PTS
12 579.72
-
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-
Nikkei PTS
22 497.49
-0.09 %

Le vice-président de la Fed dénonce la déréglementation bancaire voulue par Trump

| AFP | 961 | Aucun vote sur cette news
Le vice-président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Stanley Fischer à Washington, le 9 octobre 2014
Le vice-président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Stanley Fischer à Washington, le 9 octobre 2014 ( JIM WATSON / AFP/Archives )

Le vice-président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Stanley Fischer a de nouveau dénoncé les tentatives de l'administration Trump d'assouplir la réglementation bancaire adoptée après la crise de 2008, dans un entretien publié jeudi par le Financial Times.

Dix ans après la crise financière, "tout le monde veut revenir à un statu quo d'avant la grande crise financière (...) je trouve cela extrêmement dangereux ", a jugé M. Fischer, ajoutant que cela manquait "extrêmement de clairvoyance".

Il a pointé plus particulièrement du doigt les plaidoyers pour alléger la réglementation concernant les tests de résistance sur les grandes banques, jugeant cela "très très dangereux", rapporte encore le quotidien britannique.

Imposés depuis 2010 par la réforme financière Dodd-Frank, les tests de résistance mesurent la capacité des institutions financières à faire face à une éventuelle crise.

En juin, l'administration Trump a publié une feuille de route pour simplifier la réglementation financière aux Etats-Unis, qui propose notamment un allègement de ces tests.

M. Fischer rappelle que l'économie américaine fait toujours face au "shadow banking system", les prêts accordés en dehors du système bancaire qui ont joué un rôle central dans la crise des crédits immobiliers à risque ayant éclaté en 2007.

"On ne peut pas comprendre pourquoi des gens (...) intelligents arrivent à la conclusion que vous devriez vous débarrasser de tout ce que vous avez mis en place durant les dix dernières années", a-t-il asséné.

Fin avril, M. Fischer s'était déjà montré très critique vis-à-vis des tentatives pour abandonner les réformes post-crise.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Alors qu'Air France KLM cherche son nouveau PDG, la compagnie néerlandaise KLM s'est plainte de ne pas être suffisamment considérée. Son conseil réclame un changement de gouvernance, selon le…

Publié le 22/06/2018

Montrouge, France, le 22 juin (22H00 CEST), 2018 DBV Technologies annonce les résultats de son Assemblée générale ordinaire et extraordinaire 2018 et la nomination…

Publié le 22/06/2018

Un résumé de l'Assemblée générale sera bientôt disponible sur le site Noxxon...

Publié le 22/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles sera au moins égal à la moyenne pondérée par les volumes des 5 dernières séances de bourse...

Publié le 22/06/2018

Le Groupe a souhaité clarifier sa politique de marques et décidé ainsi de se concentrer sur Somfy et les marques associées...